Connect with us

Provinces

Nord Kivu: le camp de Munigi pour les rebelles sud soudanais officiellement fermé

Published

on

Le dernier groupe de rebelles Sud-soudanais, soit 12 au total, cantonnés au camp de Munigi en Territoire de Nyiragongo dans le Nord-Kivu, sont rentrés dans leur pays ce jeudi 04 octobre 2018.
Ce qui a sonné le glas de ce centre de cantonnement ouvert depuis 2016.

Le retour de ces ex rebelles a été facilité par le bureau DDR (Désarmement, démobilisation et réinsertion) de la MONUSCO.
Ces derniers ont manifeste ont exprimé leur satisfaction à l’idée de rejoindre leur pays après plusieurs années passées en dehors de leurs familles.

« Nous sommes très contents de quitter finalement ce camp car nous étions comme des prisonniers. On n’avait pas le droit de sortir, nous avons passé le gros du temps à dormir mais aujourd’hui avec l’accord de paix entre les deux protagonistes chez nous au Soudan nous nous sommes réjouis car nous allons passer par l’Ouganda pour joindre notre pays natal.
Nous disons merci aux congolais pour l’accueil et leur hospitalité », dit John Aburcap, un des ex rebelles sud soudanais.

Pour l’État congolais, le démantèlement de ce camps est un ouf de soulagement. Un signal fort envers ceux qui l’ont accusé d’avoir emmené ces rebelles pour des motifs non identifiés.

« Aujourd’hui vous devez comprendre que c’était des gens qui étaient en conflit chez eux et ont étés secourus par la Monusco et aujourd’hui ils partent chez eux, et c’est le dernier groupe de 12 qui sanctionne la fermeture de ce camps de transit de Munigi, » a précisé le colonel César Alimasi, représentant des FARDC au mécanisme conjoint de vérification élargie à la CIRGL.

C’est depuis juillet 2016, que plus de 400 rebelles avec à leur tête le général et ex-vice-président Riek Machar, avaient décidé de battre en retraite en RDC après la défaite leur infligée par les forces gouvernementales du président Salva Kiir. Ces rebelles ont marché à pied sur des centaines de kilomètres pour atteindre l’Est de la RDC. Certains ont dû passer par l’Ouganda pour bifurquer vers la RDC.
Ils ont été cantonnés au camp de transit de Munigi au Nord-Kivu depuis leur arrivée.

TMB/ Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Provinces

Drame à Tshikapa : Un jeune homme tué par une foudre à Kele !

Published

on

Christian Nkole, agé d’une vingtaine d’années, a été foudroyé dans les après-midi de ce vendredi 27 janvier 2023, au cours d’une pluie qui s’est abattue à Tshikapa dans le Kasaï.

Sur place, des témoins rapportent que ce dernier serait tué quelques heures après avoir nié le vol d’un téléphone au mini marché au rond-point 3Z.

En effet, c’est le tenancier d’une cabine téléphonique qui l’avait indexé comme responsable de la disparition de son téléphone quelques heures avant sa mort inopinée.

A en croire nos sources, Nkole Christian est nouvellement diplômé de l’Institut supérieur de commerce de Tshikapa.

Operateur de saisie (OPS) dans l’opération d’identification et enrôlement, il venait  de percevoir son per diem le jeudi 26 janvier après une formation à la CENI SEP/Kasaï, en attendant la sortie de la liste définitive des OPS pour un déploiement sur terrain.

Notons que cette pluie qui a causé la mort de ce jeune homme, a rendu la ville de Tshikapa impraticable suite aux débordements des eaux de ruissellement dans toutes les cinq (5) communes, notamment ; Kanzala, Mbumba, Mabondo, Dibumba1 et 2.

En outre, suite aux débordements des caniveaux, la route nationale s’est remplie d’eau et de la boue, empêchant voitures et motos de circuler. Une scène macabre à laquelle la population a assisté ce vendredi.

Face à cette situation, l’opinion déplore et dénonce la mauvaise qualité des infrastructures de la Route nationale numéro 1, jugée d’ailleurs trop petite.

Clementus Lusamba Lua Mbombo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising