Connect with us

À la Une

Nord-Kivu : Lanterne rouge pour les travailleurs (interview)

Published

on

“La situation vitale du travailleur au Nord-Kivu est alarmante suite aux conditions de travail et l’environnement dans lequel il exerce son métier”. Ces propos sont du secrétaire général de l’Union nationale de travailleurs au Congo, UNTC/Nord-Kivu, au cours d’une interview exclusive avec le correspondant de Congoprofond, mardi 30 avril dernier. C’est en marge de la célébration de la journée internationale du travail, célébrée le 1er mai de chaque année.
Chernozem Kambale pense que l’insécurité en province en est pour quelque chose, avant de plaider pour l’instauration par le gouvernement du SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) provincial pour répondre aux réalités du marché afin d’essayer d’améliorer le social du travailleur.
 « L’environnement dans lequel nous travaillons est difficile, dans la crise avec plusieurs groupes armés qui troublent les activités de la population agricole et ouvrière et à cela s’ajoute la riposte à la maladie à virus  Ebola dans le grand Nord de la province. Là, vous trouverez que les travailleurs du secteur formel et informel basés dans le territoire de Beni et Lubero sont en train de vivre le moment  très difficile de la vie professionnelle. En ce moment crucial, il y a aussi l’impaiement de certaines primes et des arriérés que les agents et fonctionnaires de l’État ne touchent pas. Alors, tous ces éléments mettent au rouge la situation vitale du travailleur au Nord-Kivu. Voici la journée internationale du travail surtout que les travailleurs du monde se sont battus pour améliorer les conditions des travailleurs au monde sans oublier les normes. Mais la question que nous pouvons nous poser est de savoir si ces normes sont aujourd’hui respectées en RDC, en général, et au Nord-Kivu, en particulier. Je dirai oui et non à la fois. Dans un camp, on les respecte et dans un autre, on fait semble ou carrément, on les bafoue. Le travailleur dans cette partie du pays vit tout simplement dans la précarité, il vivote. C’est d’ailleurs dans cette situation que nous célébrons  la journée du 01 mai », déplore Chernozem Kambale.
Ce responsable de l’UNTC en province demande aux nouvelles autorités, surtout le président de la République, premier travailleur de la RDC, à améliorer le social de la population et cela passe, selon lui, par la fin de la sécurité qui freine tout. Cela favoriserait aussi le retour des entreprises qui sont en cours de fermeture alors qu’elles pouvaient engager des jeunes en chômage.
Par ailleurs, Chernozem Kambale plaide pour la création par le gouvernement  d’un SMIG provincial, car justifie-t-il, le SMIG en vigueur au pays ne répond plus aux réalités du marché. Or le marché constitue l’indice référentiel de la vie sociale au niveau de la base ainsi que la communauté.
Bien qu’il a peint un tableau sombre du travailleur nord-kivutien, M. Kambale émet une lueur d’espoir en disant qu’un jour le travail informel et formel de cette province récupèrera ses droits pour vivre mieux.
Jusque-là, aucune activité officielle y relative au chef de la province du Nord-Kivu n’est prévue, nous a-t-il confié.
Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET

There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Éliminatoires Mondial Basket : Après sa double victoire sur Kenya et Sénégal, la RDC affronte ce dimanche l’Égypte 

Published

on

Comme lors de la deuxième fenêtre, les Léopards de la RDC ont réédité l’exploit ce samedi 2 juillet en Égypte face aux Sénégalais (72-60), dans un match comptant pour la deuxième journée de la troisième fenêtre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2023.

Après avoir gagné leur premier match par forfait contre le Kenya et validé son ticket pour la fenêtre suivante, la RDC aligne donc une deuxième victoire dans cette troisième fenêtre. Elle va croiser l’Égypte, ce dimanche 03 juillet, pour la dernière journée. Une victoire face à l’Egypte fera énormément du bien à la RDC avant la dernière fenêtre car les points des trois premières fenêtres seront reconduits à la dernière.

Pour ce match face au Sénégal, la RDC a maitrisé le premier et le troisième quart-temps. Les hommes du technicien Thomas Drouot ont cédé lors du deuxième quart-temps et ont lutté lors du dernier quart-temps, soit (17-11,10-14, 22-11, 23-24)

Côté statistiques, les Sénégalais ont dominé les Léopards en lancers-francs soit 81% sur 17%. Les Léopards étaient supérieur dans les tirs de 2 points, soit 61% sur 53% côtés Sénégalais. Le Sénégal a gagné 33 rebonds contre 28 pour la RDC, etc.

Au classement l’Égypte et la RDC avec le même nombre des points sont classés premier et deuxième avec chacun 9 points.

Il faut noter que les trois meilleures équipes des Groupes A, B, C et D se qualifieront pour le second tour des Éliminatoires Zone Afrique (Groupes E et F), qui se déroulera lui en août 2022. Les deux meilleures de chacun de deux groupes et la meilleure troisième obtiendront les cinq billets pour aller représenter l’Afrique au tournoi mondial de 2023, coorganisé par l’Indonésie, le Japon et les Philippines.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising