Now Reading:
Nomination de directeur des opérations d’ aviation présidentielle : l’assistant logistique récadre Vital Kamerhe 
Full Article 2 minutes read

Nomination de directeur des opérations d’ aviation présidentielle : l’assistant logistique récadre Vital Kamerhe 

Nomination de directeur des opérations d’ aviation présidentielle : l’assistant logistique récadre Vital Kamerhe

L’assistant logistique interpellé par le directeur du cabinet présidentiel a répondu à la demande d’explication sur la nomination datant du 04 mai, sur la nomination par lui d’un directeur des opérations d’aviation présidentielle. Selon le directeur de cabinet du chef de l’État, cet acte revenait au chef de l’État car le prédécesseur du nommé serait nommé par ordonnance. Conséquemment, ce directeur des opérations de l’aviation présidentielle nouvellement nommé devrait être remplacé par une ordonnance conformément à son prédécesseur en vertu du principe de parallelisme de forme.

Des affirmations et allégations que l’assistant logistique du chef de l’État rejette en bloc.

Pour monsieur Jean Paul Mulumba Mutekemena, l’ordonnance N°15/073du 16 septembre 2015 dont a fait allusion Vital Kamerhe,
“ne concerne nullement la désignation d’un directeur des opérations de l’aviation présidentielle,mais plutôt, celle entre autres, portant nomination de l’assistant logistique sortant.”

Dans cette même lettre d’explication au dircab du chef de l’État, l’assistant logistique rappelle que ce service d’aviation présidentielle est plutôt “soumis à son autorité” et non à celle du chef de l’État ou de son directeur de Cabinet.

Ce membre des services personnels du président de la République a signalé également un malaise dont le directeur de cabinet présidentiel serait au courant sans demander d’explication.
Il s’agit de l’assistant logistique sortant. Selon l’entrant :” l’usurpation du pouvoir et l’illégalité sont plutôt cristalisées dans le Chef de l’assistant logistique sortant , dont l’ordonnance de nomination a été abrogée à ce jour,”… mais qui profite à défaut de remise et reprise, continue à poser des actes à ce titre aux vues et aux sus de tous , en toute illégalité, sans que personne ne lui demande une explication quelconque” a-t-il conclu dans sa lettre d’explication.

A cette allure, l’affaire est donc renvoyée à la charge du demandeur d’explication qui doit aller au bout de sa logique.
Cette situation illustre bien l’imbroglio et le rififi qui caractérisent le cabinet actuel du Chef de l’État.
Il appartient à Félix Tshisekedi de prendre des dispositions pour que ces types de malaise ne soient pas portés à la place publique.

Wait and see

Moïse DIX/CONGOPROFOND.NET

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :