Connect with us

À la Une

Nomination de directeur des opérations d’ aviation présidentielle : l’assistant logistique récadre Vital Kamerhe 

Published

on

Nomination de directeur des opérations d’ aviation présidentielle : l’assistant logistique récadre Vital Kamerhe

L’assistant logistique interpellé par le directeur du cabinet présidentiel a répondu à la demande d’explication sur la nomination datant du 04 mai, sur la nomination par lui d’un directeur des opérations d’aviation présidentielle. Selon le directeur de cabinet du chef de l’État, cet acte revenait au chef de l’État car le prédécesseur du nommé serait nommé par ordonnance. Conséquemment, ce directeur des opérations de l’aviation présidentielle nouvellement nommé devrait être remplacé par une ordonnance conformément à son prédécesseur en vertu du principe de parallelisme de forme.

Des affirmations et allégations que l’assistant logistique du chef de l’État rejette en bloc.

Pour monsieur Jean Paul Mulumba Mutekemena, l’ordonnance N°15/073du 16 septembre 2015 dont a fait allusion Vital Kamerhe,
« ne concerne nullement la désignation d’un directeur des opérations de l’aviation présidentielle,mais plutôt, celle entre autres, portant nomination de l’assistant logistique sortant. »

Dans cette même lettre d’explication au dircab du chef de l’État, l’assistant logistique rappelle que ce service d’aviation présidentielle est plutôt « soumis à son autorité » et non à celle du chef de l’État ou de son directeur de Cabinet.

Ce membre des services personnels du président de la République a signalé également un malaise dont le directeur de cabinet présidentiel serait au courant sans demander d’explication.
Il s’agit de l’assistant logistique sortant. Selon l’entrant : » l’usurpation du pouvoir et l’illégalité sont plutôt cristalisées dans le Chef de l’assistant logistique sortant , dont l’ordonnance de nomination a été abrogée à ce jour, »… mais qui profite à défaut de remise et reprise, continue à poser des actes à ce titre aux vues et aux sus de tous , en toute illégalité, sans que personne ne lui demande une explication quelconque » a-t-il conclu dans sa lettre d’explication.

A cette allure, l’affaire est donc renvoyée à la charge du demandeur d’explication qui doit aller au bout de sa logique.
Cette situation illustre bien l’imbroglio et le rififi qui caractérisent le cabinet actuel du Chef de l’État.
Il appartient à Félix Tshisekedi de prendre des dispositions pour que ces types de malaise ne soient pas portés à la place publique.

Wait and see

Moïse DIX/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising