Connect with us

Actualité

MONUSCO: 11 casques bleus sud-africains inculpés pour violence sur un mineur

Published

on

L’Etat-Major sud-africain a reconnu coupables 11 de ses soldats pour violence sur un mineur au Kasaï. « 11 de nos soldats ont agressé un mineur alors qu’ils participaient à la mission de maintien de la paix de l’ONU en RDC (MONUSCO) », a peut-on lire dans un communiqué de SANDF, la force armée sud africaine daté du lundi dernier.

Les militaires sud-africains s’étaient livrés à des violences physiques contre la victime, âgée de 17 ans.

Ils soupçonnaient le jeune homme de leur avoir volé des seaux.

Les faits se sont déroulés au mois de janvier dernier dans la région de Kasaï.

Inculpés initialement pour actes de torture, ces charges ont été ensuite abandonnées.

Les militaires n’ont finalement été reconnus coupables que d’agression. « Le chef d’état-major de la Force nationale de défense sud-africaine (SANDF), le général Solly Shoke, se réjouit de ce procès rapide et de la condamnation de ceux qui ont sali la réputation des « soldats de la paix » de la SANDF en RDC », a indiqué l’armée sud africaine ce lundi dans un communiqué.

Plusieurs plaintes déjà reçu par l’ONU sur les militaires sud africains

L’ONU avait déjà reçu des plaintes concernant des soldats sud-africains au mois de mars dernier.
Ils étaient accusés d’avoir perpétré des actes de violence et d’abus sexuel sur des civils dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

Les faits se sont déroulés entre 2014 et 2016.

Selon le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, « il s’agit de cinq nouveaux cas impliquant une fois de plus des soldats sud-africains, qui vont être soumis à un test de paternité ».

Lancée à partir de 2000, la mission de stabilisation des Nations unies (MONUSCO) en RDC constitue sa plus importante et coûteuse mission de maintien de la paix dans le monde. Elle coûte plus d’1 milliard des $ chaque année.

Elle est constituée de 17.000 soldats dont un millier de Sud-Africains.
La justice militaire sud africaine se prononcera ultérieurement pour une peine contre ces soldats.

Rappelons que les militaires de la MONUSCO ont toujours été pointés du doigt pour viols, actes de torture, trafic d’armes et des minerais, etc.

Généralement, ces faits sont étouffés pour éviter des scandales qui risqueraient de compromettre cette mission.

TMB/ CONGOPROFOND. NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

André Mbata aux Kanangais : « Félix Tshisekedi sera réélu, il n’y aura pas de fraude ! »

Published

on

En séjour à Kananga, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, le Professeur André Mbata, a, au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 26 janvier 2023 dans la cour de la résidence officielle du gouverneur du Kasaï Central, affirmé que le président de la RDC actuel sera réélu pour son bilan élogieux.

Cette élection devrait passer par un enrôlement massif des électeurs du Kasaï Central, martèle-t-il. D’où sa présence, le mercredi 25 janvier 2023, au meeting organisé par le gouverneur du Kasaï Central, John Kabeya, pour sensibiliser la population à l’enrôlement massif. « Si en 2018, le nombre d’électeurs du Kasaï Central avait été réduit sciemment, il n’y a pas de raison actuellement. Nous nous attendons à ce que ce nombre double même parce que notre population est engagée à aller à ces élections », explique-t-il.

Professeur André Mbata a affirmé qu’il n’y aura pas de report ni de fraude et que les élections seront organisées cette année en RDC. « On va élire en 2023, au moment de la campagne nous reviendrons pour dire pourquoi. Mais déjà je tenais à souligner que la population doit aller se faire enrôler pour élire notre candidat Félix Antoine Tshisekedi. Il sera réélu, il n’y aura pas fraudes. Il le sera objectivement. Cette fois-ci notre Président devra bénéficier de la majorité confortable au niveau national et au niveau provincial pour que nous ayons des gouverneurs et des ministres provinciaux qui appliquent également sa vision que nous connaissons tous, le Peuple d’abord ! », a-t-il conclu.

Jeff Mbuyi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising