Connect with us

À la Une

Miss Indépendance RDC: voici les conditions générales de participation

Published

on

Dans le souci de promouvoir les richesses culturelles des 26 provinces que compte la RDC, la première édition du concours « Miss indépendance
RDC » est lancée. La cérémonie
officielle du coup d’envoi a eu lieu le samedi 17 avril 2021 au restaurant 19 à Gombe.

Au-delà d’un simple concours de beauté, cette compétition se veut un état d’esprit, un mouvement de révolution culturelle, une école de leadership féminin et un programme de valorisation de notre culture.

Le concours alliant beauté, élégance, leadership, intelligence et valeurs de la femme congolaise, enregistre déjà les inscriptions à partir du 19 avril jusqu’au 29 avril 2021, a indiqué Véronique Kashala, jeune entrepreneuse
et initiatrice de « Miss Indépendance RDC ».

A la fois festive, culturelle et militante, cette compétition vise à promouvoir les potentialités culturelles de 26 provinces du pays, à travers
26 finalistes, représentant
chaque province, et incarnant 26 leaders féminins africains qui ont inspiré ou continuent à inspirer l’histoire.

Les 26 finalistes seront retenues en vue d’être initiées au programme prévu par les organisateurs, dans le manoir secret dénommé « Mwasi tata tala ya congo ». C’est à partir de là que débutera le concours
proprement dit, jusqu’à la
grande finale, prévue le 30
juin 2021. Les deux mois
et demi d’intenses activités
consacreront la meilleure
beauté, celle qui remportera plusieurs prix, dont des voyages à l’étranger afin de porter l’étendard de la RDC sur le plan international, à travers des conférences et autres festivals.

Conditions générales

1. Être âgée de 18 à 25 ans;
2. Être détentrice d’un diplôme d’État;
3. Être Congolaise résidante en RDC.

Conditions Vidéo de candidature

• Habilement: Jeans bleu et T-shirt blanc à sa taille
• Chaussure: talon noir ou beige
• Coiffure: cheveux naturels

Déroulement de la vidéo

⁃ Portrait sur le visage
⁃ Décliner son identité face à la caméra (nom & postnom, province d’origine, province de résidence actuelle)
⁃ Marcher vers la caméra ainsi que contre la caméra

Notons que la Miss Indépendance jouera un rôle important pour tirer le Congo vers le haut en vendant son image et ses potentialités culturelles sur la scène internationale.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Goma: Sur recommandation du Premier ministre, le couvre-feu est levé !

Published

on

Le couvre-feu a été levé ce lundi 26 septembre sur toute l’étendue de la ville de Goma. En revanche, il reste en vigueur dans le reste de la province du Nord-Kivu « en attendant l’amélioration des conditions sécuritaires ». Cette mesure avait été décrétée dans cette province dans le but de protéger la population pendant la période des fêtes de fin d’année en 2021, caractérisée par un pic inhabituel d’insécurité.

La levée de cette mesure dans le chef-lieu du Nord-Kivu intervient peu après la mission de suivi-évaluation de l’état de siège « en vue de réorienter les actions pouvant contribuer à rétablir la paix et la sécurité durables dans cette partie de notre territoire national », effectuée par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde en Ituri et au Nord-Kivu

A cet effet, il avait été demandé au gouverneur militaire d’évaluer son efficacité, après les nombreuses plaintes des populations exaspérées par les tracasseries.

« Nous devons nous assurer avec les autorités militaires que nous puissions mettre fin à toutes ces questions, surtout des questions des tracasseries qui ont été mentionnées. Nous estimons que nous, en tant qu’autorités, devons suivre ce que la population nous dit et travailler dans le sens de lui garantir son bien-être. C’est une population qui n’a que trop souffert et donc nous sommes très sensibles aux messages qui nous sont donnés. Nous avons eu aussi cette demande qui nous a été faite, particulièrement pour la ville de Goma, en ce qui concerne les restrictions en termes de déplacements. Nous avons discuté avec le Gouverneur militaire et donné une indication pour qu’il puisse très vite, réunir le conseil de sécurité et voir les modalités, tout en garantissant la sécurité ici dans la ville de Goma », avait ajouté le Premier ministre Sama Lukonde.

Signalons qu’une première journée ville morte a été observée ce lundi 26 septembre à Goma à l’appel des forces vives et de la société civile en protestation de l’occupation depuis plus de 3 mois de la cité de Bunagana par le M23 et de l’état de siège, jugé inefficace.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising