Connect with us

Actualité

Ministère du Numérique : Voici les conditions de recrutement des agents de l’Administration publique

Published

on

La nouvelle vient de tomber. L’Ecole Nationale d’Administration, en sigle ENA, a rendu public, ce lundi 06 Février 2023, via son site internet, toutes les conditions d’admission au concours qu’elle va devoir organiser en faveur du nouveau Secrétaire Général au Numérique de la RDC.

La Direction Générale de l’ENA informe le public que le recrutement des Agents de carrière des Services Publics de l’Etat par l’Ecole Nationale d’Administration en faveur de l’Administration du Ministère du Numérique se fera uniquement en ligne à travers les sites officiels suivants”www.ena.cdwww.fonctionpublique.gouv.cd et www.numerique.gouv.cd“, peut-on lire de ce communiqué relayé par le site internet du ministère du Numérique.

Pour ce qui concerne les conditions d’admission au concours, il est indiqué ce qui suit :

• Sont autorisées à concourir, les personnes de nationalité congolaise, diplômées de licence (bac+5) et ayant au premier janvier 2023, au plus 35 ans pour les deux catégories (fonctionnaires et non-fonctionnaires) concourant pour les postes de collaboration et 60 ans au plus pour les postes de Coordination ou d’Encadrement ainsi que celui de Commandement ou de Direction.

Les Profils recherchés, apprend-t-on, se rapportent essentiellement aux domaines de compétence ci-après :

1. Infrastructures numériques ;

2. Applicatifs et contenus numériques ;

3. Economie numérique ;

4. Développement de la culture numérique ;

5. Cybersécurité.

Quant à la composition de dossiers de candidature, ils doivent contenir :

– Une Copie scannée du diplôme de licence ou équivalent ;

– Une Copie scannée de la carte d’électeur ou passeport ;

– Une Copie scannée de la lettre de motivation manuscrite ;

– Une Copie scannée du CV (avec photo) à jour ;

– Une Copie scannée du certificat d’aptitude physique datant de moins de 3 mois à la date du lancement de concours.

“La date du début du concours vous sera incessamment communiquée”, a rassuré ledit communiqué tout en précisant : “Les dossiers de candidature en dur seront d’office déclarés irrecevables”.

Procédures d’inscription :

1. Tapez www.ena.cd ;

2. Cliquer sur « Ena recrute pour le SG numerique ;

3. Remplir le formulaire en veillant à n’oublier aucune rubrique ;

4. Annexer les documents exigés (en cliquant sur parcourir, chercher le répertoire où est logé le document, sélectionner le document et valider)

5. Cliquer sur valider pour s’inscrire.

6. Imprimer le formulaire (pour retenir son code)

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

RDC : le taux de fourniture en électricité passe de 15℅ en 2023 à 19℅ en 2024

Published

on

En République démocratique du Congo le taux de la desserte en électricité s’élève à 19℅ en 2024. Cette précision est donnée par le ministre congolais en charge des ressources hydrauliques , Teddy Lwamba Muba.

Lors d’un briefing tenu à la Radio télévision nationale congolaise (RTNC 3) ce jeudi 18 juillet avec son collègue de la communication et médias, le ministre Lwamba a tout de même indiqué que le taux de la desserte en eau potable s’élève actuellement à 34%.

Le briefing a été consacré essentiellement aux «Priorités en matière de desserte en eau et de fourniture en électricité en République Démocratique du Congo».

En 2024, le taux de la desserte en eau potable en République démocratique du Congo s’élève à 34 % et en électricité à 19 %. Le gouvernement de la République (…) par le ministère des Ressources hydrauliques et électricité s’engage à mettre des moyens pour réussir à doubler ce taux en 5 ans “, a déclaré Teddy Lwamba Muba.

On se rappellera qu’en 2023, le Directeur général de la Regideso avait indiqué que plus de 36,1 millions de personnes étaient connectées au réseau de la Regideso, soit 35,5% sur l’échelle de 100 millions d’habitants. Ce nouveau taux avancé par le ministre a légèrement baissé par rapport à celui de 2023. (De 35,5℅ à 34℅).

En ce qui concerne l’électricité, en 2023 la RDC affichait un taux d’électrification de 15 % à l’échelle nationale avec de fortes disparités entre les villes (35 %), les zones rurales (1 %) et les zones périurbaines (moins de 5 %).

En sommes, la RDC continue à afficher un des taux d’électrification les plus bas du continent africain.

Pourtant cet immense territoire, deuxième pays le plus grand d’Afrique, représente à lui seul 8 % du potentiel hydroélectrique mondial, une source d’énergie qui constitue 95 % du mix électrique du pays.

Abritant le plus grand fleuve du continent et le deuxième du monde après l’Amazonie en débit interannuel moyen, la RDC pâtit toutefois d’une faible capacité installée (moins de 3 000 mégawatts, dont la moitié est inexploitée par défaut de maintenance), et de l’absence de réseau de distribution intégré à l’échelle nationale.

Willy Theway/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte