Connect with us

À la Une

Ministère des sports : un document de Madame Madiya fait jaser

Published

on

 

« Aucune fusion n’a été faite entre le ministère de la culture et arts et celui des sports et loisirs ; un cumul des fonctions a été observé dans le chef du directeur de cabinet adjoint qui assume aussi les fonctions de l’administrateur gestionnaire du stade de Martyrs, rappelé au cabinet l’intéressé ne s’est jamais présenté à son poste, alors que son titulaire a été élu député national. » C’est par ces mots que la ministre a.i des Sports et Loisirs, Astrid Madiya, s’est défendue dans sa lettre de démission adressée au premier ministre, Bruno Tshibala.

La ministre a été blâmée par le chef du gouvernement pour avoir fusionné le ministère de culture et arts dont elle est titulaire et celui des sports où elle assume l’intérim.

Dans les milieux politiques, on s’arrache les cheveux. On ne s’explique pas comment la ministre a.i des Sports et Loisirs a décidé de se discréditer.

Madame Madiya a récemment signé un document qui fait jaser, notamment une lettre dans laquelle elle déclare avoir prêté l’argent au gouvernement de la République pour sa propre mission officielle à Lubumbashi lors du match du TP Mazembe.

Elle dit avoir dépensé 7.210 dollars et 4.445.000 francs congolais pour les titres de voyage et les frais de mission. Le document est intitulé « Déclaration de création » au lieu de « Déclaration de créance ». Elle l’a cossignée avec Alain Mawanda, son Dircab à la Culture et Arts, devenu automatiquement Dircab ai aux Sports et Loisirs, Mbonku Tshiaba, directeur à la Rtnc, Conseiller en communication à la Culture et Arts, réduit au rang d’attaché de presse aux Sports et Loisirs.
Sans nul doute ce document serait conçu dans l’objectif de justifier des sommes d’argent que la ministre dit avoir prêté au gouvernement. Rien de moins !

Ce document, pour le lecteur attentionné, constitue la preuve que la ministre intérimaire des Sports et Loisirs n’est pas prête à observer les instructions du Premier ministre Tshibala relatives au régime d’intérim.

Notons également que, malgré sa lettre de démission, la ministre des sports et loisirs ai, Astrid Madiya, continue de faire son boulot normalement. Comme de rien n’était. Une situation que les sportifs qualifient de « vraie-fausse démission ».

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Revue de presse du vendredi 26 avril 2019 - Congodec.net

  2. Pingback: Le Phare : « Imbroglio au Gouvernement » | Congo Actuel

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising