Connect with us

À la Une

Mines : Les chefs de divisions provinciales renforcés en capacités

Published

on

Dans le cadre de la formation continue qui procède du devoir régalien de toute administration qui se veut une « administration de développement », le Secrétariat général aux Mines organise en la résidence Saint Pierre Claver, du 31 août au 2 septembre 2022, un séminaire de renforcement des capacités des chefs de divisions provinciales des mines et géologie.

L’objectif de cet atelier est de permettre à chacun des chefs des divisions provinciales d’atteindre le niveau optimal requis dans sa gestion administrative de l’exploitation tant industrielle qu’artisanale su secteur minier dans sa juridiction, à la lumière du code minier en vigueur et ses mesures d’application.

Placé sous le thèmes : « Pouvoir atteindre le même niveau de perception et d’utilisation des outils de travail dans le secteur minier », selon la Ministre des Mines, Antoinette N’samba, ce séminaire arrive à point nommé car il rencontre les propos du président de la République qui avait déclaré que le secteur des mines constitue l’un des principaux piliers de développement de la RDC, lors de son discours prononcé en décembre 2021.

« Au stade actuel, la priorité est de garantir à tous les niveaux, l’application efficace de la loi n°18/001 du 09 mars 2018 modifiant et complétant la loi n°007/2002 du 11 juillet 2002 portant code minier », a poursuivi madame la ministre des Mines

A en croire le Secrétaire Général aux Mines, Jacques Ramazani Lutuba, l’organisation de ces assises entre dans la vision du chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi, celle de mettre l’homme au centre de sa politique, à travers une formation intégrale.

« Le secteur minier, est un secteur par excellence porteur de croissance dans notre pays. Les divisions provinciales représentent la structure de base pour les actions du Ministère dans l’arrière pays. Il a plu à l’autorité du Ministère des Mines de focaliser son attention sur leur renforcement des capacités en vue de les rendre davantage performants dans l’administration des textes légaux et règlementaires régissant le secteur minier », confie le SG Jacques Ramazani Lutuba.

D’après le Directeur- coordonnateur de la cellule technique d’appui du Secrétaire Général aux Mines, Albert Fundi Mukata, à l’issue de cet atelier, ils attendent voir que les problèmes qui se posent à chaque chef de division provinciale soient analysés pour chaque bureau, entité et organe Connexe, afin d’estimer la hauteur des effectifs et la justesse des procédures.
Il est convaincu qu’avec ce déclic de renforcement des capacités, le train prendra désormais son élan au niveau de toute l’administration tant nationale que provinciale de manière que l’administration des Mines soit dotée des cadres et agents compétents, capables d’administrer de façon efficiente le code minier, en vue de permettre au secteur minier de jouer son rôle de fer de lance de l’économie nationale.

Elda Along/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising