Connect with us

non classé

Mesures contre COVID-19 : des sanctions sévères prévues contre les contrevenants au Nord-Kivu

Published

on

Une mise en garde vient d’être donnée à tous ceux qui ne respectent pas les mesures du Chef de l’Etat dans la prévention contre le coronavirus. C’est à l’issue du conseil extraordinaire des ministres provinciaux tenue ce mardi 24 mars, par le gouverneur de province Carly Nzanzu Kasivita en sa résidence officielle à Goma.

L’assistance a constaté qu’il s’observe encore des failles dans l’application de ces mesures dont les attroupements, la non réduction du nombre des passagers dans le transport en commun.
« Il s’observe encore des attroupements dans certains coins de la province et même de la ville de Goma. Que certains opérateurs du transport en commun n’observent pas encore l’ordre de réduire le nombre de passagers à embarquer. Que certains compatriotes mal intentionnés profitent de cette situation pour hausser de façon démesurée le prix des produits de première nécessité. L’insuffisance des dispositifs de lavage des mains dans certains endroits et la négligence de certains compatriotes à se soumettre à cette habitude », a constaté le conseil.

Après echange, il interpelle une fois de plus la conscience de tous les citoyens à observer sans faille les mesures sanitaires pour bien mener le combat contre cette maladie. Des sanctions sévères à l’endroit de tout contrevenant à ces mesures sont promises. L’exécutif provincial a mis en garde les compatriotes qui s’adonnent à fixer le prix des denrées alimentaires de manière forfaitaire. De ce fait, le ministre provincial de l’Economie a été chargé d’assurer le suivi de contrôle de prix et de punir les récalcitrants, prévient ce conseil .

Par ailleurs, le conseil insiste sur la rigueur dans le contrôle des personnes dans les ports, aéroports postes frontaliers et les marchés. Concernant, la mise en place en province d’un comité multisectoriel de lutte contre la pandémie COVID-19, le conseil des ministres a examiné le projet d’un arrêté y relatif avant son adoption.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

non classé

Prétendu détournement des fonds à la RTNC : le cabinet Muyaya éclaire l’opinion

Published

on

Le cabinet du ministre de la Communication et médias Patrick Muyaya a, dans une mise au point, fait part de son indignation face à des informations relayées par certains médias, sans vérification à la source, sur un prétendu détournement de 18 millions de dollars de la Radiotélévision nationale Congolaise (RTNC).

Selon le cabinet du ministre, « les officines diaboliques contre le Président de la République démocratique du Congo continuent leur sale besogne, celui de ternir l’image du Gouvernement. Leur récente parade touche l’un des  »warriors », et pas le moindre, en la personne de Monsieur Patrick Muyaya Katembwe. Ce pamphlet accuse à tort, sans éléments de preuves, le Cabinet Muyaya d’avoir détourné 18 millions Usd destinés à la modernisation du site de la RTNC et renouvellement de son outil de travail, que ces fonds se retrouveraient entre les mains des fournisseurs sans appels d’offres, que la DGCMP n’ait pas donnée un Avis de Non Objection (ANO), que le Ministre de la Communication et Médias, Porte-Parole du Gouvernement, aurait donné à son Dircab 7 millions de dollars en cash et par la même occasion il aurait soutiré 11 millions des dollars restant », peut-on lire dans cette mise au point.

Face à ces accusations, le cabinet du ministre de la communication et médias a estimé judicieux de donner des réponses simples et claires contre ces affabulations :

1. Il n’a jamais été question d’un contrat de 18 millions de Dollars américains entre la RTNC et un quelconque partenaire, par conséquent, l’Etat congolais n’a jamais déboursé une somme de 18 millions de Dollars américains pour la modernisation de la RTNC.

2. Par contre, le projet de modernisation de la RTNC est sujet à un Contrat, N°15/06/022 intitulé « Collecte de la redevance des appareils récepteurs d’émissions audiovisuelles, acquisitions du matériel et réhabilitation de certaines infrastructures de la RTNC ».

3. Ce contrat a suivi toutes les étapes, notamment :

– L’avis du Conseil d’Administration de la RTNC en 2021, celui d’entamer la procédure légale et règlementaire en matière de passation des marchés publics ;

– L’obtention de deux documents à la DGCMP, à savoir, l’Autorisation spéciale N°1055/DGCMP/DG/DCP/D4/KL/2022 du 8 juin 2022, ainsi que l’Avis de Non Objection N°1056/DGCMP/DG/DCP/D4/BNJ/2022 du 10 juin 2022.

Cependant, il est important de rappeler que dans le contrat ci-haut cité, les partenaires préfinancent le contrat sur fonds propre, avec l’objectif de se faire rembourser le cout d’investissement à travers l’optimisation de la collecte de la redevance de la RTNC.

Il est clair qu’après cette lecture, que ces pourfendeurs comprendront qu’aucun fonds n’a été détourné.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising