Connect with us

À la Une

Médias : les journalistes des radios communautaires en formation sur le traitement des informations pendant les crises sanitaires

Published

on

Il s’est ouvert, ce lundi 26 octobre 2020 à Béatrice Hôtel, la formation des journalistes des radios communautaires de Kinshasa sur le traitement des informations afin de renforcer leur capacité pendant cette période de crise sanitaire due à la Covid-19 et la maladie à virus Ebola.

 

Au cours de cet atelier de 3 jours, les journalistes des radios communautaires auront un guide qui reprend toutes les étapes nécessaires à la maîtrise de l’investigation journalistique et au traitement de l’information sur la Covid_19.

Jean-Pierre Ilbudo, représentant pays de l’UNESCO en RDC

Selon le représentant de l’UNESCO en RDC, Jean Pierre ILBOUDO, il s’agit tout au long de cette formation d’équiper les journalistes face à l’adoption des comportements nécessaire de Santé afin de lutter contre la propagation d’infox ou fakenews. Il encourage les journalistes à un engagement pour une meilleure sensibilisation des populations.

 

Pour lui, la diffusion d’une information par les journalistes doit passer par des étapes de recherche, de validation, d’analyse et de synthèse des informations avant toute diffusion.

 

Jolino Makelele, ministre de la communication et médias

Ayant donné le go de ces assises, le ministre de la Communication et des médias, David-Jolino Makelele, a quant à lui rappelé aux journalistes participants à cette formation, qu’ils ne peuvent négliger le rôle qu’ils jouent dans la société entant que les leaders d’opinion.

Eteni Longodo, ministre national de la santé

Présent à l’ouverture de cette formation, le ministre de la Santé, Eteni Longodo, a félicité l’UNESCO pour cette initiative combien louable. Il a demandé aux chevaliers de la plume d’user de leurs canaux de communication pour sensibiliser les populations à prendre conscience des risques qu’elles courent lorsqu’elles ne mettent pas en pratique les conseils des médecins.

Notons que cette activité se tiendra pendant trois jours dans le strict respect de mesures barrières de lutte contre le coronavirus. Ces assises s’inscrivent dans le registre des nombreuses actions que mène l’UNESCO et la même formation avait commencé par Lubumbashi et maintenant c’est le tour de Kinshasa, le deuxième bénéficiaire.

 

 

Dorcas Ntumba et Rebecca Kuedi/CONGOPROFOND.NET