Connect with us

Actualité

Médias/Congo-Brazza : Florent Balandamio, nommé président d’honneur du RJCPEC

Published

on

Le nouveau président d’honneur du Réseau des journalistes et communicateurs congolais pour la promotion et l’émulation du citoyen (RJCPEC), Florent Balandamio, a été présenté le 14 mai 2022 à Brazzaville, aux lauréats de la 11e édition qui se sont distingués à travers les activités socioprofessionnelles au Congo ces derniers jours. Sametone Ondendé, président du réseau, le présentant, a indiqué qu’il est l’homme répondant aux critères et mérite bien cette élévation.

Florent Balandamio, qui remplace Vital Balla à ce poste, a remercié le RCJPEC de l’avoir élevé à ce rang, en lieu et place de celui qu’il appelle l’Erudit. Il lui a rendu hommage, en ces termes : ”Personne et personne ne peut prétendre vous remplacer ; l’on pourrait, à la rigueur, accepter d’assurer votre succession, mais à petit pas ponctués de prudence et de dextérité… Vous demeurez notre source d’inspiration. Merci infiniment de votre humilité, de votre générosité et de votre grandeur d’âme !”, a indiqué le successeur de Vital Balla qui prenait par la même occasion, l’engagement à pérenniser l’oeuvre de ce dernier, tout en s’employant à l’améliorer.

*Qui est Florent Balandamio ?*

Ce cadre de la République du Congo, roule sa bosse dans l’administration publique depuis plusieurs années. Il est actuellement le chargé d’études pour la collecte et d’analyse de données sociales au secrétariat permanent de la Task Force des politiques économiques et sociales, à la présidence de la République depuis le 3 janvier 2022, et président du comité de direction de agence nationale de l’artisanat, au ministère des petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du secteur informel. Poste qu’il occupe depuis le 17 janvier 2022.

Avant d’être nommé à ces différents postes, il a été, de septembre 2019 à mai 2021, directeur de cabinet de la ministre de la Santé, de la population, de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement. Bien avant cela, il a été, de juillet 2017 à septembre 2019, directeur de cabinet de la ministre de la santé et de la population.

Par ailleurs, il a assumé plusieurs fois les fonctions de conseiller au sein du même ministère. D’avril 2016 à juillet 2017, il est conseiller à la population ; conseiller pour l’enseignement médical et la recherche, de mars 2014 à avril 2016; conseiller à la protection de la population de septembre 2012 à mars 2014, après avoir été directeur général de l’administration et des ressources par intérim, de février 2013 à octobre 2014, et du 3 février 2003 au 20 avril 2011, directeur de cabinet du président de la cour constitutionnelle.

Cet homme, au parcours élogieux, a occupé, antérieurement, quelques postes dans la région du Pool.

Il a été alors le secrétaire général de cette région de février 1998 au 30 octobre 2003, en assurant simultanément l’intérimaire du préfet sortant du 4 mai au 28 juillet 2000, et celui du préfet évacué en France pour cause de maladie, de fin février à septembre 2002.

Il sied de noter que Florent Balandamio a aussi occupé d’autres postes de responsabilité au Congo dès son retour de la France. Il est titulaire d’un Diplôme d’études approfondies en études européennes de l’Université de Paris IV Sorbonne-Paris-France, 1980.

Notons que l’homme a reçu plusieurs diplômes honorifiques, dont le dernier remonte au 14 mai 2022 où il a été plébiscité du Diplôme d’honneur et du Trophée d’Or Spécial 11e édition.

Des années en arrière, à l’occasion des 60 ans de l’indépendance du Congo, il a été plébiscité Grand officier dans l’ordre du mérite congolais. Il est marié, et père de six enfants.

Achille Tchikabaka/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

Lucain Kasongo : « Aucun membre du bureau de l’Assemblée nationale n’a moins de 50 000 USD le mois »

Published

on

« Aucun membre du bureau de l’Assemblée nationale n’a moins de 50 000 USD le mois. A cela s’ajoutent les avantages comme logement, transport, communication, carburant, … », a indiqué lundi 20 mai le président honoraire de la commission politique, administrative et judiciaire (PAJ) de l’Assemblée nationale, Lucain Kasongo.

Il l’a dit dans un entretien accordé à Radio Okapi.

Ce sont ces avantages qui poussent la plupart des députés à s’accrocher aux postes au sein du bureau au point de bloquer le bon fonctionnement de tout un pays, estime-t-il.

Pour le coordinateur du Centre de recherche en finances publiques et développement local (CREFDL), Valérie Madianga, l’engagement des élus nationaux d’appartenir à ce bureau est motivé par leur propre intérêt plutôt que par le bien de la nation.

« C’est l’argent qui attise des convoitises des acteurs politiques. Si vous calculez les 20 millions USD qu’on donne aux cabinets et les 100 millions autres qu’on donne au bureau, ça vous fait une marmite de 120 millions USD au moins par an, manipulés par le bureau de l’Assemblée nationale. C’est une véritable affaire », a-t-il expliqué.

Les députés nationaux attendent encore le nouveau calendrier pour élire les membres du bureau définitif. C’est devant les membres de ce bureau que le Gouvernement sera investi.

A l’Assemblée nationale, près de cinq mois après l’ouverture de la session inaugurale de cette nouvelle législature, l’élection et l’installation du bureau définitif se fait attendre.

Après plusieurs tractations pour dégager la liste consensuelle de l’Union sacrée de la nation, le présidium a renseigné que la nouvelle liste attend validation du Président de la République.

L’ancienne liste étant contestée par des députés qui dénonçaient le clientélisme et le népotisme dans le choix du présidium. Quelques proches et membres de famille de certains membres du présidium de l’Union sacrée de la nation étant proposés à ces postes.

Radiookapi.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte