Connect with us

À la Une

Marche contre R. Malonda : duel ce jeudi 9 juillet à L’shi entre UDPS et gouvernement provincial

Published

on

La situation est très tendue dans le Haut-Katanga. À la base un bras de fer entre le gouvernement provincial de cette province et les organisateurs de la marche pacifique contre Ronsard Malonda, récemment désigné comme délégué des confessions religieuses à la CENI.

Dans un conseil des ministres de ce mardi 07 juillet 2020, le gouvernement Kyabula a décrété un confinement total de trois jours du jeudi 09 au samedi 11 juillet 2020 dans le but d’identifier les contacts des contacts du coronavirus dans les villes de : Lubumbashi, Likasi, Kasumbalesa et la cité de Kipushi. Seuls les services de sécurité et la Croix Rouge seront autorisés à faire la ronde.

Cette décision est mal venue dans le chef des organisateurs de la marche pacifique contre MALONDA prévue le 09 juillet sur l’ensemble de la République démocratique du Congo dont le Haut-Katanga ne fait pas l’exception.

Plusieurs réactions des organisateurs évoquent une provocation. » Nous serons tous dans la rue. Le gouvernement Kyabula nous provoque. Il nous verra sur son chemin. Mon parti est mobilisé pour la réussite totale de notre marche », déclare Jean-Claude MUYAMBO.

 » Nous allons marcher. C’est un droit pour tout Congolais. La marche est pacifique, notre manifestation est
prévue après celle de la société civile du Haut-Katanga disant non au tribalisme, là la COVID19 était distraite. Nous demandons à la PNC de faire son travail sans partie pris. Évitons la politique de deux points, deux mesures. Notre parti, UDPS, est ses alliés vont marcher », ajoute BRUNO TSHIBANGU KABAJI.

Dans les entités visées par le confinement, les organisateurs des manifestations ne tiennent que sur la tenue ce jeudi 09 juillet de la marche.

À Kasumbalesa, l’UDPS a déjà informé le maire de la ville de la tenue de cette Marche.

Dans un communiqué signé par GABRIEL TSHIMANGA et DIDIER TSHIANYI, le parti présidentiel a invité toute la population de Kasumbalesa a prendre part à cette manifestation.

Pour le moment, la réaction du maire de la ville se fait encore attendre.

Qui sortira victorieux dans ce duel gouvernement provincial organisateurs de la marche ? La question reste posée.

JOSEPH MALABA/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising