Connect with us

À la Une

Manifestations des étudiants à l’ISC/Bandundu: Le vice-gouverneur Kiway Mwadi joue au sapeur-pompier !

Published

on

Face aux manifestations contre la hausse des frais académiques, le vice-gouverneur de la province du Kwilu, au nom de son titulaire en mission, a convoqué, ce mardi 14 juin, une réunion d’urgence à  l’hôtel du gouvernement afin d’écouter la représentation des étudiants.

D’entrée de jeu, la coordinatrice des étudiants de cette université a, devant l’autorité provinciale, démontré que l’ISC Bandundu est l’institution d’enseignement supérieur de la ville qui paie le moins cher. Ce qui a poussé les chefs des promotions présents de la qualifier d’être en complicité avec les autorités académiques.

Le conseiller administratif du gouverneur, le professeur Roland Mvele, a fait savoir qu’il y a déficit d’information entre la coordination estudiantine et les étudiants.

Il confirme, par ailleurs, que l’Institut supérieur de commerce de Bandundu est l’institution qui paie moins par rapport à d’autres institutions de la ville. Mais il fait savoir, par la même occasion, qu’il y a des frais négociables et non négociables déjà fixés par le ministère.

« Chers chefs des promotions, je comprends que vous avez un déficit de communication. Vous ne pouvez non seulement prendre la parole de vos camarades qui revendiquent, mais surtout vous devez les sensibiliser pour qu’ils comprennent que vous êtes l’institution qui paie moins », a-t-il martelé.

Prenant la parole à son tour, le vice-gouverneur de province, Félicien Kiway Mwadi, a en bon père de famille exhorté les chefs des promotions de garder leur calme en attendant les pourparlers entre l’exécutif et les autorités académiques. » Chers étudiants apaisez-vous, donnez-nous du temps afin de résoudre ce problème avec les comités de gestion de votre institut… », a-t-il appuyé.

Avant de clore son propos, le vice-gouverneur Félicien Kiway Mwadi a sensibilisé ces étudiants sur l’arrivée prochaine du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans la province. Il leur a demandé de lui réserver un accueil délirant.

Les chefs des promotions ont vivement remercié l’autorité provinciale pour l’attention leur accordée dans le souci de voir la paix régner dans la province et surtout dans cette institution.

Il sied de signaler que le comité de gestion a suspendu, par un communiqué signé par le secrétaire générale académique, les activités sauf pour des promotions dont les professeurs visiteurs sont déjà présents dans la ville jusqu’à nouvel ordre. La garde du site universitaire est assurée, en ce moment, par les éléments de la police nationale congolaise.

David Mayele/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Patrick Muyaya : » Kagamé est le dernier sur la liste mondiale des démocrates ! »

Published

on

Accusant le président Félix Tshisekedi de manœuvrer, avec la guerre de l’Est, pour éviter d’organiser les élections en 2023, le président du Rwanda, Paul Kagamé, a été classiquement recadré par le porte-parole du gouvernement de la RDC, Patrick Muyaya, ce jeudi 1er décembre au cours d’un briefing avec la presse à la RTNC. En un mot, indique-t-il, Kagamé n’a pas qualité de s’exprimer sur cette question de souveraineté nationale.

 » Avant que Paul Kagamé se prononce sur les élections en RDC, il devrait avant toute chose répondre sur l’existence de la liberté d’expression et de manifestations dans son pays mais aussi de ses méthodes d’accession au pouvoir et surtout de la pratique mise en place pour s’éterniser au pouvoir », a appuyé le porte-parole du gouvernement.

Au regard de toutes les violations des droits de l’homme dénoncées par son opposition et plusieurs organisations indépendantes, Patrick Muyaya a conclu que Paul Kagamé « n’est pas un modèle en ce qui concerne la démocratie ».

Des déclarations qui transpirent la déception 

 » Les déclarations qu’il fait sont consécutives à sa déception de toujours penser joué un rôle en RDC, parce qu’il se fait non seulement porte-parole du M23, mais aussi il se présente, lui et son gouvernement, comme protecteur des groupes armés de communautés congolaises. Au nom de quel mandat ? Il est possible pour lui de faire la politique dans son pays et de nous laisser la nôtre. Quoiqu’il en soit, ce n’est pas lui qui doit venir nous dire ce que nous devons faire”, a déclaré Patrick Muyaya.

Pour lui, l’objectif derrière toutes ces agitations est de déstabiliser politiquement le Président Félix Tshisekedi. “Son ambition, c’est de déstabiliser politiquement le président Tshisekedi. C’est l’œuvre dans laquelle il est engagé et je pense que certains de ses alliés le lui ont dit. Ce n’est pas parce que vous agitez un mouvement terroriste que vous allez vous faire renaître parce que c’est la violence qui vous a toujours guidé et vous pensez que cela est suffisant pour perturber non seulement la RDC de manière entière pour briser justement l’élan dans lequel nous sommes”.
Ayant décelé le stratagème de Paul Kagame qui cherche à interférer dans les prochaines élections afin de s’assurer qu’en 2023, il aura certains acteurs politiques acquis à sa guise pour continuer le bradage et le pillage de réssources naturelles que dispose la RDC, Patrick Muyaya a énuméré les raisons pour lesquelles le président Kagame devrait s’abstenir d’un quelconque commentaire sur ce qui concerne les élections. « Premièrement, avant de parler des élections, on doit parler de la liberté d’expression. Est-ce que la liberté d’expression existe au Rwanda ? Deuxièmement, on parle de liberté de manifestation. Est-ce que la liberté de manifestation existe au Rwanda ? Non. Troisièmement comment il est arrivé au pouvoir ? Quelle est la méthode qui a été utilisée ? Quatrièmement, je ne vous rappelle rien mais vous vous souvenez du référendum qui s’est tenu, je crois en 2015, ou à 99,1% ou 98,1%, on a dit oui à une forme de présidence à vie parce qu’il s’est assuré de rester au pouvoir jusqu’en 2034 […] Je pense qu’en ce qui concerne la démocratie, mondialement, il est le dernier sur la liste, c’est connu ! », a conclu le ministre Muyaya.
Sandra Kagaba/CONGOPROFOND.NET

There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising