Connect with us

À la Une

Mai-Ndombe: Vodacom coupée à Inongo !

Published

on

C’est depuis lundi 5 janvier 2021 que le réseau téléphonique Vodacom s’est brutalement arrêté sur toute l’étendue de la ville d’Inongo et ses environs. La quasi totalité d’utilisateurs de cette contrée utilise le service de cette société de télécommunication. Son dysfonctionnement a impacté négativement sur plusieurs activités de la ville, non seulement pour ses abonnés, mais aussi pour les activités des paisibles citoyens qui bénéficient des services de ce réseau, notamment le MPSA devenu le mode de transfert de prédilection pour la quasi-totalité des citoyens dans cette partie du pays. Visiblement 7 sur 10 cabines téléphoniques opérationnelles dans ville ont fermé leurs portes.

Des sources concordantes révèlent qu’une panne technique serait à la base de la coupure du signal du réseau Vodacom ces jours ici à Inongo.

Face à cette situation, les clients demandent aux responsables de la société de télécommunication Vodacom la réparation rapide de ces matériels tombés en panne et au remboursement de leurs forfaits en cas du rétablissement.

Ils sollicitent, cependant, l’implication des autorités compétentes pour qu’une solution rapide soit trouvée à ce problème. Tous nos efforts fournis pour joindre le responsable de ce service se sont avérés vains.

A en croire certaines sources digne de foi, aucune personne engage la société de télécommunication Vodacom dans la ville d’Inongo.

 

 

David Mayele/ congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Stanis Bujakera sur TV5 : “La surpopulation à la prison de Makala conduit à des fréquents décès par étouffement…”

Published

on

Le journaliste Stanis Bujakera, ancien détenu de la prison centrale de Makala en République démocratique du Congo, a dénoncé ce week-end les conditions “inhumaines” que subissent les personnes incarcérées dans cette maison pénitentiaire.

Invité du journal sur TV5 Monde, le correspondant de “Jeune-Afrique” a brandi des images inédites, filmées durant son séjour dans la prison. Ces vidéos montrent le calvaire de ces misérables prisonniers.

Il affirme que les prisonniers de Makala mangent un repas de moins consistant, une seule fois par jour. Et que plusieurs cas de décès son enregistrés à cause notamment de l’étouffement.

Nous avons d’abord l’hébergement qui est marqué par la surpopulation qui conduit à des fréquents décès notamment. Il y a des maladies diverses, les prisonniers qui dorment perchés sur les latrines, maigre repas de très mauvaise qualité servi une seule fois par jour entre 17h et 18h“, a révélé Stanis Bujakera Tshamala.

Aussi, fait-il savoir, la cuisine y est faite avec des bois pour nourrir 15.000 personnes et que l’eau ne coule pas aux robinets à la prison centrale de Makala.

l’eau qui y est fournie, c’est grâce aux dons. Les latrines sont hors-service ou inutilisables par manque d’eau et vous avez des pavillons qui disposent de 2, 3 ou 4 toilettes pour des centaines de personnes“, dit-il.

En réaction, le ministre congolais de la Justice, Constant Mutamba a indiqué que le processus de désengorgement des prisons a été déjà entamé en RDC. Le ministre Mutamba affirme que les prisonniers mangent environ 3 fois le jour.

Construite pour une capacité d’accueil de 1500 personnes, la prison de Makala, à Kinshasa compte plus de 15.000 détenus à ce jour, selon le journaliste Bujakera.

Willy Theway Kambulu/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte