Connect with us

Société

Mai Ndombe : La Fondation Dr Bola à la rescousse des malades et détenus de la prison d’Inongo

Published

on

La Fondation Dr Bola, représentée par son responsable Jean-Claude Bola Mbomba Nteko, est allée, ce vendredi 29 juillet, à la rescousse des personnes vulnérables notamment les malades internés à l’hôpital général de référence d’Inongo et les détenus de la prison centrale d’Iyombe. Dans sa gibecière,  des vivres et non vivres.

Cette dotation est constituée essentiellement des boîtes de sardines, savons, gobelets, riz, harachides, jus, poissons, chikwanges, haricots, sceaux, etc. pour ne citer que ces produits.

Les malades hospitalisés à l’hôpital général de référence d’Inongo ont, à l’occasion remercié cette structure pour l’assistance.

” Il s’agit d’un ouf de soulagement pour nous. Ce don est arrivé au moment où nous traversons des moments de souffrance. Très sincèrement nous remercions le docteur Bola, promoteur de la Fondation, pour ce geste d’amour…”, a déclaré un malade pris en charge par cet hôpital.

Le même geste a été posé à la prison centrale d’Iyombe à Inongo. Occasion pour le directeur de cet établissement carcéral, Papy Tshitenge, de saluer l’acte posé par la Fondation docteur Bola qui vient de donner du sourire aux prisonniers. ” Le dernier geste du genre a été observé il y a six mois environ…”, a t-il souligné.

“Moi, je ne peux pas accepter que nos populations, nos frères et sœurs croupissent dans la misère au moment où il y a une catégorie de personnes qui se prélassent dans une opulence éhontée, sans toutefois songer à cette population”, a dit le président de cette structure.

Outres ce don en vivres et non vivres, la Fondation docteur Bola a aussi payé les frais d’hospitalisation d’une dizaine des malades et pris en charge les frais de déplacement de quelques prisonniers qui n’arrivaient à atteindre leurs milieux respectifs après leur sortie de la prison.

Armand Minimio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Société

Dépasser les diplômes : Les compétences essentielles pour un impact réel dans la société

Published

on

Dans un monde où les titres académiques abondent, il est impératif de remettre en question le véritable sens des qualifications dans les domaines scientifiques, pédagogiques, de la santé, de la gestion et de la défense de l’intérêt général. Au-delà des diplômes, la clé réside dans des compétences plus profondes, souvent négligées mais cruciales pour servir efficacement le bien-être collectif.

En République Démocratique du Congo, l’émergence des surdiplômés soulève des questions troublantes. Ces individus, paradoxalement, peuvent devenir des criminels relationnels, s’accrochant à leurs titres pour asseoir une caste d’auto-sécurisation mutuelle. Mais la vraie valeur réside-t-elle dans une accumulation de diplômes ou dans la capacité à agir pour le bien commun ?

Les qualités indispensables pour véritablement impacter la société vont au-delà des parchemins. L’empathie, la collaboration, l’adaptabilité, l’intégrité et une vision holistique sont essentielles pour transformer des connaissances académiques en actions concrètes et positives. Il est temps de dépasser la simple accumulation de diplômes pour privilégier des compétences authentiques au service de tous.

En fin de compte, la véritable richesse réside dans la manière dont ces connaissances sont mises en œuvre pour le bien-être collectif, et non dans les titres qui ornent les murs. Il est temps de repenser notre approche de l’éducation et de la profession pour créer un impact durable et significatif dans nos communautés.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte