Connect with us

Actualité

Lutte contre la pollution plastique :  Les rappeurs de la « Base Trokadero » et la Fondation « Fanya » sensibilisent à Masina Petro-Congo 

Published

on

A Kinshasa, précisément à Masina Petro-Congo, la Fondation « Fanya » et des jeunes rappeurs regroupés au sein de l’écurie « Trakadero » sont descendus dans la rue, ce jeudi 17 août 2023, pour sensibiliser la population sur les méfaits de la pollution plastique. 

 » Nous sommes des jeunes qui avons décidé de nous mettre ensemble, pour contribuer à l’assainissement de  l’environnement et promouvoir un mode de vie plus sain… », a d’entrée de jeu expliqué la jeune Ketsia Passou, initiatrice de la Fondation « Fanta » dont le siège se trouve à Mbundi, dans la commune de Kinsuka.

Justifiant ce « mariage » entre des jeunes vivant dans deux parties géographiquement opposées de la ville, Ketsia Passou précise :  » Cette union est née des différents problèmes dans nos quartiers, nos rues et communes, l’insalubrité causant la malaria par exemple, les inondations dues aux caniveaux bouchés et pleins d’autres mauvais gestes comme jeter sa bouteille d’eau par la fenêtre, par terre, etc. Nous avons décidé de pouvoir véhiculer un message adapté aux communautés dans nos zones de vie ».

Il convient de noter qu’au cours de cette marche, des caliquots portant des messages de prise de conscience et d’engagement ont été brandis.

 » Nous avons voulu utiliser tous les moyens possibles, dont l’art, le rap, la musique. Ainsi, nos artistes ont fait des compositions autour du thème Balabala ( la rue) afin de faire passer, à leur façon, ce bon message de protéger l’environnement. Nous sommes très satisfaits de cette alliance Trokadéro et Fondation Fanya qui a pour objectif final créer le changement des comportements », a déclaré l’artiste Shishi, leader de la « Base Trokadero ».

Profitant de l’occasion, l’artiste Shishi a présenté au public des rappeurs nouvellement recrutés par sa structure pour un meilleur encadrement artistique.

Les uns après les autres, ces chanteurs issus des quartiers défavorisés de la capitale ont ébloui le public par leurs messages qui décrivent les réalités de Kinshasa et appellent à l’amour de notre pays, la RD Congo.

Rienedi Nzabani & Sephora Mbaya( Stagiaire Ifasic)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Actualité

Tribune : Martin Fayulu à la recherche d’une porte dérobée pour revenir dans le processus qu’il critique à tort (Par KANGULU LOBO Daddy, Combattant de l’UDPS/Tshisekedi)

Published

on

C’est par un message subliminal cachant mal ses intentions que l’homme qui s’était autoproclamé vainqueur de la présidentielle de 2018 avec différents pourcentage, tantôt 68%, tantôt 53 ou 47%, s’est exprimé, ce lundi 25 septembre, à travers un message audiovisuel pour annoncer sa remise en selle au processus électoral.

Visiblement fatigué et en panne d’imagination, Monsieur Martin Fayulu Madidi a une fois encore tenté de flouer la population parlant de la situation actuelle du pays alors que ses visées sont ailleurs.

Nous nous proposons de développer quelques points qui ont retenu notre attention :

Du massacre de Goma : revenir sur des événements malheureux un mois après, sans faire mention du procès en cours qui va certainement élucider cette affaire macabre condamnée par tous, le gouvernement en premier, ressemble à un populisme.

Les premières sanctions administratives sont d’ailleurs tombées dès les premiers jours en attendant l’issue du procès en cours dont il n’a pas estimé important de faire mention dans son message au point qu’on se demande si c’est par amnésie ou par calcul politique ;

– De son appel à l’ONU et aux Etats de l’Est African Community : Martin Fayulu Madidi demande à l’ONU de remplacer la Monusco par une autre mission avec des forces combattantes comme si les forces actuelles présentes avaient un mandat touristique. Il oublie même que le gouvernement a déjà demandé le retrait de cette force car n’atteignant pas les résultats escomptés tant sur le plan militaire que sécuritaire. De même pour les forces de l’Est African community fin mandat et dont le processus de désengagement devrait commencer incessamment.

– De la légèreté dans la gestion et des signaux qui assombrisseraient le Ciel de notre patrie : Au moment où le peuple, dans sa majorité, est content de la gestion du pays et voit ses desiderata pris en compte, pour la première fois depuis l’indépendance, dans le cadre du « Programme de développement des 145 territoires », de « la gratuité de l’enseignement » avec plus de 6 millions d’enfants qui retrouvent le chemin de l’école et des nouvelles écoles construites et des anciennes réhabilitées, du « Programme de la santé universelle », au moment ou l’armée a été restructurée, la loi de programmation militaire adoptée et que des milliers de jeunes ont répondu à l’appel du Commandant suprême en s’enrôlant sous le drapeau en signe de confiance en son management et à sa détermination à en finir avec cette guerre qui nous est imposée par le Rwanda et ses supplétifs du M23, seul Monsieur Martin Fayulu Madidi a un discourt démobilisateur qui pousserait tout Congolais averti à s’imaginer une complicité de « Sieur donneur de leçons » avec les ennemis du pays. Nous poser des questions sur son éventuelle collaboration avec le pays ennemi ne serait-il pas légitime aux vues de ses agissements ? Ne serait-il pas la taupe? le collabo en chef ?

– Du conseil prodigué à son Excellence Monsieur Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo : La seule personne à qui nous pouvons demander de regarder la situation en face et d’avoir pitié de ce peuple qui a tant souffert des affres de la guerre, de la misère et des différentes dictatures reste celle qui fait semblant de donner des leçons morales et qui fait tout pour décourager le peuple dans son engagement à se battre au coté du Président pour mettre fin à la misère et à la guerre qui nous sont tous imposés et ce pour des intérêts mesquins et personnels. En agissant ainsi, Monsieur Madidi se fait l’allié naturel conscient ou inconscient de nos ennemis ;

– Du processus électoral : Sceptique au départ du processus qu’il a qualifié de tous les noms d’oiseaux, Monsieur Martin Fayulu Madidi est surpris de voir Monsieur Kadima et le gouvernement sous le Président Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO tenir leurs promesses d’organiser les élections, non seulement dans le délai constitutionnel, mais aussi promettre de publier les résultats bureau par bureau.

Il se retrouve donc aujourd’hui sans critique valable si ce ne sont les préparatifs d’une tricherie dont il reste le seul à en avoir les éléments et la prophétie ;

– De ses remerciements aux Magisters de l’Eglise et son combat : L’idée même de penser que l’Eglise serait dans un combat politique est une aberration et n’existe que dans le chef de Sieur Martin Fayulu Madidi. L’Eglise Catholique, Sainte et Apostolique, sait bien faire la différence entre le spirituel et le temporel. Le combat politique est pour les laïcs et non pour la Cenco qui comme autorité morale ou spirituelle peut donner des conseils sans plus. Chercher à faire croire à l’opinion que le combat politique qu’il mène est celui de l’Eglise démontre à suffisance que l’homme est en panne de stratégie.

Incapable de mobiliser, il compte maintenant sur l’Eglise pour sa salle besogne. Ce qui démontre à suffisance son ignorance de la doctrine sociale de l’Eglise qu’il n’a d’ailleurs jamais fréquenté pour des raisons spirituelle si ce n’est pour en tirer des dividendes politiques ;

De l’appel qui lui serait lancé par la Cenco : La Cenco n’a pas pour vocation de se réunir pour s’adresser à un seul individu. Encore une fois l’homme est allé puiser dans son imaginaire un appel pour une raison bien évidente que tous ceux qui le connaissent devineront facilement.

Conclusion

Ayant intimé l’ordre aux militants de son parti de ne pas postuler et de boycotter le processus avant l’audit du fichier qui, du reste, est déjà fait, Martin Fayulu Madidi se trouve être pris dans son propre piège par manque de vision et idéaux claires.

Au lieu de reconnaitre son tort et demander pardon à ses militants, en particulier, à qui il a empêché de postuler et au peuple, en général, pour ne lui avoir pas dit la vérité, aujourd’hui il veut se trouver une porte dérobée et se cacher derrière un appel qui lui serait lancé par la Cenco pour présenter sa candidature à la présidence.

Il est temps que le peuple sache que toutes les préoccupations de Monsieur Martin Fayulu Madidi et ses amis ont été rencontrées par le Ceni et que c’est par malhonnêteté intellectuelle et calcul politicien qu’il ne veut pas les reconnaitre.

La preuve est que nous le verrons dans les jours qui suivent présenter sa candidature. Ses élucubrations actuelles, tout comme le message de ce jour, n’ont pour but que de préparer les esprits de ses militants surchauffés et mécontents de s’être fait flouer par lui à cet événement afin que personne ne soit surpris le jour J. Pour nous, qui le connaissons, aucune surprise. C’est bel et bien l’homme dans ses habitudes.

KANGULU LOBO Daddy

(Combattant de l’UDPS/Tshisekedi)


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising