Connect with us

À la Une

Lutte contre covid 19 : “Women’s technology” met en place des lave-mains automatiques et un respirateur d’urgence

Published

on

Ce 11 février 2021 le monde célèbre la journée des femmes et des filles de science. Cette année, l’accent est mis sur la contribution des femmes scientifiques dans la lutte contre la Covid-19.

En RDC, l’entreprise Women’s Technology a mis au point deux dispositifs pour réduire sensiblement la propagation de covid 19. Il s’agit d’un lave-main automatique ainsi que d’un respirateur d’urgence mécanique pour les patients souffrant non seulement de coronavirus mais aussi d’autres maladies respiratoires.

Cette nouvelle invention est une œuvre de l’ingénieure en électronique industrielle Thérèse Izay Kirongozi et Raïssa Malu, professeure des sciences et mathématique.

Ces deux réalisations mises en place dans le but de réduire sensiblement les risques de contamination, constituent une véritable contribution des femmes scientifiques congolaises motivées à éradiquer la maladie à coronavirus sur l’étendue du territoire national.
« Nous avons voulu créer notre propre marque made in Rdc. Ce qui nous a motivé à créer ce respirateur d’urgence mécanique est qu’au début de cette maladie, les autorités sanitaires nous ont fait savoir qu’il n’y avait pas assez de respirateurs pour tout le monde. Women’s technology a voulu résoudre ce problème en mettant sur pied ce prototype qui va fonctionner à l’aide des panneaux solaires en cas de coupure d’électricité. Ce respirateur ne concerne pas seulement les personnes atteintes de covid19 mais aussi celles ayant des problèmes respiratoires liés à d’autres cas de maladie. Et pour le lave-vaisselle mains, vous allez constater que vous n’aurez plus besoin de toucher le robinet pour faire sortir de l’eau. Tout se fait automatiquement. C’est aussi un façon d’éviter la propagation de la covid19. Sachez que ce dispositif de lavage de main existait déjà. Il a été créé par une autre entreprise. Ce qui lui a manqué c’est l’automatisme qui nous lui avons apporté », rassure Ingénieure Thérèse Izay Kirongozi.

Plus d’une dizaine de dispositifs de lavage automatique des mains composés des plusieurs têtes de robinet sont déjà installé dans quelques hôpitaux de la place et à l’aéroport international de Ndjili sur un financement de l’Oxfam et l’OIM.

Rappelons que Women’s technology n’est pas à sa première invention. C’est aussi elle qui a créé le robot roulage pour la régulation de la circulation routière.

Elda Along/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte