Connect with us

Politique

Lucain Kasongo : « Aucun membre du bureau de l’Assemblée nationale n’a moins de 50 000 USD le mois »

Published

on

« Aucun membre du bureau de l’Assemblée nationale n’a moins de 50 000 USD le mois. A cela s’ajoutent les avantages comme logement, transport, communication, carburant, … », a indiqué lundi 20 mai le président honoraire de la commission politique, administrative et judiciaire (PAJ) de l’Assemblée nationale, Lucain Kasongo.

Il l’a dit dans un entretien accordé à Radio Okapi.

Ce sont ces avantages qui poussent la plupart des députés à s’accrocher aux postes au sein du bureau au point de bloquer le bon fonctionnement de tout un pays, estime-t-il.

Pour le coordinateur du Centre de recherche en finances publiques et développement local (CREFDL), Valérie Madianga, l’engagement des élus nationaux d’appartenir à ce bureau est motivé par leur propre intérêt plutôt que par le bien de la nation.

« C’est l’argent qui attise des convoitises des acteurs politiques. Si vous calculez les 20 millions USD qu’on donne aux cabinets et les 100 millions autres qu’on donne au bureau, ça vous fait une marmite de 120 millions USD au moins par an, manipulés par le bureau de l’Assemblée nationale. C’est une véritable affaire », a-t-il expliqué.

Les députés nationaux attendent encore le nouveau calendrier pour élire les membres du bureau définitif. C’est devant les membres de ce bureau que le Gouvernement sera investi.

A l’Assemblée nationale, près de cinq mois après l’ouverture de la session inaugurale de cette nouvelle législature, l’élection et l’installation du bureau définitif se fait attendre.

Après plusieurs tractations pour dégager la liste consensuelle de l’Union sacrée de la nation, le présidium a renseigné que la nouvelle liste attend validation du Président de la République.

L’ancienne liste étant contestée par des députés qui dénonçaient le clientélisme et le népotisme dans le choix du présidium. Quelques proches et membres de famille de certains membres du présidium de l’Union sacrée de la nation étant proposés à ces postes.

Radiookapi.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

UNAFEC : Mireille Masangu désignée, à son tour, nouvelle présidente depuis Kinshasa !

Published

on

A l’issue de la 3ème convention, tenue du 15 au 16 juin 2024 à Kinshasa dans la salle du Centre culturel Boboto, Mireille Masangu a été choisie comme présidente de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC), parti cher à feu Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

Après sa désignation comme présidente, Mireille Masangu a remercié toutes les fédérations ainsi que tout le monde pour la participation à ces assises importantes pour le parti. ” Nous voilà à la fin de deux jours intenses de travaux de réflexions et d’échanges pour cette troisième Convention de l’Unafec. Durant ces deux jours, nous avons examiné les défis auxquels le parti fait face. Nous sommes conscients de toutes les résolutions prises lors de cette convention et je vous remercie de cette confiance en m’élisant présidente du parti. Je vous donne l’assurance que nous ne ménagerons aucun effort pour poursuivre le rayonnement de notre parti », a-t-elle souligné.

A cet effet, Angélique Kyungu s’est dit être contente de la tenue de cette Convention qui était très importante depuis le départ du patriarche Gabriel Kyungu Wa Kumuanza.
A l’en croire donc, elle a été convoquée pour mettre fin aux désordres qui régnaient dans le parti.  « Avec ce qui vient de se passer, ça va mettre fin à tout ce qui avait comme désordres au sein du parti“, a-t-elle souligné.

Rappelons que lors de la première journée Mireille Masangu avait expliqué aux militants et militantes de l’UNAFEC l’importance de cette 3e convention nationale qui est une occasion idéale pour réfléchir sur les réalisations passées, évaluer les défis actuels et tracés une voie vers l’avenir.

Toujours à l’occasion de ces assises, elle avait interpellé les participants sur la manière de communiquer avec les bases et de leurs tenir informées des activités du parti afin d’identifier les obstacles qui peuvent entraver l’avancement du parti. « Votre présence témoigne notre engagement à faire notre cour commune et de votre désir de redynamiser notre parti, car ensemble nous pouvons façonner l’avenir de notre parti UNAFEC et apporter des changements significatifs dans notre pays », a-t-elle ajouté.

Pierre Kambeya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte