Connect with us

Actualité

Lubumbashi : l’ONGD BAMN sensibilise sur le coronavirus au siège de l’OGEFREM/Katanga

Published

on

Le personnel de l’Office de la gestion de fret multimodal (OGEFREM) a été sensibilisé par le Bureau d’Assistance aux Malades Nécessiteux (BAMN/ONGD) au sujet de la pandémie à coronavirus, ce mardi 21 juillet 2020. Cadre choisi, la salle des réunions de l’OGEFREM.

Cette sensibilisation a porté sur l’information de l’existence du virus à Lubumbashi, la formation sur la manière de l’éviter et de la stopper, et comment vivre dans le monde d’après Covid-19.


L’orateur principal, le docteur Foreman MABALA, coordonnateur de BAMN, a précisé que le bureau a répondu à l’appel à la solidarité du président de la République, en organisant des descentes dans des homes des vieillards, des orphelinats et dans des rues de Lubumbashi où il a fait des dons (lave-mains, masques, gants, désinfectants, denrées alimentaires) et a offert gratuitement des services médicaux.

” Après que j’ai bénéficié de la formation sur la covid-19, laquelle formation était financée par le ministère de la Santé, PATH et d’autres partenaires, nous nous sommes décidés de nous lancer dans les formations de remise à niveau dans le secteur de la santé, et dans les activités de renforcement des capacités des travailleurs des entreprises. Voilà qui nous amène aujourd’hui ici à l’OGEFREM, où nous avons passé du bon temps avec les agents et cadres de l’entreprise, en les informant et formant sur la covid-19, pour enrayer sa propagation”, s’est-il exprimé à la fin de l’activité.

Notons que tous les participants, satisfaits de l’activité, ont émis le vœu de voir pareilles actions s’élargir partout et les pérenniser, car c’est dans l’avantage de notre pays.

Signalons par ailleurs que le BAMN s’est approprié la mission d’appuyer le renforcement des mesures préventives telles qu’édictées par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, et matérialisées par le ministre national de la Santé, ETENI Longondo, en étendant ses activités dans les coins reculés du pays. Il compte sur la bonne volonté et le sens patriotique de chaque Congolais pour y parvenir.

Gédéon ELONGA/CONGOPROFOND.NET