Connect with us

À la Une

Lubumbashi: bras de fer entre Linafoot et le maire de la ville

Published

on

Alors que le coup d’envoi de la 26ème édition de la Linafoot est lancée ce vendredi 02 octobre 2020, à travers la quasi-totalité de l’étendue du territoire national, Si les la quasi-totalité, la ville de Lubumbashi pose un grand problème.

Dans une correspondance adressée à la Linafoot, le maire de la ville cuprifere de Lubumbashi interdit l’organisation de toute compétition sportive, à l’instar du football. Mettant donc un accent particulier sur le championnat de la Linafoot.

Ghislain LUBABA, dans sa prise de décision, évoque la situation sécuritaire qui est inquiétante depuis un certain temps dans la province du Haut-Katanga, essentiellement à Lubumbashi.

En réaction, la Ligue nationale de football a, dans une autre correspondance adressée au maire de la ville de Lubumbashi, décidé de maintenir les matches prévus à Lubumbashi.

Selon l’entité subdelegataire de la FIFA, les matches se déroulent à huis-clos, balayant donc d’un revers de la main toutes les inquiétudes de l’autorité urbaine de Lubumbashi.

Il faut noter que cette situation préoccupe au plus haut point les clubs lushois engagés dans cette compétition. A l’instar de TP MAZEMBE qui fustige avec la dernière énergie la décision du maire de la ville. Même lecture du côté de son farouche adversaire, le FC LUPOPO.

Au-delà de cette raison avancée par GHISLAIN LUBABA, maire de la ville de Lubumbashi, les analystes sportifs de la ville cuprifere évoquent un climat malsain qui regne entre Moïse Katumbi ( MAZEMBE) et Beverence (LUPOPO) mettant en difficulté l’état d’esprit des fanatiques des deux formations sportives de la place.

JOSEPH MALABA/CONGOPROFOND.NET