Connect with us

Actualité

Livre : Pr Bob Bobutaka écrit sur l’éclectisme professionnel de Lumumba

Published

on

Le dernier ouvrage du prolifique auteur Bob Bobutaka, professeur à l’Université de Kinshasa (Unikin), à l’Université pédagogique nationale (UPN) et à l’Institut supérieur des statistiques (ISS) de Kinshasa, présente une vie professionnelle diversifiée du héros de l’Indépendance du Congo Kinshasa, Patrice Emery Lumumba

Forte figure de l’accession du pays à la souveraineté internationale en 1960, Patrice Emery Lumumba demeure incontournable dans l’histoire politique du pays. Et il continue d’être objet de recherches scientifiques, même s’il a tragiquement disparu depuis 1961. Le Pr Bob Bobutaka présente dans son dernier livre ce personnage historique important et influent, intitulé « Lumumba Patrice-Emery. A travers la philatélie, le journalisme, le marketing, la bibliologie et la légistique ».

Dans ce livre de 672 pages publié aux Editions universitaires européennes à Sarrebruck, en Allemagne, en novembre 2021 et disponible en ligne sur le site web http://www.editions-ue.com/, l’auteur revient sur des détails insoupçonnés de l’évolution professionnelle de Patrice Emery Lumumba, mettant sur le pont les domaines de sa carrière. Il l’étaye dans les 16 chapitres de l’ouvrage. Le premier contient les éléments biographiques de Patrice-Emery Lumumba, le deuxième se penche sur « les pères de l’indépendance du Congo, le gouvernement de Lumumba et le Collège des commissaires généraux », alors que le troisième chapitre reprend quelques Lumumbistes. Le chapitre 4 s’intitule « La poste, la publicité brassicole et la communication politique ». Le titre du chapitre 5 est « Lumumba et la poste, une stratégie épistolaire à Stanleyville », et le sixième « Les activités journalistiques de Patrice Emery Lumumba ».

Dans les chapitres suivants, Pr Bob Bobutaka parle successivement « De la déconstruction de la bibliologie coloniale à la construction de la bibliologie africaine », « Patrice-Emery Lumumba et ses activités commerciales à Léopoldville », « P.E. Lumumba et la prise en charge de l’écriture et de la lecture par les Congolais », « Quelques éléments sur le développement du Congolais et de la RD Congo », « Une bibliographie sélective sur Patrice-Emery Lumumba ». Le titre du chapitre 12 appelle à plus d’analyse : « Le Premier Ministre Lumumba et la légistique de la déclaration de l’indépendance du 30 juin 1960 », concurremment au chapitre 13 qui traite de « L’analyse légistique de la constitutionnalité de la nationalité de la RD Congo ». Le chapitre 14 est quasiment anthropologique : « Le Tetela, la vie conjugale de Patrice-Emery Lumumba et quelques notables ». Le chapitre 15 s’intéresse à « Quelques autorités de la RD Congo, les deux historiens congolais et quelques intelligences africaines ». Enfin, le dernier chapitre est une recherche faite par Delphin Bateko, archiviste de son état et professionnel des médias, sur quelques considérations sur la mémoire de la RD Congo.

Dans l’endos du livre, on peut lire : « La RD Congo a planifié le rapatriement des reliques de Patrice-Emery Lumumba, 60 ans après son assassinat. Celles-ci sont constituées de ses deux dents. Ce livre exploite davantage son parcours professionnel à travers la poste, son statut de correspondant de presse et son passage comme directeur commercial dans une société brassicole (la Bracongo). Ce poste lui a été d’un apport incommensurable pour sa carrière politique. Aussi, en incitant les Congolais à l’écriture et à la lecture, P.E. Lumumba a responsabilisé ses compatriotes à la publication et à la gestion orthodoxe, notamment des institutions documentaires ».

Et il ajoute : « Du point de vue de la légistique, en signant la Déclaration de l’indépendance du Congo, le 30 juin 1960, il est parmi les rares Congolais ayant pris connaissance de la version officielle de l’acte de la décolonisation de son pays. Concernant les considérations sur la philatélie, Lumumba a fait l’objet de plusieurs timbres postaux de par le monde : en Russie, en Mongolie, au Ghana, en Guinée, au Maroc, en Égypte, au Mali, au Burundi, au Congo-Brazzaville et en RD Congo. En outre, les événements sur son décès avec Joseph Okito et Maurice Mpolo sont mis en relief ».

A propos de ses sources, le Pr Bob Bobutaka indique : « Pour la consolidation mémoirologique, nous avons exploité les penseurs tels que Théophile Obenga, Ludo De Witte, Joseph-Achille Mbembe, Charles Onana, Isidore Ndaywel, Espérance Elikia M’bokolo, Pamphile Mabiala, Jean Omasombo, Jean-Marie Makombo Mutamba, Benoît Verhaegen, les Rabbins Juifs, etc. qui ont mis en évidence Patrice-Emery Lumumba à travers leurs écrits ». Il aborde aussi les questions sur le développement du Congo-Kinshasa, en mettant en exergue le plan Bilsen, la Banque mondiale en République démocratique du Congo, le renforcement du contrôle financier à travers l’Inspection générale des finances et la Cour des Comptes, la Fonction publique.

La production de ce livre a nécessité l’exploitation scientifique de 133 livres et articles scientifiques, ainsi que plus d’une centaine de références webographiques.

Martin Enyimo


There is no ads to display, Please add some

Actualité

Assassinat du prophète Lenge Monga Jérémy à Lubumbashi : Le député national Nanou Memba adresse une question orale avec débat au VPM Aselo

Published

on

By

 

L’insécurité prend des allures inquiétantes dans la province du Haut-Katanga, plus précisément à Lubumbashi. Révolté par cette situation, le député national Nanou Memba, élu de Kipushi, a haussé la voix en adressant, depuis le 30 novembre 2022, une question orale avec débat au Vice Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Daniel ASELO, sur l’insécurité grandissante dans cette partie du pays. Il a évoqué le dernier cas en date, celui de l’assassinat odieux et crapuleux du prophète Doxa Lenge Monga Jérémy, par des motards.

Dans sa démarche, Nanou MEMBA déplore le comportement des exploitants moto qui se font remarquer par une attitude indescriptible et répréhensible créant une insécurité générale, devant un silence des autorités malgré les alertes de la population. Face à cette lethargie des autorités, les motards sont devenus intouchables, souligne l’auteur de la question orale. Puis d’ajouter que cette catégorie professionnelle ne cesse de causer des actes criminels. Il a pris pour exemple la mort du prophète Lenge Monga Jérémy doxa par coups et blessures lui administrés par un groupe des motards en date du 28 novembre 2022 au quartier Golf Kabulameshi à Lubumbashi.

Notons que 5 présumés bandits sont aux arrêts et les audiences en flagrance ont été ouvertes depuis ce vendredi 02 décembre 2022. Plusieurs voix s’élèvent pour condamner cet assassinat et exigent que justice soit faite. Une série des manifestations est d’ailleurs prévue pour dire non à cette nouvelle forme de criminalité qui s’installe à Lubumbashi dans le Haut-Katanga.

Joseph Malaba/Congoprofond.Net


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising