mbet

Connect with us

À la Une

Linafoot D1: TP Mazembe freiné, Vita vainqueur d’un match fou et Renaissance perdant par forfait !

Published

on

 

Malgré le spectacle d’amateur livré par le FC Renaissance du Congo, le boxing day de la Ligue nationale de Football Division 1 a conservé son lot de folie ce dimanche 26 décembre dans les différents stades pour le compte de la poursuite du championnat national avec trois belles affiches.

Maniema Union et TP Mazembe partagent les points !

En déplacement au stade Joseph Kabila de Kindu, Mazembe a été contraint de partager les points avec Maniema Union qui venait d’être surpris par la formation du Groupe Bazano, le 23 décembre à domicile, match perdu par un but à zéro.

Malgré les multiples occasions obtenues de part et d’autre, les deux cages gardées par les portiers congolais, Baggio Saidi et Bridel Efonge, sont restées inviolée jusqu’à la fin.

Mazembe enregistre son deuxième match nul de la saison, mais reste toujours à la première place avec 38 points devant l’AS VCLUB avec deux matchs d’avance et Maniema Union est hors du top trois avec 25 points en 13 sorties.

VCLUB bat Blessing grâce à un “Nzombo le soir” de Marouf Tchakei !

Au cours d’un match amplement disputé entre les verts et noirs de la capitale et les Bénis de Lualaba au stade des Martyrs, les poulains de Raoul Shungu étaient les premiers à ouvrir la marque grâce à Glody Lilepo à la 11e minute, inscrivant son huitième but et gardant son trône de meilleur buteur du championnat. C’est par le score d’un but à zéro que l’arbitre de cette rencontre va renvoyer les 22 acteurs à la pause.

Au retour des vestiaires, les hommes du manager et ancien joueur de l’AS V.CLUB, Diba Ilunga, vont faire reculer l’équipe de ” Bana Vea ” vers les dernières minutes de la rencontre pour revenir au score grâce à un but de Ilunga à la 91ème minute. Une égalisation de courte joie pour les coéquipiers de Sam Samangwa.

En effet, Marouf Tchakei va obtenir une faute et va se faire justice. Le meilleur joueur du championnat de Togo la saison dernière va magistralement exécuter le coup franc et signer le but de la victoire dit ” Nzombo le soir” à la 93e minute de temps additionnels.

V.CLUB deuxième du championnat avec 32 points, deux matchs de retard que Mazembe, alors que Blessing est 8ieme avec 13 unités sur 12 sorties.

Désiré Rex Owamba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Congrès pour la désignation d’un membre de la cour constitutionnelle : Bahati tente un passage en force !

Published

on

Le président du Congrès du parlement sur la désignation d’un membre de la cour constitutionnelle, Modeste Bahati Lukwebo, a créé un incident à la plénière de ce vendredi 27 mai.

Alors que les discussions de poursuivaient et que les parlementaires (députés et sénateurs) ont émis le vœu de passer au vote de la plénière après l’échec de la commission paritaire mixte mise en place en vue d’étudier les dossiers de candidature, Bahati a d’abord tenté de remettre la procédure à la case du départ en insistant sur le fait que c’est au sénat qu’il appartient de désigner seul le représentant de la cour constitutionnelle pour le quota du parlement.

Les sénateurs et députés nationaux présents à la plénière ont trouvé en Bahati Lukwebo la volonté manifeste de saper les efforts des parlementaires sur la procédure.

Un comportement étonnant, en effet, d’autant plus qu’aucun texte règlementaire n’établit que le candidat devrait provenir du sénat. Qu’à cela ne tienne, les parlementaires ont accédé à la demande d’accorder l’avantage au sénat, étant donné que l’assemblée nationale, elle, a à son compte les deux autres juges auprès de cour constitutionnelle.

Pour cette raison, cinq candidats ont été éliminés et les deux qui sont restés dans la course sont membres du sénat.
Bahati étonne les parlementaires en voulant coûte que coûte faire placer un sénateur de son obédience politique. Les ambitions politiques du président du Sénat sont mises au jour.

Devant l’ambition de faire placer son juge à la cour constitutionnelle, Bahati a empêché les parlementaires de procéder au vote. Sous l’effet de la colère, il a arrêté la plénière : “C’est fini, nous allons envoyer les deux dossiers au président de la République pour nous départager”, a clamé le président du sénat.

Les parlementaires témoins de l’acte de Modeste Bahati Lukwebo n’ont pas tardé à manifester leur mécontentement. Pour le député National Modeste Kazwazwa, l’acte du président du Congrès est une insulte à la République et au peuple congolais qui attend de son parement des actions pour l’avancement démocratique. Le député national Guy Mafuta, émotionné devant l’incident, pense que Bahati profite d’un vide juridique.

Émile Yimbu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising