Connect with us

À la Une

Liaison «Cap au Caire»: Liquid Telecom va investir 400 millions USD dans l’infrastructure réseau et les centres de données en Égypte

Published

on

Liquid Telecom, groupe panafricain de télécommunications, a annoncé qu’il va investir 8 milliards de livres égyptiennes (400 millions USD) en Égypte dans les trois ans à venir. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un grand partenariat avec Telecom Egypt, qui comprend une infrastructure réseau et des centres de données.

L’investissement a été effectué pendant une cérémonie de signature entre les deux entreprises, le samedi 8 décembre, lors du Forum Africa 2018. Cet accord historique a été signé par Ahmed El Beheiry, directeur exécutif et PDG de Telecom Egypt, et par Strive Masiyiiwa, président exécutif du groupe Econet, société mère de Liquid Telecom.

Telecom Egypt utilisera le réseau pour connecter les entreprises égyptiennes au reste de l’Afrique, tout en s’associant à Liquid Telecom pour construire des centres de données dans toute l’Égypte.

Après avoir fait un investissement initial de 50 millions de dollars dans les centres de données et les services cloud, Liquid Telecom prévoit d’investir 350 millions de dollars supplémentaires dans des initiatives d’inclusion financière et à haut débit, ainsi que dans des centres de données à forte capacité. Ces centres présenteront de nombreux points communs avec certains des meilleurs centres de données de leur catégorie en Afrique du Sud.

Cet investissement de 400 millions de dollars permettra à Liquid Telecom de consolider fortement sa place de fournisseur de solutions de connectivité et de cloud en Afrique du Nord, qui offre aux entreprises de la région des services de réseau et de centre de données de premier plan. Grâce à son offre de centres de données, « Africa Data Centres » (ADC), Liquid Telecom facilite l’essor du cloud en Afrique en étant la première entreprise à fournir une plate-forme de services cloud à l’échelle locale, sur de nombreux marchés.

Selon M. Strive Masiyiwa, président exécutif du groupe Econet, la société mère de Liquid Telecom, la prochaine mission consiste à achever une liaison entre Le Caire et Dakar au Sénégal, en passant par le Soudan, le Tchad et le Nigeria, ainsi que le reste de l’Afrique occidentale. « Nous avons déjà traversé l’Afrique d’Est en Ouest en passant par le Soudan et le Tchad. Nous sommes arrivés à la frontière nigériane et nous espérons atteindre Abuja d’ici la fin janvier, à temps pour le Sommet de l’Union africaine (UA). Nous aimerions atteindre Dakar avant que le président Al-Sisi ne termine son mandat », a-t-il déclaré.

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kin, Goma et L’shi accueillent le 14ème Congrès de l’Union des Architectes d’Afrique en fin juin 2025

Published

on

Plus de 1500 délégués, provenant de tous les coins du continent noir, sont attendus dans 3 villes de la RDC ( Kinshasa, Goma et Lubumbashi), vers la fin du mois de juin de l’année prochaine, afin de prendre part au 14ème Congrès de l’Union des Architectes de l’Afrique autour du thème :«la résilience des villes africaines dans les zones industrielles et sismiques ».

Le lancement officiel de la campagne de ce 14ème Congrès a bel et bien eu lieu ce jeudi 24 mai depuis l’hôtel Hilton de Kinshasa.

Une journée riche en programme qui a permis aux participants ainsi qu’aux journalistes présents de s’imprégner des contours de cette édition 2025 qui se déroulera sur 3 villes congolaises.

Ce congrès sera une occasion en or pour présenter le potentiel inestimable de la RDC au monde comme le souligne l’architecte Fiyou Ndondoboni, président de l’Ordre national des architectes ( ONA). « La tenue de ces rencontres dans mon pays constitue un événement diplomatique majeur, contribuant non seulement à son rayonnement international mais aussi s’intégrant harmonieusement dans les efforts menés par le Président de la république Félix Tshisekedi Tshilombo sur le plan diplomatique », a-t-il appuyé.

Le président de l’union des architectes d’Afrique, l’architecte Donatien Kasseyet-Kalume, est, quant à lui, revenu sur le constat amère de la situation de l’architecte congolais qui est souvent oublié, voire pas considéré. « La présidence se rend chaque année aux différentes Conférences des Parties
(COP) sans architecte ni urbaniste pour discuter de l’avenir de notre nation en termes d’Environnement et d’environnement bâti(…). Le Premier Ministre, chef du Gouvernement, n’a jamais convoqué les architectes congolais lors des consultations qu’il organise à l’échelle de la Nation. Le ministère de l’Urbanisme, notre ministère de tutelle, a signé récemment un contrat de construction de 100.000 cités intégrées à ériger sur le territoire national, avec un groupe kenyan, certes, mais pas congolais… Y avait-il un impératif ? Si notre ministre de tutelle ne croit pas en nous, qui le fera ?”, s’est-il interrogé.

Aux partenaires multilatéraux de la RDC, l’architecte a interrogé : ” Oserions-nous vous demander le rôle réservé à l’architecte congolais dans le cadre de l’exécution de vos programmes d’aide ou de partenariat ?”.

Enfin, à ses consœurs et confrères architectes congolais, Donatien Kasseyet-Kalume a adressé son interpellation : ” Sommes-nous suffisamment organisés, préparés, outillés pour prendre la charge de notre rôle de conseil ?».

Représentant du Premier ministre, le ministre de l’Aménagement du Territoire de la République Démocratique du Congo, a fait savoir son espoir de voir les questions architecturales qui gangrènent la société congolaise trouver les réponses nécessaires. « Je suis certain que ce congrès va poser les prémices et les fondamentaux pour l’édition 2025. Je souhaite également que cela soit une occasion d’échange avec les partenaires sur les questions essentielles comme les opérations minières et les projets de développement de nos pays africains…»

A noter que ce lancement officiel de plus d’un an en avance a été voulu pour préparer ensemble une célébration réussie de cet événement mais également l’occasion de lancer l’appel à contribution au niveau du continent sur les thématiques choisies pour une matérialisation tangible du concept de coopération Sud-Sud tant souhaitée.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte