Connect with us

Analyses et points de vue

Lettre aux enfants de la RDC : La déliquescence de la jeunesse appelle à la réflexion (Par Tonduangu Kuezina Daniel)

Published

on

Où va notre jeunesse ?    

Où va notre société ? 

Ce qui se passe actuellement en RDC, avec d une part des jeunes qui kidnappent et torturent les gens jusqu’à les mutiler; d’autre part des “Mobondo” qui massacrent leurs semblables, doit nous interpeller…

Notre société a produit des monstres que nous n’arrivons plus à maîtriser…
Quand nous étions au campus,dans les années 80, on les appelait des moineaux…des gamins de la rue inoffensifs dont on disait qu’ ils étaient élevés par leurs mamans car leurs géniteurs ne les avaient pas reconnus…ils mangeaient les restes de nos repas…ils étaient encore mignons….
Dans les années 90, les moineaux font une mutation….ils deviennent des shegués…des “gavroche” kinois…bakobonga na bango , disions- nous car chance eloko pamba…ils étaient encore compatibles avec la vie communautaire…même le griot a chanté à leur gloire !

Puis vient la mutation des années 2000: les shegués deviennent des kulunas… complètement déconnectés de la réalité : ils sont prêts à tout pour survivre…ils ne reconnaissent pas l’ humanité à leurs semblables car ils n’en ont pas eux-mêmes…

Les uns ont essayé de les neutraliser de manière radicale, on a alors parlé de la violation des droits de l’homme, on a fini par les tolérer…une cohabitation imposée…

Est-ce que ce que nous vivons en cette année 2023 à Kinshasa est une œuvre des kulunas ou d une nouvelle espèce mutante qui pourrait avoir des instincts des cannibales…

Seul l’avenir nous le dira…
Pour le moment nous devons nous interroger sur ce que nous avons fait de nos jeunes.

Par Daniel Tonduangu Kuezina


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Analyses et points de vue

Constant Lungagbe Mbatanadu : La métamorphose des routes du Haut-Uélé sous un bâtisseur

Published

on

Le Grand Chef Constant Lungagbe Mbatanadu se démarque par sa vision progressiste et son engagement à transformer l’infrastructure routière de la province. Sa contribution notable à la réhabilitation des routes, notamment le projet de réhabilitation des routes Dungu-Nagero et Dungu-Doruma, est une illustration palpable de son leadership audacieux.

À travers des images saisissantes de routes auparavant inexistantes et désormais établies, le Chef Constant Lungagbe a concrétisé sa vision de connecter les communautés et de stimuler le développement économique provincial et régional. Et ce, sur fonds propre sans occuper un quelconque fauteuil dans l’exécutif provincial.

Les travaux à 76 km sur la route Dungu-Doruma ont non seulement amélioré la connectivité, mais ont également ouvert de nouvelles perspectives pour les habitants de la région. La construction de ponts essentiels, tels que les ponts Nugadi, Gbereyi, et Kaka, démontre l’engagement inébranlable du Chef Lungagbe Mbatanadu à assurer la sécurité des déplacements.

Il a par ces travaux renforcé l’infrastructure de base dans des zones clés du Haut-Uélé. Ces initiatives ont eu un impact significatif sur la vie quotidienne des habitants, facilitant les échanges commerciaux et l’accès aux services essentiels. En plus de ses efforts sur les grands axes routiers, le Chef Lungagbe Mbatanadu n’a pas négligé l’importance de la voirie urbaine.

Les images spectaculaires de la voirie urbaine de Dungu illustrent sa détermination à moderniser les infrastructures locales et à offrir un environnement plus sûr et plus efficace pour les résidents de la ville. Il a témoigné d’une dignité exceptionnelle malgré des comportements clairement répréhensibles de ses adversaires et a refusé de se compromettre par des alliances

Le travail entrepris sur la route Ngilima-Doruma, les ponts réhabilités, et la voirie urbaine de Dungu ne sont que quelques exemples des réalisations tangibles du Chef Constant Lungagbe Mbatanadu en matière d’infrastructure routière. Son engagement infatigable à améliorer les routes et les ponts de la région a transformé le paysage local, laissant une empreinte durable sur le Haut-Uélé et ses habitants.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte