Connect with us

Actualité

Les USA travaillent à l’amélioration des chaines d’approvisionnement en RDC

Published

on

Le Dr Ravi Anupindi, professeur de recherche opérationnelle et de gestion à l’Université du Michigan, a reçu des professionnels congolais du transport et de la logistique du transport à
Kinshasa et à Matadi, afin d’améliorer l’efficacité des chaînes d’approvisionnement de la RDC.

Les événements des 7 et 9 novembre ont rassemblé autour d’une même table des opérateurs
logistiques et des représentants du gouvernement pour discuter des pratiques exemplaires en
matière de distribution de biens de consommation et d’articles humanitaires aux citoyens de la
RDC. « L’un des meilleurs moyens pour un pays de réduire la pauvreté et de créer des emplois est de faciliter l’importation et l’exportation de marchandises et de transporter ces marchandises vers et à partir des marchés intérieurs », a déclaré le Dr Anupindi.

« La capacité d’un pays à participer à
la mondialisation par le commerce est influencée non seulement par l’état de ses infrastructures
physiques, mais également par ses ‘infrastructures immatérielles’, comprenant notamment les
procédures de gestion des douanes et des frontières, les services logistiques, etc. Souvent, la
complexité de la gestion de ces obstacles constitue une partie considérable du temps total d’une
transaction transfrontalière. Les pays à revenu faible et intermédiaire devraient améliorer sans
relâche et en permanence leurs infrastructures immatérielles par la transparence et la
communication entre les parties prenantes, afin d’améliorer leur positionnement concurrentiel
dans le commerce mondial ».

« Fournir des centaines de millions de dollars d’aide humanitaire et de développement du
gouvernement américain en faveur du peuple congolais est un défi logistique majeur.
L’amélioration de l’accès à certaines des zones les plus difficiles à atteindre du pays sauvera
littéralement des vies », a déclaré l’ambassadeur des États-Unis auprès de la RDC, Mike
Hammer.

L’ambassade des États-Unis à Kinshasa a invité le Dr Anupindi en RDC dans le cadre du programme de conférences du Bureau des programmes d’information internationale (IIP) du Département d’État des États-Unis. Le programme des conférenciers d’IIP engage des experts du secteur privé américain, du monde universitaire et d’autres organisations non gouvernementales
pour établir des partenariats avec les pays hôtes et démontrer les méthodes utilisées par les États-
Unis pour surmonter certains défis liés au développement.

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Organisations : la FOMAK, sur orbite

Published

on

By

 

Le monde associatif et philanthropique vient de s’enrichir d’une nouvelle structure dénommée Fondation Makanzu (FOMAK), une structure portant le nom de son fondateur, le prof Dr Fils Makanzu Imwangana.

Sa sortie officielle a eu lieu le samedi 28 janvier 2023, au terrain Elimo Santu, dans la commune de Lemba, à Kinshasa.

Dans son discours inaugural, le promoteur de la FOMAK, Prof Fils Makanzu Imwangana, a énuméré les motivations qui ont milité à la création de cette fondation qui porte son nom en ces termes :  » la FOMAK naît dans un contexte où notre société, mieux notre communauté a besoin de plus de modèles dans tous les domaines de la vie. Un contexte où, les jeunes, espoir de l’avenir de notre nation, sont en quête de repères et de référence pour pouvoir se ressourcer et s’inspirer et en quête des bases culturelles réelles sur lesquelles ils doivent s’appuyer pour s’épanouir « .

Aussi, a-t-il ajouté :  » la FOMAK se veut une alternative ou une solution propice, ou encore comme un cadre de réflexion autour des atouts humains que représente chaque jeune d’abord en lui-même « .

Cependant, il a aussi rassuré que s’il se présente comme un pont entre les besoins des jeunes et les pistes de solution, parce qu’il est sûr de son expérience acquise dans le domaine de l’encadrement des jeunes comme enseignant.

Notons que le prof Fils Makanzu est directeur général et enseignant à l’Institut National du Bâtiment et des Travaux Publics. Il est en même temps pasteur.

Soulignons aussi que pour atteindre ses résultats, la FOMAK entend appuyer, favoriser, soutenir et encourager les initiatives privées et publiques dans les domaines socioéducatif, sanitaire, agropastoral, environnemental et autres, pour le développement et l’intérêt général de la communauté congolaise ; lutter contre la délinquance juvénile par l’encadrement des jeunes ; traiter les problèmes inhérents à l’environnement, lutter contre la pollution de la nature : érosions dans les milieux urbains et ruraux, la déforestation avec l’appui des partenaires ; assister les personnes vulnérables (Veuves, orphelins, filles mères, personnes vivant avec handicap, personnes de troisième âge) et assister les églises.

Faisant d’une pierre deux coups, la solennité de la sortie officielle de la FOMAK a été aussi l’occasion pour une adhésion massive à la Convention pour la République et la Démocratie (CDR), parti cher au président de l’Assemblée nationale de la RDC, Christophe Mboso N’kodia Pwanga, de tous les membres de la structure.

Au moins, mille personnes ont adhéré à la CRD, à la suite du management du prof Fils Makanzu, ce qui confirme sa capacité d’être un leader d’opinion et un meneur d’hommes.

Le moment était aussi opportun pour le fondateur de la FOMAK, de lancer un appel à l’enrôlement de ses membres comme électeurs, en perspective des échéances électorales prochaines.

Émile Yimbu/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising