Connect with us

Politique

Les dessous troublants de l’accord militaire entre la France et le Rwanda : Un cynisme dévoilé

Published

on

Dans un récent développement diplomatique, la France a prolongé l’accord militaire avec le Rwanda jusqu’en 2025, seulement trois semaines après la visite officielle du Président Félix Tshisekedi à Paris. Cette synchronicité soulève des questions percutantes sur la politique étrangère française et son impact sur la stabilité régionale en Afrique centrale.

L’histoire complexe des relations entre la France, le Rwanda et la République démocratique du Congo est marquée par des tensions et des intérêts divergents. L’accord militaire, souvent justifié au nom de la sécurité régionale, révèle une dimension de cynisme qui ne peut être ignorée.

La rapidité avec laquelle cet accord a été reconduit après la visite de Tshisekedi soulève des doutes légitimes sur les véritables motivations derrière cette décision. Est-ce un simple acte de coopération sécuritaire ou une manœuvre politique calculée pour des gains géostratégiques?

Alors que la France affirme promouvoir la paix et la stabilité en Afrique, cette action soulève des interrogations sur la cohérence de sa politique étrangère. Les intérêts économiques, politiques et historiques entremêlés dans la région remettent en question la sincérité de ses engagements.

Il est impératif de regarder au-delà des discours officiels et d’interroger les implications réelles de cet accord prolongé. En tant que spectateurs de cette scène diplomatique, il est essentiel de rester vigilants et de demander des comptes sur la véritable nature des relations entre la France, le Rwanda et la RDC.

Cette décision souligne la nécessité d’une analyse approfondie et critique de la politique étrangère française en Afrique, mettant en lumière les enjeux complexes qui sous-tendent les relations internationales et la sécurité régionale.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Politique

UNAFEC : Mireille Masangu désignée, à son tour, nouvelle présidente depuis Kinshasa !

Published

on

A l’issue de la 3ème convention, tenue du 15 au 16 juin 2024 à Kinshasa dans la salle du Centre culturel Boboto, Mireille Masangu a été choisie comme présidente de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC), parti cher à feu Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

Après sa désignation comme présidente, Mireille Masangu a remercié toutes les fédérations ainsi que tout le monde pour la participation à ces assises importantes pour le parti. ” Nous voilà à la fin de deux jours intenses de travaux de réflexions et d’échanges pour cette troisième Convention de l’Unafec. Durant ces deux jours, nous avons examiné les défis auxquels le parti fait face. Nous sommes conscients de toutes les résolutions prises lors de cette convention et je vous remercie de cette confiance en m’élisant présidente du parti. Je vous donne l’assurance que nous ne ménagerons aucun effort pour poursuivre le rayonnement de notre parti », a-t-elle souligné.

A cet effet, Angélique Kyungu s’est dit être contente de la tenue de cette Convention qui était très importante depuis le départ du patriarche Gabriel Kyungu Wa Kumuanza.
A l’en croire donc, elle a été convoquée pour mettre fin aux désordres qui régnaient dans le parti.  « Avec ce qui vient de se passer, ça va mettre fin à tout ce qui avait comme désordres au sein du parti“, a-t-elle souligné.

Rappelons que lors de la première journée Mireille Masangu avait expliqué aux militants et militantes de l’UNAFEC l’importance de cette 3e convention nationale qui est une occasion idéale pour réfléchir sur les réalisations passées, évaluer les défis actuels et tracés une voie vers l’avenir.

Toujours à l’occasion de ces assises, elle avait interpellé les participants sur la manière de communiquer avec les bases et de leurs tenir informées des activités du parti afin d’identifier les obstacles qui peuvent entraver l’avancement du parti. « Votre présence témoigne notre engagement à faire notre cour commune et de votre désir de redynamiser notre parti, car ensemble nous pouvons façonner l’avenir de notre parti UNAFEC et apporter des changements significatifs dans notre pays », a-t-elle ajouté.

Pierre Kambeya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte