Connect with us

À la Une

L’épidémie “Chikungunya” à Kinshasa: des précautions à prendre pour se protéger…

Published

on

Devant l’épidémie de Chikungunya qui touche la ville de Kinshasa depuis le mois de décembre et confirmé déjà par le Labo de l’INRB, les principaux points à retenir et à observer sont:
1. SIGNES
  • Fièvre, douleurs articulaires et abdominales;
  • Fatigue, maux de tête et eruption de la peau;
  • Douleurs oculaires.
2. PREVENTION
  • Eviter de se faire piquer par le moustique;
  • Porter les vêtements longs et clairs; qui couvrent les extremités surtout le matin ( 6h à 10h) et le soir ( 15h à 19h00);
  • Vider les recipients ou boites contenant l’eau: boites de tomate, sardine, conserve, abbrevoirs, pots de fleurs, ecorce de noix de coco, gouttieres, pneus, etc;
  • Utiliser les insecticides, moustiquaires, etc
  • Couvrir tous les reservoirs d’eau en vue d’empêcher le maintien de gites de reproduction des Aedes Aegypti et Albopictus;
  • Utiliser les spay repulsifs chaque soirée: Baygon,etc;
  • Assainir l’environnement domiciliaire et peridomicilaire: éviter les ombres des fleurs, objets non utilisés sont à se débarasser car constituent les gites de repos des moustiques, Aédes.
3. TRAITEMENT
  • Symptomatique seulement (des signes) ;
  • Les anti-douleurs;
  • Les antiinflammatoires;
  • Absence de traitement specifique.
Merci aux uns et aux autres d’observer scrupuleusement les mesures de prévention et d’éviter la maladie ” Fièvre Hémorragique virale Chikungunya).
Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Campagne 2023: Analyse du comportement controversé de la RTNC et le silence du CSAC en période électorale

Published

on

En période électorale en République démocratique du Congo (RDC), la diffusion impartiale de l’information est cruciale pour garantir l’équité entre les candidats. Cependant, des préoccupations ont été soulevées quant au comportement de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC) et au silence de la Commission de surveillance de l’audiovisuel et de la communication (CSAC). Cet article examine objectivement ces préoccupations et met en lumière les implications sur l’impartialité des institutions et le favoritisme présumé en faveur d’un candidat, en l’occurrence Félix Tshisekedi.

Le rôle de la RTNC en période électorale

La RTNC est la principale chaîne de télévision suivie dans toute la RDC, et en période électorale, son rôle est crucial pour assurer une couverture équitable des candidats. Cependant, des allégations ont été formulées selon lesquelles la RTNC aurait accordé un traitement de faveur au candidat Félix Tshisekedi, en lui permettant d’apparaître en direct, tandis que ses concurrents n’auraient pas bénéficié de la même opportunité. Ces allégations soulèvent des inquiétudes légitimes quant à l’impartialité de la chaîne et son respect des principes démocratiques.

Le silence du CSAC

La Commission de surveillance de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) est l’organe chargé de veiller au respect des normes éthiques dans le secteur de l’audiovisuel en RDC. Cependant, le silence abasourdissant de la CSAC face aux allégations concernant le comportement de la RTNC en période électorale est préoccupant. La CSAC a la responsabilité de garantir l’équité et l’impartialité dans la couverture médiatique des élections, et son silence remet en question son rôle et son indépendance.

Implications sur l’impartialité des institutions

Les faits rapportés concernant le comportement controversé de la RTNC et le silence de la CSAC soulèvent des préoccupations plus larges quant à l’impartialité des institutions en RDC. Dans une démocratie fonctionnelle, il est essentiel que les médias publics agissent de manière impartiale et fournissent une couverture équitable à tous les candidats. De même, les organes de régulation doivent faire preuve d’indépendance et d’intégrité pour garantir des élections libres et équitables.

Le comportement controversé de la RTNC en période électorale et le silence de la CSAC face à ces allégations jettent une lumière inquiétante sur l’impartialité des institutions congolaises. La diffusion équitable de l’information et la garantie d’élections libres et équitables sont des éléments essentiels pour renforcer la démocratie en RDC. Il est impératif que des mesures soient prises pour enquêter sur ces allégations, garantir l’impartialité des médias publics et renforcer l’indépendance des organes de régulation. Seule une véritable transparence et un engagement en faveur de l’intégrité permettront de rétablir la confiance du public dans ces institutions clés.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising