Connect with us

À la Une

Le PALU à ses partenaires :  » Le sens du compromis ne doit pas être à sens unique ! « 

Published

on

 

Danses, cris de joie, chansons d’allégresse, etc. Telle est l’ambiance qui a régné lors de la première sortie officielle du secrétaire général ad intérim du parti Lumumbiste Unifié ( PALU), Lugi Gizenga, ce vendredi 28 juin 2019 sur la place du Cinquantenaire en face du Palais du peuple.

Au cours de cette matinée politique, Lugi Gizenga a, dans son allocution, évoqué plusieurs sujets notamment les relations du parti avec ses partenaires de la coalition Front commun pour le Congo( FCC), l’avenir du parti, les obsèques définitives du patriarche Antoine Gizenga, premier ministre honoraire, etc.

A l’intention de ses partenaires politiques de la coalition parlementaire au pouvoir, le FCC, il a reconnu que les élections de décembre dernier n’ont pas été fameuses pour son parti, au regard des résultats obtenus qui ne reflètent pas son poids politique.

« Le PALU fait pleinement partie de cette coalition aujourd’hui et notre parti a, comme à son habitude, honoré ses engagements sans tergiversations envers le peuple souverain primaire et envers ses partenaires politiques de cette coalition en vue du bon fonctionnement des institutions, pour l’intérêt de la nation et du peuple », a-t-il déclaré dans son discours devant les cadres et militants de ce parti.

 

Pour avoir participé à la gestion de la chose publique depuis 2006, Lugi Gizenga a encore rappelé que le respect des engagements dans une coalition parlementaire appelle toujours à un sens élevé de compromis dans les chefs de ses acteurs.

« Nous devons ainsi par moment reléguer au deuxième plan leurs intérêts partisans dans l’intérêt de la nation, mettons de l’eau dans le vin », a recommandé le fils d’Antoine Gizenga.

Pour lui, ce sens de compromis ne doit pas être à sens unique car, dit-il,  » c’est la source des conflits. Le peuple en votant a voulu avoir à la tête de la nation une coalition qui le gouverne ».

« Nous devons donc nous y conformer en apprenant à travailler ensemble car, c’est en travaillant ensemble que nous avons le devoir de réussir. Les querelles politiciennes ne nourrissent pas le peuple, c’est notre travail qui le nourrit », a-t-il souligné.

Quant à son parti et ses engagements, il indique qu’il va évidemment, comme membre de la majorité parlementaire, envoyer les camarades dans les institutions publiques pour servir la nation. À cet effet, a-t-il conseillé, il n’est pas question pour nous de gérer les ambitions de qui que ce soit ou d’un groupe social quelconque.  » Ce n’est pas la façon de faire des nationalistes et surtout pas des Lumumbistes », a-t-il appuyé.

« Nous allons plutôt gérer les ambitions du parti en exigeant aux camarades qui seront choisis comme mandataires publics de faire preuve de probité morale, de se mettre au service du peuple en faisant rayonner les valeurs des Lumumbistes dans l’exercice de ses fonctions et surtout de s’abstenir de tout enrichissement sans cause au détriment du peuple, de l’État, du parti », a-t-il laissé entendre.

S’agissant de l’inhumation de son père biologique et politique, il a remercié le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi pour avoir donné des instructions claires à son gouvernement à propos de l’enterrement définitif du Patriarche Antoine Gizenga en sa qualité de premier ministre honoraire et Grand coordon des ordres des Héros nationaux KABILA-LUMUMBA.

« La manifestation de ce jour lance officiellement les obsèques définitives de patriarche Antoine Gizenga et nous decretons ce jour, le jour j moins 30 pour l’enterrement définitif du patriarche à BUMA dans sa résidence », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, malgré l’accompagnement du pouvoir public, il a invité les cadres et militants de s’engager materiellement et financièrement avec pour honorer Antoine Gizenga.

Par la même occasion, il a invité la classe politique à avoir une identité politique. Pour lui, être de la majorité ou de l’opposition n’est pas une identité, car cette situation peut changer après l’organisation des élections.

« Après Gizenga, le PALU ne peut pas se dérober de la voie de Gauche déjà tracée par le patriarche », a-t-il conclu.

Clément MUAMBA MULEMBUE/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la Une

Réhabilitation de la Fikin : La société turque Milvet suspend les travaux et exige un espace de 6 hectares avec option de rachat avant signature du contrat

Published

on

Les travaux de réhabilitation de la Foire internationale de Kinshasa (Fikin) sont stoppés. Raison, des divergences persistantes entre la société turque Milvet et la partie congolaise représentée par le comité de gestion de ce site touristique.

Selon nos fins limiers, la société turque Milvet commise pour ces travaux va au-delà de ce qui était convenu. En effet, les confidences du NOUVEAUMEDIA.CD affirment que cette entreprise de construction exige aux gestionnaires de la Fikin un campement d’une étendue de 6 hectares.

En clair, les Turcs veulent disposer d’un espace allant de l’espace Plazza jusqu’à l’esplanade de la Fikin pour une occupation d’une durée de 10 ans. Non seulement le timing fixé pour la réalisation des travaux est trop élastique, la société Milvet compte racheté ledit espace au cas où la réhabilitation de la Fikin allait au-delà du temps fixé.

Interrogés, certains fonctionnaires de la Fikin qui se sont confiés au média en ligne kinois déclarent que les Turcs seraient disposé de payer 60.000 dollars américains le mois pour location des 6 hectares devant abriter leur quartier général.

La firme turque Milvet avait pourtant débuté les travaux de réhabilitation de la Fikin. Le site était même vidé de ses occupants, débits de boissons… à certains endroits. L’entreprise de construction affectée a procédé au remblayage du terrain. Les containers de la firme turque Milvet avec les matériaux de construction ont été visibles à la Fikin.

Le projet de réhabilitation de la Fikin prévoit, entre autres, un centre d’exposition, un parc d’attractions, un centre commercial, un parc d’attractions, un centre de conférence, un centre commercial et un hôtel.

Il est également prévu la construction d’un aréna multifonctionnel de 20 mille places assises qui comprendra un centre d’exposition de près de 21 milles mètres carrés.

Le centre d’exposition prendra 8% de la superficie totale de la Fikin. Le parc d’attractions sera érigé sur un espace de 15 à 16% de la superficie, en dehors d’autres installations notamment l’hôtel, la salle de banquets et la salle de congrès susceptible d’accueillir des conférences et des séminaires internationaux.

Hornella MANSANGA/NOUVEAUMEDIA.CD


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising