Connect with us

À la Une

Le FMI prêt à accorder des facilités de crédit à la RDC ( Communiqué )

Published

on

Dans un communiqué publié le vendredi dernier, le Fonds monétaire international (FMI) s’est déclaré prêt vendredi à accorder rapidement des facilités de crédit à la la République démocratique du Congo pour sortir le plus grand pays d’Afrique sub-saharienne de sa “pauvreté généralisée”.

Les autorités congolaises et une équipe du FMI en mission à Kinshasa ont conclu un accord “sur un programme de réforme pouvant être soutenu par la facilité rapide de crédit et un programme suivi par les services jusqu’à fin mai 2020”, indique un communiqué du FMI. Aucun montant n’a été avancé. “La décision finale (du FMI) revient au Conseil d’administration qui va se prononcer sur cet accord mi-décembre. Tout sera décidé à ce moment-là”, a déclaré un représentant du FMI à Kinshasa.

“L’économie congolaise est confrontée à de multiples défis liés à l’affaiblissement de la croissance économique, à la pauvreté généralisée, à la fragmentation de la fiscalité et à la fragilité du système judiciaire”, observe le FMI, de retour en RDC pour la première fois depuis 2015 après l’investiture d’un nouveau président.

“La croissance du PIB devrait ralentir à 3,2% en 2020 et à 4,5% en 2019, en raison du repli de la production minière”, observe le FMI. “Le gouvernement a introduit la gratuité de l’éducation de base et entrepris la construction et la réhabilitation d’infrastructures dans le cadre du programme présidentiel des 100 jours”, poursuit le FMI au sujet des mesures-phare du nouveau président Félix Tshisekedi.

“La banque centrale (BCC) a accordé des avances au gouvernement, ce qui a entraîné une érosion de ses réserves internationales pour atteindre des niveaux extrêmement bas. Dans ce contexte, il est urgent d’accroître les recettes, de maîtriser et de rationaliser les dépenses afin de consolider la stabilité macroéconomique”, détaille le FMI. Le FMI insiste aussi sur l’amélioration du climat des affaires pour attirer les investisseurs.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

La corruption à son paroxysme : Quand le pouvoir corrompt même les plus hauts organes de décision

Published

on

Dans un récent scandale révélé au grand jour, le camp du candidat déclaré provisoirement Gouverneur de la province du Haut-Uélé Jean Bakomito Gambu malgré les irrégularités et la fraude industrielle orchestrée lors des élections du 29 Avril 2024 a été pris en flagrant délit de tentative de corruption au sein du Conseil d’État, dépassant ainsi tout ce que l’on aurait pu imaginer. Après une audience décisive, les membres de ce camp se sont retrouvés dans l’impasse financière, manquant des fonds nécessaires pour soudoyer les membres du Conseil d’état.

Face à cette situation critique, ils se sont tournés vers un allié de poids, l’ancien Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, mais ce dernier a refusé de prêter la somme colossale exigée. Sans alternative, ils ont décidé de s’endetter auprès de la principale entreprise minière de la province, Kibali Gold Mine compromettant ainsi leur intégrité et leur légitimité.

Cette affaire d’une gravité extrême a attiré l’attention de toutes les autorités de la république, mettant en lumière l’étendue des ravages causés par la corruption dans les rouages du pouvoir. Elle soulève des questions essentielles sur l’éthique et la transparence des processus politiques, et appelle à une réaction ferme et sans équivoque de la part des institutions chargées de veiller à l’intégrité de notre démocratie.

Cette affaire révèle une triste réalité : la corruption a atteint des sommets insoupçonnés, menaçant les bases mêmes de notre système démocratique. Il est temps de prendre des mesures radicales pour lutter contre ce fléau qui gangrène notre société et compromet notre avenir collectif.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte