Connect with us

À la Une

Le couple présidentiel a partagé le repas de Noël avec des épouses des militaires

Published

on

Noël, une fête chrétienne pour commémorer la naissance de Jésus Christ. Elle est également placée sous le signe du partage de ce qu’on a avec les autres. Etant de la foi chrétienne, le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, et son épouse, ont saisi cette occasion pour partager le repas de Noël avec des épouses des militaires qui sont actuellement au front pour défendre la patrie en danger, à cause de l’agression rwandaise que le pays subit dans sa partie Est.

C’est le chapiteau de la Cité de l’Union Africaine qui a servi de cadre, dimanche 25 décembre, à cette rencontre entre le couple présidentiel et des épouses des militaires pour le partage du repas de Nöel.

C’est sous le coup de 16h50, heure de Kinshasa, que Félix Antoine Tshisekedi et son épouse, Denise Nyakeru, ont fait leur entrée dans le chapiteau, sous les applaudissements nourris de leurs invitées.

On signale en passant que le Premier ministre, Jean Michel Sama Lukonde, avec quelques membres de son équipe, dont le ministre de la Défense Nationale, Gilbert Kabanda, et celui de la Communication et Médias, Patrick Muyaya ainsi que le chef d’Etat-major général des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo), Christian Tshiyeye Songesha, avec plusieurs officiers responsables à divers niveaux de commandement de l’armée nationale; quelques membres du cabinet du Président de la République, ont été associés à ce partage du repas de Nöel du couple présidentiel avec des épouses des militaires.

Dans son bref mot de circonstance adressé à ses invitées, le Chef de l’Etat a commencé par souhaiter de vive voix les traditionnels voeux de Nöel aux mamans ainsi qu’à leurs familles respectives. A propos de ces dernières, il leur a dit qu’il n’a pas oublié les enfants qui sont restés à la maison et allait leur réserver des enveloppes au retour de leurs mamans.

Puis, le Chef de l’Etat a rappelé à leur attention sa promesse faite dernièrement aux recrues lors de la visite qu’il leur a rendue au centre d’instruction de la Base militaire de Kitona, dans la province du Kongo Central.

A cette occasion, le Commandant suprême des Forces armées et de la Police nationale congolaises avait dit ceci aux recrues : «Concentrez-vous à quoi vous vous êtes engagés et adonnez-vous comme il se doit. Car, vos problèmes d’alimentation, logement et habillement, ainsi que ceux de vos familles respectives, je m’en charge». De même, il a demandé aux conjointes des militaires de ne pas s’inquiéter. Car, il s’occupe de leurs doléances de la même manière qu’il s’emploie avec le gouvernement pour mettre leurs maris, au front, dans des conditions requises pour défendre la République.

Autrement dit, le Garant de la Nation a demandé aux épouses des militaires de se débarasser de toute inquiétude matérielle et éviter de vivre anxieuses à cause de l’absence de leurs époux qui se battent pour la patrie. La République s’occupera de leurs problèmes et se bat également pour mettre ses vaillants soldats dans conditions requises.

Parlant de la guerre d’agression qui nous est imposée, le Président de la République a révélé à ses invitées que la RDC est victime de l’envie doublée de jalousie de la part de nombreux pays. ” La guerre qu’on nous fait a pour objectif de nous empêcher de progresser dans le sens de pourvoir aux besoins de la population et amorcer le développement national. Ceux nous en veulent et nous font la guerre, cherchent à s’emparer de nos richesses afin de s’en servir et développer leurs pays, en nous laissant à la traîne. Le plan étant désormais connu, nous n’allons pas leur laisser le temps de le réaliser. C’est pourquoi, chaque Congolais, là où il est, devra se battre pour barrer la route à l’envahisseur. Notre pays a beaucoup d’ennemis. Ils veulent que nous restions à la traîne, pendant qu’eux nous volent pour développer leurs pays. Ils ne veulent pas nous voir avancer. Je ne peux pas tolérer cela», a-t-il déclaré.

Dom/Le Phare


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

La corruption à son paroxysme : Quand le pouvoir corrompt même les plus hauts organes de décision

Published

on

Dans un récent scandale révélé au grand jour, le camp du candidat déclaré provisoirement Gouverneur de la province du Haut-Uélé Jean Bakomito Gambu malgré les irrégularités et la fraude industrielle orchestrée lors des élections du 29 Avril 2024 a été pris en flagrant délit de tentative de corruption au sein du Conseil d’État, dépassant ainsi tout ce que l’on aurait pu imaginer. Après une audience décisive, les membres de ce camp se sont retrouvés dans l’impasse financière, manquant des fonds nécessaires pour soudoyer les membres du Conseil d’état.

Face à cette situation critique, ils se sont tournés vers un allié de poids, l’ancien Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, mais ce dernier a refusé de prêter la somme colossale exigée. Sans alternative, ils ont décidé de s’endetter auprès de la principale entreprise minière de la province, Kibali Gold Mine compromettant ainsi leur intégrité et leur légitimité.

Cette affaire d’une gravité extrême a attiré l’attention de toutes les autorités de la république, mettant en lumière l’étendue des ravages causés par la corruption dans les rouages du pouvoir. Elle soulève des questions essentielles sur l’éthique et la transparence des processus politiques, et appelle à une réaction ferme et sans équivoque de la part des institutions chargées de veiller à l’intégrité de notre démocratie.

Cette affaire révèle une triste réalité : la corruption a atteint des sommets insoupçonnés, menaçant les bases mêmes de notre système démocratique. Il est temps de prendre des mesures radicales pour lutter contre ce fléau qui gangrène notre société et compromet notre avenir collectif.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte