Connect with us

Actualité

Lawn Tennis : la fédération congolaise sommée d’organiser les élections !

Published

on

Dans une correspondance du 16 avril 2019 de la direction des activités physiques et sportives adressée au président de la fédération congolaise de Lawn Tennis ( FECODELAT), dont copie pour information au ministre des Sports et loisirs ai. ainsi qu’au secrétaire général des Sports, le chef de division Matthieu Kitoko Malowo exhorte cette fédération à organiser une assemblée générale extraordinaire et élective dans un bref délai.

Le comité actuel que dirige Émile Ngoy Kasongo qui est fin mandat depuis 29 mars denier est accusé d’organiser une assemblée générale ordinaire aux mépris des instances tutélaires que sont le cabinet du ministère des Sports et loisirs, le secrétaire général aux Sports ainsi que la direction des activités physiques et sportives.

La correspondance adressée à la FECODELAT


La direction des activités physiques et sportives affirme que comme il ne dispose d’aucune trace d’organisation d’assemblée générale ordinaire depuis plusieurs années, au vu du procès verbal de l’assemblée générale extraordinaire et élective de la FECODELAT du 29 mars 2015, il est établi que le comité exclusif est fin mandat depuis 29 mars 2019.

Par ailleurs, le chef de division urbaine invite les destinataires et ampliateurs de ladite correspondance à deconsidérer sa teneur et d’attendre de la fédération des propositions concrètes liées aux élections à organiser conformément à la législation en vigueur pour eviter l’instabilité.

La correspondance adressée à la FECODELAT


En pleine crise, le Comité sortant a indiqué, dans une correspondance adressée aux sociétaires, ne pas être prêt à tenir une Assemblée générale extraordinaire et élective jusqu’à la fin de la saison sportive qui est prévue au mois de novembre. Telle a été la déclaration du secrétaire général de cette fédération

Pour rappel, à part la dernière participation au Championnat d’Afrique Centrale de Tennis à Brazzaville en 2018, avec notamment des performances remarquables des jeunes congolais, la fédération congolaise n’a presté à aucune autre compétition.

Conviés à prendre part à un circuit des jeunes au Togo, les jeunes de la RD Congo n’y sont pas allés. Il en est de même qu’au circuit mondial d’Accra organisé du 1er au 6 avril dernier, les tennismen de la RD Congo ne se sont pas pointés.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising