Connect with us

Politique

La valeur d’un baril de connaissance est supérieure à un baril de pétrole

Published

on

 

Dans un monde où l’économie et la technologie dictent souvent nos priorités, il est essentiel de réfléchir à la valeur réelle de ce que la RDC produit. Alors que les barils de pétrole ont longtemps été considérés comme une ressource cruciale, il est temps d’examiner de manière critique la production de barils de connaissance et de reconnaître leur importance supérieure.

Cette réflexion philosophique sur la nature, la valeur et l’impact des barils de connaissances comparés aux barils de pétrole a pour unique évidence le rôle de l’instruction et de la formation dans le développement humain et l’évolution de la société congolaise.

La nature changeante de la valeur

Les barils de pétrole ont longtemps été une source de richesse et de pouvoir économique pour les nations. Pour autant, dans une ère où les connaissances et l’innovation sont devenues les moteurs de la croissance et du progrès, il est temps pour la RDC de repenser l’évaluation de la valeur de ses investissements. Tous les pays, de l’univers connu, investissent pour garantir l’avenir existentiel.

Les barils de connaissances symbolisent l’accumulation de connaissances et de compétences. Ils deviennent de plus en plus précieux dans une économie axée sur l’information. Les barils de pétrole, geolocalisables, sont intransmissibles, immobiles et épuisables. Les barils de connaissances ne le sont pas. Ils sont non geolocalisables, transmissibles, intemporels, perfectibles à souhait, mobiles et surtout inépuisables.

L’impact des barils de connaissance sur le développement humain

Alors que les barils de pétrole peuvent générer des revenus et alimenter des industries, les barils de connaissances ont le potentiel de transformer des vies et de favoriser le développement humain à grande échelle. L’investissement dans l’éducation, la recherche et le partage des connaissances crée des opportunités, stimule l’innovation et améliore la qualité de vie.

Les barils de connaissances sont des moteurs puissants pour l’épanouissement individuel et collectif. Ce qui n’est pas le cas de barils de pétrole. Ils servent aussi l’industrie et développent des sociétés. Son impact direct sur la nature est mortifère. Ils ne sont pas non plus éternels et sa rareté, sa conservation et sa gestion sont souvent source de convoitise, frustration et affrontement meurtrier.

La durabilité et l’éthique des barils de connaissance

Comparés aux barils de pétrole, les barils de connaissance sont des ressources renouvelables et durables. Lorsqu’une société décide de partager des connaissances, ces dernières se multiplient et bénéficient à un plus grand nombre de personnes. Cela contraste avec l’exploitation épuisable des ressources pétrolières qui peut avoir des conséquences environnementales et sociales néfastes.

Investir dans la production de barils de connaissances est une approche éthique qui favorise la durabilité à long terme. C’est le plus sûr des investissements connus dans cet univers connu car les plus-values, assurances, valeurs et richesses qui en découlent sont tout d’abord immatérielles. Les valeurs immatérielles sont celles qui se transmettent de génération en génération éternellement.

Les barils de connaissance et la transformation sociale

La production de barils de connaissance ne se limite pas à l’individu. Elle a également un impact sur la société dans son ensemble. Les connaissances partagées peuvent renforcer les institutions, promouvoir la démocratie, réduire les inégalités et favoriser l’inclusion sociale. Les barils de connaissance sont des catalyseurs de changement social et du vivre-ensemble harmonieux.

Ils offrent la possibilité de créer des sociétés plus éclairées et équitables. Alors que les barils de pétrole ont longtemps été synonymes de richesse et de pouvoir, il est temps de reconnaître la supériorité des barils de connaissance. Leur valeur intrinsèque réside dans leur capacité à transformer des vies, à favoriser le développement humain, à promouvoir la durabilité et à stimuler le progrès social.

Investir dans la production de barils de connaissances et la RDC ouvrirait la voie à un avenir plus éclairé, où la véritable richesse résiderait dans la puissance de l’esprit humain et dans la diffusion du savoir. Le premier ennemi de la connaissance n’est pas l’ignorance. C’est plutôt l’illusion de la connaissance. Elle fait croire à la RDC que sans apprentissage, épreuves ni efforts, elle serait heureuse.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Énergie : La Coalition CORAP remporte le prestigieux Trophée de la Voix alternative de l’année en RDC pour son action en faveur de l’accès à l’électricité !

Published

on

By

 

 

Lors de la 7ème édition de la conférence sur l’énergie, DRC NRJ7, qui s’est déroulée du 9 au 11 mai 2024 à Kolwezi, la Coalition des organisations de la Société civile pour le suivi des réformes et l’action publique (CORAP) a été honorée par la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). Cette organisation a reçu le prestigieux Trophée de la Voix alternative de l’année en République Démocratique du Congo (RDC) pour ses efforts visant à améliorer l’accès à l’électricité pour tous.

La CORAP, sous la direction énergique d’Emmanuel Musuyu, a été reconnue pour son rôle déterminant dans le secteur énergétique congolais. Depuis sa création, la CORAP s’est imposée comme une plate-forme incontournable rassemblant plusieurs organisations de la société civile congolaise. Son objectif principal est de sensibiliser la population sur l’importance de l’électricité pour le développement socio-économique du pays et de faire pression sur les dirigeants politiques pour améliorer la qualité de la desserte électrique.

Lors de la conférence DRC NRJ7, les défis et les avancées depuis la libéralisation du secteur en 2014 ont été mis en lumière. Les participants ont souligné l’importance d’une collaboration étroite entre les différents acteurs pour surmonter le paradoxe de l’abondance des ressources énergétiques et le manque d’accès à l’électricité en RDC.

Emmanuel Musuyu, coordinateur dynamique et engagé à la tête de la CORAP, a été salué pour son leadership inspirant dans la lutte pour une énergie propre et abordable pour tous les Congolais. Sous sa direction, la CORAP a lancé une vaste campagne nationale axée sur l’accès à une énergie propre, abordable et fiable. Cette initiative vise à informer la population sur le droit fondamental d’accès à l’énergie et à recueillir les préoccupations des habitants en matière de fourniture d’électricité.

L’engagement de la CORAP ne se limite pas à la sensibilisation. L’organisation mène également des actions concrètes pour améliorer l’accès à l’électricité en RDC. Parmi les recommandations formulées par la CORAP, on retrouve la construction de nouvelles centrales électriques, la réhabilitation des barrages existants, l’encouragement des investissements privés dans le secteur de l’énergie, ainsi que la création d’un cadre de suivi et de plaidoyer impliquant les chefs de quartier.

La CORAP a récemment organisé un sit-in devant la direction générale de la Société nationale d’électricité (SNEL) dans la commune de la Gombe, afin d’exiger l’accès pour tous à l’électricité. Cette action a attiré l’attention des autorités et a contribué à mettre la question de l’énergie au centre du débat public.

La CORAP et ses membres continuent de faire pression sur les dirigeants congolais pour une amélioration significative de la qualité de la desserte électrique. Ils sont déterminés à faire entendre la voix des populations congolaises et à œuvrer pour un avenir énergétique radieux pour le pays.

La CORAP appelle tous les acteurs concernés à se mobiliser en faveur de l’amélioration de l’accès à l’électricité en RDC. Les coupures intempestives, les délestages et les problèmes de distribution d’électricité dans les quartiers prioritaires de Kinshasa sont autant de maux qui doivent être résolus pour garantir le bien-être et le développement du pays.

La Coalition CORAP et son leader, Emmanuel Musuyu, sont résolument engagés dans cette lutte cruciale pour l’accès à l’électricité en RDC. Leur détermination et leur action concrète inspirent l’espoir d’un avenir meilleur pour tous les Congolais.

Désiré Rex Owamba /CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte