K-WA Advertising

Connect with us

Actualité

La sénatrice Francine Muyumba s’insurge sur la petition contre Jeanine Mabunda

Published

on

Face à certains élus du FCC qui récolteraient en coulisse des signatures pour faire tomber Jeanine Mabunda Lioko du perchoir de la chambre basse du parlement, la sénatrice PPRD, Francine Muyumba, a donné de la voix ce mardi 29 octobre au sujet de ladite pétition.

L’ancienne présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse (UPJ) estime que cette pétition contre Jeanine Mabunda est une attaque contre toutes les femmes de la RDC.

« Les attaques contre Jeanine Mabunda s’adressent à toutes les femmes de la RDC et de l’Afrique. Une femme engagée, indépendante d’esprit, compétente et charismatique est toujours combattue. Nous n’allons pas laisser libre cours au machisme », a-t-elle fait savoir sur son compte Twitter.

Initiée par quelques députés du Front commun pour le Congo (FCC) afin d’obtenir le départ de Jeanine Mabunda de la tête de l’assemblée nationale, les élus pétitionnaires accuseraient Jeannine Mabunda d’ « incompétence et de manque de leadership politique».

D’autres voix parlent des émoluments qui ne seraient pas réguliers chaque mois.

De leur côté, des pro Mabunda désapprouvent cette démarche et accusent leurs collegues de mener une campagne de diabolisation et de déstabilisation visant à salir l’image de la présidente de l’Assemblée nationale.

Notons que la désignation de Jeanine Mabunda par Joseph Kabila pour assumer ces fonctions à la tête de la chambre basse n’avait pas fait l’unanimité au sein de leur famille politique notamment auprès des caciques du PPRD et du FCC qui, depuis lors, ne cessent de nourrir des élans revanchards.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Actualité

Grave révélation du bandit Ben Wata à Kasumbalesa :”Certains policiers nous fournissent des armes pour opérer…”

Published

on

L’insécurité persiste à Kasumbalesa, malgré les efforts fournis par les autorités locales pour y mettre fin.

Dans la nuit de ce dimanche 15 à lundi 16 mai 2022, la police a réussi un gros coup de filet en mettant la main sur un jeune d’une vingtaine d’années.

“Ben Wata”, sous une pression accrue de la police et de la population, faits des révélations graves sur le réseau qui sème désolation chaque nuit dans cette partie du pays.

Au grand étonnement de tout le monde, il cite nommément certains éléments de la police bien connus du public, d’être à la base de l’insécurité en fournissant les armes aux jeunes.

” Pardon, aujourd’hui nous allons vous dire rien que la vérité. Personnellement, j’opère avec deux armes, qui me sont données par le policier SADAM et nous sommes un réseau des civils qui opèrent en complicités avec certains policiers de Kasumbalesa qui nous fournissent des armes”, déclare le présumé bandit Ben Wata.

La population réclame, après toutes ces révélations , l’arrestation des policiers en question pour une audience publique.

Joseph Malaba/Congoprofond.net

Continue Reading

K-WA Advertising