Connect with us

À la Une

La présidence de la République a fait un dépassement de 391% au 31 mai 2019 lié au frais de fonctionnement

Published

on

 

La présidence de la République a fait des dépenses de fonctionnement en dépassement de 391% au 31 mai 2019, selon les chiffres du ministère du Budget.

Ce dépassement budgétaire intervient dans un moment où la présidence est accusée de gabegie financière, selon une lettre controversée dans laquelle le cabinet du chef de l’Etat octroi 24 millions de $ à un privé pour un accompagnement financier dans un projet.

Selon le ministère du Budget, les dépenses de la présidence de la République ont atteint 97,98% au 31 mai 2019, soit 131 997 480 299 Francs congolais dépensés à cette échéance contre les prévisions linéaires de 56 127 971 464 Francs congolais (32,12 millions USD) pour un budget annuel voté de 134 707 131 513 Francs congolais (77,10 millions USD).

C’est dans la rubrique Frais de fonctionnement que la présidence de la République a le plus affecté ses dépenses.

Pour une prévision linéaire de 23.981.805.385 Francs congolais à fin mai 2019, la présidence de la République a exécuté des dépenses de l’ordre de 93.789.362.661 Francs congolais, enregistrant un dépassement budgétaire de 391,08%.

Sur les 131.997.480.299 Francs congolais de dépenses globales de la présidence de la République, les frais de fonctionnement, de l’ordre de 93 789 362 661 Francs congolais, représentent 71,05%.

Les observateurs notent que ce n’est pas la première fois que ces dépassements sont observés à la présidence.
Déjà au premier trimestre 2019, l’on a noté un dépassement de plus 120%.

TMB/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

L’ambassadeur Francis Nsita Mahungu honore la RDC au Future Aviation Forum 2024 à Riyad

Published

on

La troisième édition du Future Aviation Forum 2024 a débuté, ce mardi 21 mai à Riyad( Royaume d’Arabie Saoudite), accueillant plus de 5 000 leaders de l’industrie de 120 pays. L’événement met en lumière des opportunités d’investissement d’une valeur de plus de 100 milliards de dollars dans le secteur aéronautique saoudien. Etat entretenant d’excellentes relations avec le pays organisateur de ces assises internationales, la RDC y est représentée par son ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Mr Francis Nsita Mahungu.

L’événement réunit plus de 30 ministres, 77 dirigeants de l’aviation civile, PDG de compagnies aériennes, des diplomates et 5 000 experts de l’aviation du monde entier.

Parmi les annonces clés du premier jour, citons la signature par Saudi Arabian Airlines (Saudia) du plus gros contrat jamais réalisé avec Airbus. L’Arabie saoudite a également annoncé sa coopération avec Boeing et Airbus pour utiliser de l’aluminium et du titane produits localement dans leurs avions, dans le but de stimuler la fabrication locale.

De plus, des projets de lancement d’une nouvelle compagnie aérienne nationale plus tard cette année ont été révélés.

Saleh Al-Jasser, ministre des Transports et des Services logistiques et président de l’Autorité générale de l’aviation civile (GACA), a lancé la conférence de trois jours à Riyad.

Notons que la première journée du forum avait été marquée par un grand succès, avec de nombreux accords commerciaux, initiatives et accords visant à améliorer la connectivité mondiale.

Les accords annoncés lors du forum témoignent de la confiance dans les opportunités de croissance et d’investissement offertes par le secteur de l’aviation civile dans le Royaume, réaffirmant la position de leader du Royaume dans le secteur de l’aviation mondiale.

Saudi Arabian Airlines (Saudia), par exemple, a conclu un accord avec Airbus pour l’achat de 105 avions des modèles A320-Neo et A321-Neo afin d’étendre et de moderniser sa flotte, améliorant ainsi la connectivité aérienne mondiale avec divers pays.

Au cours du forum, la GACA a également lancé la première édition du rapport sur le secteur de l’aviation du Royaume, qui met en évidence la contribution du secteur de l’aviation civile à l’économie du Royaume, d’un montant de 53 milliards de dollars.

La GACA a également publié une feuille de route pour l’aviation générale, visant à développer le secteur de l’aviation d’affaires et des avions privés dans le Royaume, avec pour objectif de décupler sa taille d’ici 2030.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte