Connect with us

À la Une

Kwilu: Le gouverneur Itsundala est le seul, depuis le démembrement, à placer l’intérêt général avant toute chose( Mise au point gouvernement provincial)

Published

on

Voici l’intégralité de la mise au point faite ce mardi 20 juillet 2021 à Bandundu par le porte-parole du gouvernement provincial.

“Le gouvernement provincial du Kwilu a suivi avec regret et amertume la déclaration d’une certaine dynamique des chefs coutumiers du Kwilu résidant à Kinshasa.

Il se révèle clairement que la fameuse dynamique des chefs coutumiers au soubassement mafieux est une émanation d’une manipulation des politiciens Kwilois en quête de positionnement qui cherchent à déstabiliser les institutions provinciales sans fondement valable en faveur de leurs intérêts mesquins couplés de haine, de jalousie et de mensonges.

Le gouvernement provincial note que ces chefs coutumiers habitants Kinshasa, ignorent visiblement les réalisations du gouvernement provincial qui sont pourtant visibles dans nos deux villes et cinq territoires.

Le gouvernement provincial rappelle ainsi à l’opinion tant nationale que provinciale que le gouverneur Willy Itsundala Asang est seulement victime de sa volonté politique de bâtir un Kwilu émergeant et fort. L’on doit aussi dire qu’il est victime également de l’intolérance et de la cupidité d’une franche des politiciens malintentionnés qui ne jurent que par la politique de hôte toi de là que je m’y mettes!

Le gouverneur Willy Itsundala est le seul depuis le démembrement à pouvoir gérer le Kwilu de main de maître et à placer l’intérêt général avant toute chose.

Ce qui a croisé exactement la vision du chef de l’État “le peuple d’abord”. Son adhésion à l’Union sacrée ne peut être aujourd’hui contesté par qui que ce soit !

Tenez, depuis l’époque Belge, il est le seul à pouvoir doter l’hôpital général de référence de Bandundu, d’un nouveau pavillon du reste VIP. Tous ces prédécesseurs gouverneurs, tant du Bandundu que du Kwilu ont été locataire mais lui, a rompu avec cette mauvaise habitude. Certains même faisaient louer même leurs propres maisons et véhicules à la province à des montants exorbitants au détriment de la population et non rien fait pousser du sol.

Les opinions doivent désormais noter que le gouvernement provincial du Kwilu avec son gouverneur Willy Itsundala, reste le seul bâtisseur du Kwilu. À ce jour, il a construit 3 écoles dans la cité de Bagata, territoire du fameux chef Tambo Kambove, du groupement Mpono dans le secteur de Kwango-Kasaï. Pour ceux qui ont des yeux pour voir, peuvent aller vérifier. l’EP Mbadu, Mudisi et Tosalisana. Aussi, il a appuyé la construction d’un centre de santé à Bagata, Bagata II.

Dans le Bulungu le gouverneur a plusieurs réalisations dans son actif, l’on cite : la réhabilitation de l’institut Mayele, la construction du centre de santé Tunzundu, la réhabilitation de l’Athénée de Bulungu, la réhabilitation de la tribune du stade de Bulungu et plusieurs autres réalisations.

À Gungu, le gouverneur a réhabilité la résidence de l’administrateur du territoire, réhabilité le lycée de Gungu, le centre de santé de Gungu et construit une clinique moderne au sein de l’hôpital général de ce territoire également plusieurs autres actions tant sur le plan infrastructure qu’ administratif.

À Idiofa, il a fait plusieurs actions notamment, le bloc opératoire du centre hospitalier de Ngoso, la construction d’un pavillon moderne (clinique) à l’hôpital général du territoire, réhabilitation de l’institut de l’amitié, la construction d’une bibliothèque à Mbeu et plusieurs autres actions.

À Kikwit, il a construit une clinique universitaire au sein de l’université de Kikwit.

À Masimanimba, il a construit un Centre de santé moderne, une école à Masamuna, réhabilitation de l’Institut Pronames et a appuyé plusieurs écoles en terme de tôles et sacs des ciments également plusieurs autres actions d’ordre social.

Il est étonnant de voir monsieur Madingi Niamayuku alias Jugal, l’un des signataires qui n’est ni chef de groupement, ni chef de village plutôt un petit commerçant en faillite habitant Kinshasa, se réclame sans vergogne ni honte chef de groupement alors qu’il est pendant plusieurs années à Kinshasa et ne pouvait jamais revenir à Bandundu où à Idiofa si le ridicule pouvait souiller.

En suivant cette déclaration de honte, ces chefs coutumiers, il faudrait d’ailleurs vérifier s’ils le sont réellement, méritent d’être en déchéance en raison de leur indignité et d’abus d’autorité.

Nous rappelons à ces chefs que l’article 4 de la loi fixant le statut de chefs coutumiers dispose que le chef coutumier doit résider au lieu de son groupement ou de son village. C’est surprenant de voir des gens qui se réclament chefs coutumiers alors qu’ils résident à Kinshasa, loin de leurs entités respectives. Ils doivent savoir que la loi interdit formellement à un chef coutumier de prendre part à une activité contre les autorités publiques sous peine des sanctions. Le chef coutumier est apolitique. le fait pour eux de se comporter en politicien, et d’avoir violé la loi portant statut des chefs coutumiers, ils se sont donc compromis dans leur fonction et doivent être poursuivis.

Enfin, le gouvernement provincial demande au ministre de l’Intérieur, Administrateur de territoire et chef de secteur surtout de Bagata et d’Idiofa d’amorcer, toute affaire cessante, la procédure disciplinaire en l’endroit de ces chefs coutumiers indignes. Je vous remercie !” Peut-on lire dans cette mise au point.

David Mayele/ congoprofond.net