Now Reading:
Kwilu-Kwango : l’idée d’un péage commun prend corps
Full Article 2 minutes read

Kwilu-Kwango : l’idée d’un péage commun prend corps

Les deux provinces du Kwango et du Kwilu ont récemment signé un protocole d’accord de collaboration pour la gestion d’un péage interprovincial.

Des travaux ayant abouti à la signature dudit protocole d’accord ont eu lieu à Kenge, chef-lieu de la province du Kwango, sous la coordination de deux ministres provinciaux en charge des finances de deux provinces.

Les deux parties prenantes se sont mises d’accord sur plusieurs points, notamment le lieu où sera érigé le péage, la clé de répartition des recettes et la gestion du personnel.

Au fil des discussions, les parties prenantes se sont accordées sur le fait que le personnel sera composé de commun accord, que le péage sera construit à Katoy (316) dans le Kwango, que 20% de recettes seront alloués au fonctionnement, et que le reste sera versé dans le compte de chaque province en raison de 45% pour le Kwango et 35% pour le Kwilu.

L’idée d’un péage sur la nationale RN1 est partie du besoin exprimé par la province du Kwango. Selon le ministre provincial des Finances de la province du Kwango, Alain Nazayabwa, le gouvernement central a demandé à la province du Kwilu (qui aussi a fait la demande de créer son péage ), de se greffer au Kwango, pour produire ensemble un péage commun. Cela, dit le ministre, pour éviter d’ériger deux péages à une distance relativement proche (tronçon), ce qui constituerait une tracasserie fiscale pour les usagers.

Il sied de rappeler que l’idée d’avoir un péage est partie du besoin, pour les deux provinces, d’encadrer leurs recettes (le Kwango se plaint des intrusions des agents des régies du Kwilu dans son territoire), et pour le gouvernement central, d’aider les deux provinces à avoir les moyens financiers pour leur développement.

Plusieurs membres de gouvernement et des régies financières de deux provinces ont pris part aux séances des travaux et à la cérémonie de signature du protocole d’accord. Le gouverneur de la province du Kwilu, Michel Balabala, avait recommandé aux débatteurs d’associer les assemblées provinciales, pour permettre aux organes délibérant et autorités budgétaires de ne pas ignorer ce que leurs exécutifs respectifs font.

Les observateurs espèrent à un aboutissement heureux de ce gigantesque projet.

Émile Yimbu/CONGOPROFOND.NET( Kenge)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :