Connect with us

À la Une

Kwango : Wenslens Mulenga tenterait d’user de clientélisme dans le secteur de santé

Published

on

 

Le président de l’Assemblée provinciale du Kwango, Mulenga Upala Wenslens, a, dans une correspondance datée du 19 octobre 2020, recommandé à l’Exécutif provincial “de procéder sans délai à la signature des commissions d’affectation des agents concernés du secteur de la santé en souffrance dans la province du Kwango”. Wenslens Mulenga pretend qu’il y a disfonctionnement dans le secteur de la santé au Kwango. Pourtant, le président de l’Assemblée provinciale n’explique pas, dans sa correspondance, les aspects et raisons de ce disfonctionnement. “Il tente de faire croire qu’il y a disfonctionnement”, pense une certaine opinion locale.

Il y a quelques mois, ces commissions d’affectation étaient encore decriées, ce qui avait contraint le gouverneur de province de surseoir à leur signature. Mais Wenslens Mulenga voudrait pousser l’exécutif provincial à signer ces commissions, accuse-t-on, afin de placer ses militants et membres de famille, notamment à Tembo et à Kibunda, dans le territoire de Kasongo-Lunda.

Alors que Mulenga pretendrait solutionner ce qu’il appelle “disfonctionnement” dans sa correspondance, il fait deplacer d’un coup tous les médecins sur base d’un gain politique. La ministre provinciale de la santé, Dr Lamama Ndandu Akamba, serait laissée hors-circuit dans ce dossier. Un veritable passage en force du president de l’assemblée provinciale, qui, selon ceux qui le chargent, tiendrait à clienteliser le secteur de la santé en prévision de son élection en 2023.

Alors que le pays traverse des moments de turbulences politiques, le président de l’Assemblée provinciale du Kwango devrait se concentrer sur son travail parlementaire, plutôt que d’user de clientélisme dans le secteur de santé, laisse-t-on entendre. D’après les déclarations publiques du député provincial du Parti lumumbiste unifié (Palu) Willy Fayulu, l’Assemblée provinciale du Kwango navigue à vue par manque de Règlement d’ordre intérieur et de production d’édits provinciaux. “Il ne s’agit pas seulement du manque d’initiative des élus, mais surtout de l’absence d’un leadership consciencieux à la tête des députés provinciaux”, décrie-t-on dans le Kwango.

Emile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Abolition du système LMD en RDC : Fausse alerte !

Published

on

Le système d’enseignement Licence-Master-Doctorat (LMD) n’est pas annulé en République Démocratique du Congo, contrairement aux rumeurs distillées sur les réseaux sociaux depuis la soirée du dimanche 23 juin 2024.

Ceci ressort d’un communiqué signé dans la soirée de ce lundi 24 juin 2024 par Marie-Thérèse Sombo Ayanne Safi Mukuna, ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU).

Le communiqué officiel note plutôt qu’au cours de la séance plénière d’investiture du gouvernement, le programme présenté et défendu, en son pillier 4, axe stratégique 4.2.1, prévoit la poursuite de la mise en place d’un système éducatif performant, inclusif et équitable, dont l’une des actions identifiées porte sur l’évaluation de la mise en œuvre du programme LMD.

Ce faisant, son Excellence, madame la ministre de l’ESU a prévu dans sa feuille de Route une évaluation à mi-parcours de cette réforme dont la fin du premier cycle interviendra la fin de cette année académique“, lit-on dans ce communiqué.

Le même communiqué précise que le calendrier de ces assises sera publié dans les jours qui suivent pour éclairer les acteurs de l’ESU, de la communauté universitaire que des partenaires concernés et du public intéressé.

Rappelons que la réforme LMD qui est le substitut du système PADEM, a été instauré et mis en application dans les établissements tant Publics que privés en 2021 sur ordre du ministère honoraire de l’ESU, Muhindo Nzangi Butondo, désormais ministre du Développement rural en RDC.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte