Connect with us

À la Une

Kwango : Léopold Kangulumba notifié pour assurer l’intérim du gouverneur

Published

on

 

Le vice-gouverneur de la province du Kwango, Léopold Kangulumba Kisesele a été notifié, le mercredi 01 juillet 2020, par le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur Gilbert Kankonde afin d’assumer l’intérim de gouverneur de la province du Kwango.

Cette notification est intervenue après un conflit juridique qui a divisé la classe politique du Kwango, en marge de la démission du gouverneur Jean-Marie Peti-peti Tamata. Ce dernier a jeté l’éponge à l’issue d’une motion de défiance à l’Assemblée provinciale.

Dans le télégramme adressé à l’Assemblée provinciale et dont une copie est parvenue à Congoprofond.net, le ministre Gilbert Kankonde, a clarifié sa décision qui a été attendue pour trancher le différend sur l’intérim après la démission de Peti-Peti. En effet, même des juristes patentés ont eu du mal à se départager. Car Jean-Marie Peti-peti, qui avait démissionné, a exprimé clairement qu’il ne voulait pas entendre parler de son vice-gouverneur derrière lui. Il l’accusait d’avoir fomenté un complot pour obtenir son départ afin de le remplacer.

Dans le document, Gilbert Kankonde a rappelé les mêmes dispositions de la loi électorale réfutées par les juristes proches de Peti-peti, qui ont soutenu que le gouverneur démissionnaire devait attendre l’élection de son successeur avant de son départ artir effectif.

La notification de Gilbert Kankonde vient ainsi mettre fin à la diatribe qui a prétendu que soit le démissionnaire assurerait son intérim, ou le ministre de l’Intérieur le remplacerait.

Toutes les tentatives ont été mises en marche. Jean-Marie Peti-Pepti a d’abord courcircuité la motion de défiance par une motion incidentielle de la députée Mathilde Mujinga Mbweni. Ensuite, il a déposé sa démission pour empêcher l’Assemblée de poursuivre l’examen de la motion de défiance. Enfin, il a porté plainte à la Cours d’Appel du Kwango pour obtenir l’annulation de sa propre démission et la signature du président de l’Assemblée provinciale qu’il a accusé de travailler de connivence avec Léopold Kangulumba, même si son conseiller juridique attitré, Me Nkisi, savait pertinemment bien que le président de l’Assemblée provinciale n’était pas justiciable à cette cour.

La province du Kwango, qui jubile déjà de la notification qui éjecte Peti-peti du fauteuil auquel il voulait s’accrocher, attend la cérémonie de remise et reprise et a hâte d’assister au changement.

Émile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

RDC : 20 décembre 2023, élection présidentielle !

Published

on

Ça y est ! Le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante ( CENI), Denis Kadima, a, ce samedi 26 novembre, présenté devant la presse et les acteurs politiques, le calendrier global des élections municipales, législatives et présidentielles en République Démocratique du Congo.

L’élection présidentielle est donc fixée pour le mercredi 20 décembre 2023 sur toute l’étendue du territoire national et sera couplée des élections législatives.

Pour les autres élections nous reviendrons avec force détails.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising