Connect with us

À la Une

Kwango : le Renovac conteste le remaniement et accuse Peti-Peti de discrimination et de segregationnisme

Published

on

Les députés provinciaux du Kwango membres du parti politique Renovac (Rénovateurs du Congo) que dirige le professeur Romains Mavudila, contestent le dernier remaniement du gouvernement provincial opéré par le gouverneur Jean-Marie Peti-Peti Tamata. Ils se plaignent de la non prise en compte de leur parti politique dans le cadre de la formation de l’équipe gouvernementale à l’issue du remaniement intervenu le 31 janvier dernier.

Dans leur déclaration politique faite dimanche 07 février dernier, les députés du Renovac fustigent l’attitude du gouverneur Jean-Marie Peti-Peti envers leur parti politique.

Les signataires de la déclaration accusent le gouverneur JM Peti Peti de vouloir régler des comptes et d’avoir tenu « des propos premeditatifs, discriminatoires, ségrégationnistes et peu rassembleurs contre le Renovac et ses hauts cadres depuis sa réhabilitation à la tête de la province ».

Pour ces députés, JM Peti-Peti matérialise sa cabale d’anéantir le Renovac. « […] le gouverneur remanie son gouvernement en excluant Renovac du chapitre, en dépit de son poids politique à l’Assemblée ».

Le Renovac a aussi rappelé que « la quotité des partis politiques au gouvernement doit se faire au prorata des partis politiques à l’Assemblée ». Et que c’est cette réalité qui a milité à l’élection du ticket Peti-Peti/Kangulumba comme gouverneur et vice-gouverneur.

Ainsi, le Renovac dit s’insurger contre l’attitude et le comportement du gouverneur du Kwango, qu’il qualifie de « conflictogene ». Comme solution pour éviter la crise, les députés du Renovac exigent au gouverneur Peti-peti de rétablir leur parti dans ses droits en lui remettant ses deux ministères (santé et environnement, NDLR).

Emile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising