Connect with us

Actualité

Kwango : Douceline Pembele au chevet de ses frères en « bec de lièvre » de Kasongo-Lunda

Published

on

Douceline Pembele, une Congolaise du Kwango, vivant en Afrique du Sud, a envolé au secours de ses frères et soeurs vivant avec les fentes labiales, une déformation congénitale connue aussi sous le vocable de « bec de lièvre ».

Grâce au soutien de l’organisation « Heal Africa », Douceline Pembele procède gratuitement au traitement de cette maladie.

Approchée par CONGOPROFOND.NET, Mme Pembele assure que son geste s’inscrit dans le cadre de son souci d’apporter du sourire à cette catégorie de personnes de sa communauté, écartées et négligées et qui vivent dans un perpétuel complexe à cause de ce défaut.

Douceline Pembele est allée au chevet de ces malades pour sa première session de traitement en novembre dernier. Nombreux ont placé ce geste sous le signe de l’activisme électoraliste, pour se faire élire aux élections législatives où elle était candidate, à cause de sa coïncidence avec la période de campagne électorale.

Cette deuxième série montre le contraire. Les opérations sont inscrites pour Wamba-Lwadi et Kasongo-Lunda, deux zones de santé de la Division provinciale de la santé du Kwango. Wamba-Lwadi a été servi le jeudi 30 mai. 12 malades ont été pris en charge et soignés. Le vendredi est consacré à Kasongo-Lunda: 21 personnes vivant avec défaut à la lèvre se sont inscrites et doivent être traitées.

Douceline Pembele n’a pas fait le déplacement de Kasongo-Lunda (Kwango). Mais sur place, son nom se fait chanter. Des malades guerris, parmi lesquels des personnes qui n’ont pas ri de leur vie à cause de la honte due à leur handicap, manquent de mots pour exprimer leur gratitude à cette jeune dame pleine d’initiatives pour la population de son coin d’origine.

Comme elle le dit elle-même, cette initiative est un paradigme du leadership féminin dans le cadre du développement communautaire.

Emile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising