Connect with us

À la Une

Kwango : André Kimbuta, candidat sénateur!

Published

on

André Kimbuta, gouverneur honoraire de la ville-province de Kinshasa, est candidat sénateur au Kwango.
Inscrit sur la liste du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (Pprd), il est parmi les favoris, estiment certains analystes.

Fort d’un bon nombre de députés à l’assemblée provinciale (3) dont il est le leader, André Kimbuta est une candidature qui vient bouleverser les calculs politiques à Kenge, chef-lieu de la province du Kwango.

Le Renovac, parti politique dont il serait initiateur, est devenu l’une de forces politiques au Kwango. Grâce au management politique incarné par les jeunes Mvunzi Meya Eyrolles (élu député national dans la circonscription de Kenge/territoire) et Frédéric Kinkani, ce parti a remporté trois sièges (Kenge, Feshi, Kasongo-Lunda) à l’assemblée provinciale et s’est imposé sur l’échiquier sociopolitique de la province du Kwango. C’est le premier atout pour André Kimbuta.

Le deuxième atout pour le candidat André Kimbuta est son ouverture axée sur un franc jeu qu’il joue avec les autres forces politiques en présence, notamment avec deux autres leaders, à savoir les députés nationaux Jonathan Wata Bialosuka et Christophe Mboso Nkodiapwanga, dont les partis ABG et CRD comptent chacun trois députés. Il ne fait aucun doute qu’il bénéficiera d’un renfort de suffrages des députés de ces deux autres formations politiques. Les récents accords sur le gouvernorat avec le Palu pourraient le créditer de quatre autres voix. Une source assure que les tactiques mises en place par l’interfederal du Renovac pourraient lui ramener quelques 3 ou 4 autres voix.

Un troisième atout non négligeable, Kimbuta a des moyens financiers énormes qui lui permettent, loin au dessus de tous les autres candidats, de battre sa campagne électorale auprès des députés provinciaux.

Tous ces atouts mis ensemble donnent une projection de près 13 voix sur 21 à l’avantage du candidat André Kimbuta. Les 27 autres candidats (Kanys Makofi, Matadiwamba, etc.) devront se partager les 7 ou 8 voix restantes.

La candidature d’André Kimbuta n’est pas seulement joyeuse. Sur place à Kenge, les critiques estiment que ce dernier aurait dû se porter candidat sénateur à Kinshasa, qu’il a servi comme député et gouverneur. André Kimbuta est cité parmi les dignes fils de Kenge qui n’ont rien fait pour la communauté, malgré les occasions politiques qui se sont offertes à eux pour faire développer le Kwango par le pouvoir central ou faire viabiliser le chef-lieu de la province par des initiatives privées.

Dans les salons politiques, André Kimbuta est accusé de travailler pour couler certains leaders et les tuer politiquement. Les bonnes langues disent qu’il travaille avec l’ancien président de l’assemblée nationale, Aubin Minaku, pour envoyer à la retraite politique certains leaders.

L’élection des sénateurs est attendue ce vendredi 15 mars. Qui vivra verra.

Emile Yimbu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising