K-WA Advertising

Connect with us

Société

Kinshasa/Tshangu : “Save the Children” et Liza Nembalemba à la rescousse des zones de santé Mikondo 7 et Kikimi

Published

on

C’est en collaboration avec l’ONG britannique “Save the Children” que le ministère provincial de Santé publique, hygiène et prévention de la ville province de Kinshasa, a fait un don de plusieurs équipements médicaux aux zones de santé Mikondo 7 et Kikimi, situées dans la commune de Kimbanseke dans le district de la Tshangu.
Témoins de l’événement : le directeur-pays de l’ONG Save the Children, le chef de la division provinciale de la santé, des responsables de cette zone de santé, etc.

A cette occasion, Liza Nembalemba, ministre provinciale de la Santé, a remis ces équipements constitués, entre autres, des masques et autres appareils chirurgicaux, des lunettes de protection, des lave-mains, des désinfectants, des savons liquides et de plusieurs autres kits de stérilisation.

Dans sa prise de parole, la ministre a rendu hommage aux partenaires du gouvernement provincial qui ne cessent de soutenir les zones de santé de Kinshasa.


Heureuse de rencontrer pour la première fois l’ensemble du personnel sous sa tutelle, la nouvelle patronne de la santé a remercié les responsables des zones de santé pour tous les sacrifices faits en dépit des moyens relativement faibles leur accordés, tout en les appelant au travail.

Pour la patronne de la santé à Kinshasa, au travers la dotation de ce jour, c’est plus de 40 formations hospitalières de la Zone de santé de la Tshangu qui vont bénéficier des équipements de stérilisation, des kits de prévention et de contrôle de la pandémie de Covid-19 ainsi que, dans les formations sanitaires, des unités de triage et d’isolation, l’implantation d’incinérateurs et des fosses à placenta.

Déterminée à matérialiser le programme “Kinshasa Bopeto” du gouverneur de la ville, Liza Nembalemba a dit vouloir l’instaurer dans les hôpitaux de la capitale, appelant à la propreté des installations sanitaires. D’où le slogan “Hôpital Bopeto”, faisant ainsi allusion à l’opération Kin-Bopeto, programme cher au gouverneur de la ville Gentiny Ngobila.

C’est dans cet ordre d’idées qu’elle a appelé les responsables de la zone de santé de Mikondo7 de veiller sur la propreté au sein de leur espace de travail pour éviter plusieurs maladies et épidémies qui ont un lien avec la salubrité.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Actualité

Électricité et Eau : Olivier Mwenze supervise les travaux du poste électrique de Kinsuka et l’usine de captage d’eau de Lukunga

Published

on

Accompagné des Directeurs Généraux de SNEL et Regideso, le ministre des Ressources hydrauliques et électricité, Olivier Mwenze a, le samedi 14 mai dernier, effectué la ronde des travaux de construction du poste électrique 220 Kv de Kinsuka qui est déjà à 50% prêt. Il a également fait un tour à la première usine de captage d’eau à Lukunga, où il a fait l’état de lieu de cette usine qui produit 48.000 m³ par jour.

A ce poste électrique de Kinsuka qui va permettre à plus de 2 millions de foyers de Kinshasa de bénéficier de l’électricité, les travaux avancent à grand pas, explique le ministre des Ressources hydrauliques et d’électricité.

“C’est une promesse faite par le chef de l’État en juillet 2021, quand nous sommes venus pour lancer des travaux de ce poste moderne, qui va permettre de nous contacter avec la centrale hydraulique de Zongo 2 et 1 pour résoudre des problèmes de désserte en électricité, pas complétement, mais nous allons pouvoir améliorer la désserte en électricité dans la ville de Kinshasa. Nous suivons les travaux pas à pas et le résultat parle de lui-même. Ce poste nous sera livré en mars 2023, malgré les problèmes de COVID-19 en Chine, mais nous sommes quand-même dans le temps pour livrer ça au premier trimestre de 2023”.

Notons que ce projet en complément de la centrale hydroélectrique de Zongo II est construit par la SNEL en partenariat avec l’entreprise chinoise Shanghai Electric. Ce poste devrait recevoir, à terme, les 150 MW produits par la centrale hydroélectrique de Zongo II dont les travaux sont complètement achevés depuis 2018.

Tenant compte de l’aspect de désserte en eau pour la ville de Kinshasa, Olivier Mwenze a estimé qu’il était aussi importante de se rendre compte de ce qui se passe dans l’usine de traitement d’eau de Lukunga car ce poste a un problème au niveau de la quantité d’eau.

“…Cette usine qui est la première de traitement d’eau a Kinshasa, est donc relativement vieille puisque construite en 1939. Donc, on se rend compte qu’elle a pris un coup de vieux et que nous devons redoubler d’efforts pour la maintenir. Elle produit 48.000m³ par jour. C’est quand même un apport considérable pour la désserte en eau pour la ville de Kinshasa, particulièrement la partie ouest. Donc nous devons la préserver et parmi les efforts, il y a juste ce respect de la propreté de la Regideso en évitant d’empiéter sur les espaces, parce que le captage pose déjà problème au niveau de la quantité d’eau surtout en période de saison sèche. L’autre problème, c’est les occupations anarchiques des populations, c’est l’insalubrité et les déchets”, a-t-il fait savoir, en appelant la population à la protection de ce site de captage d’eau.

Le ministre des Ressources hydrauliques a promis également de porter ce problème au ministres des l’Urbanisme et Affaires foncières, pour la protection effective de ce poste de traitement d’eau.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising