Connect with us

Environnement

Kinshasa : Mise à l’eau, ce jeudi, du nouveau bac de LEDIBA

Published

on

Le majestueux Fleuve Congo va accueillir, ce jeudi 28 février 2024, nouveau Bac de LEDIBA, ouvrage réalisé par l’Unité de Coordination du Programme d’Investissement pour la Forêt (UC-PIF) dans le cadre du Projet Intégré REDD+ dans le Maï- Ndombe (PIREDD Maï-Ndombe). Le Bac de LEDIBA est destiné à faciliter la traversée sur la rivière Kwa tout en reliant les territoires de Bolobo et de Kwamouth dans la Province du Maï-Ndombe et cela, à travers un réseau routier existant de 310 km et dont la réhabilitation par cantonnage manuel de 65 km avait été pratiquement achevée par le projet.

Construit par l’Entreprise CHANIMETAL, le Bac de LEDIBA répond aux critères de performance, d’hydrostatique et de stabilité. Il est capable de transporter simultanément des véhicules et des personnes. Il a une capacité maximale de 30 tonnes dont 25 tonnes pour un camion chargé.

Plusieurs personnalités sont attendues à l’occasion de cet événement de mise à l’eau, notamment des délégués de la société civile environnementale dont le GTCR-R au niveau national et provincial, les experts du PIF et du PIREDD Maï -Ndombe, les représentants du FONAREDD et de la Banque mondiale, le représentant du Secrétaire Général à l’Environnement et Développement Durable, etc.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Environnement

Mont-Ngafula : Le quartier Musangu inondée d’insalubrités dans l’indifférence générale !

Published

on

Le quartier Musangi, dans la commune de Mont-Ngafula, est plongé dans une insalubrité exécrable. Ses conséquences multiples touchent tous les aspects de la vie quotidienne des habitants dudit quartier.

Dans le lot, plusieurs familles sont frappées par des maladies d’origine hydrique, le paludisme, la bilharziose, le choléra, la fièvre typhoïde, etc. Ces maladies engendrent des dépenses qui réduisent les ressources familiales. Elles réduisent également la capacité de production des membres de la famille.

Les autorités locales avaient enclenché diverses campagnes de sensibilisation et d’actions de nettoyage, mais celles-ci n’ont pas donné des résultats, se heurtant à des défis majeurs tels que la le manque de financement. ” Les entreprises de gestion des déchets sont insuffisantes et inefficaces pour répondre aux besoins de ce quartier qui constitue une grande agglomération…”, a indiqué un responsable communal.

Plusieurs observateurs relèvent que pour lutter efficacement contre l’insalubrité dans ce quartier, il serait crucial d’adopter une approche mettant ensemble tous les acteurs, c’est à dire la population et les décideurs politiques (autorités locales). Il ne faut pas se limiter à la sensibilisation, mais aller au-delà de celle-ci. Il faut à la base rapprocher les infrastructures des populations par l’installation de poubelles dans les rues, la construction de latrines, le curage régulier des caniveaux et la collecte régulière des ordures, voire mettre sur pied une brigade d’enseignements dans le quartier.

Parfaite MWAMBA (stagiaire UCC)/CongoProfond.net


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte