Connect with us

Société

Kinshasa : Marche de colère des femmes de la Société civile contre le Rwanda 

Published

on

Les femmes des organisations féminines des différentes structures membres du cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) ont marché, ce vendredi 24 juin, pour manifester leur colère contre l’agression de la RDC par le Rwanda, et soutenir les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Cette marche, initiée par le CAFCO, a commencé à la Gare centrale de la Gombe jusqu’au Palais de la nation où une bible a été remise au président de la République à travers Mme Nicole Kambayi Bwatshia, Dircaba du chef de l’état chargée des questions juridiques, signe d’une arme puissante de paix et de victoire. En remettant ce livre sacré, les femmes militantes affirment être conscientes que la situation actuelle du pays est préoccupante et elles prient pour que la paix revienne en RDC.

Pour Félicité Kanku du CAFCO, « c’est à cause de l’agression de notre pays par le Rwanda que nous avons remis une bible au président de la République. Nous savons qu’il y a tout dans la bible et nous n’accepterons pas que l’on nous marche dessus par nos ennemis. Les Femmes du CAFCO ne laisseront rien au hasard aussi longtemps que le Rwanda va continuer à nous agresser. Nous n’allons plus permettre que nous sœurs et nos filles meurent à l’Est du pays. Nous condamnons avec la dernier énergie ces actes de violence que le Rwanda inflige à notre pays ».

« Nous sommes descendus dans la rue pour dire non à l’agression de la RDC par le Rwanda. Nous avons un seul message à savoir : non au viol comme arme de guerre. Lorsqu’il y a guerre dans l’Est du pays, c’est tout le monde qui en souffre, nous en avons assez, nous ‘e voulons plus de guerre dans notre pays », s’est adressée Michelle Mankoko, Directrice adjointe chargée des programmes au sein de l’UCOFEM.

Les journalistes, membres de l’Union congolaise des femmes des médias, les femmes avocates, les épouses des militaires, les femmes des confessions religieuses, celles des entreprises publiques etc, ont toutes répondu présentes à l’invitation de CAFCO afin de soutenir les FARDC.

Elda Along/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

Actualité

Kinshasa: 4 ème édition de Kin Start-up, la fondation Hanns Seidel révèle la nouveauté

Published

on

By

 

C’est ce mardi 16 août 2022 lors d’une conférence de presse que Kinshasa-starup a révélé les modalités pour la 4 ème édition, et précisé de la continuité de l’appel à candidature lancé depuis le mois de juin passé.

La chargée des partenaires, Nathalia Lopocho a montré les avantages de cette fondation pour une bonne gouvernance. 3 intervenants dont Paul Martin Mutamba membre du jury et accélérateur de développement, coach D. Muller de la diaspora et Félix Mangangu coordonnateur de Ishango startups center ont animé ces échanges avec la presse.

Il y aura une présélection dans 5 provinces, y compris la diaspora européenne et brazzavilloise.

Pour les organisateurs, la particularité de cette nouvelle édition est que les entrepreneurs auront une cagnotte. Lors des précédentes éditions, le concours n’a pas remis l’argent aux entrepreneurs mais les a appris à lever les fonds.

Les gagnants de cette édition qui pointe à l’horizon auront, 5000$ pour le premier, 3000$ pour le deuxième et 2000$ pour le troisième.

Elie Mbeki, la lauréate du concours Kin-startups 3 ème édition a témoigné qu’aujourd’hui elle est chef d’entreprise. Elle a appris à structurer ses idées et défendre ses projets grâce à kin startups.

Il faut préciser que cet appel concerne les jeunes de 18 à 40 ans. Commencé en date du 22 juin, il prendra fin le 30 août .

Notons que Kin startups sera une télé réalité de la fondation Hanns Seidel avec 12 épisodes et sera diffusée par plus de 13 chaînes de télévision.

Astride Ntumba (Stagiaire IFASIC) & Benjamin Kapajika/ Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising