mbet

Connect with us

À la Une

Kinshasa : le PNSR passe en revue ses activités des soins complets d’avortements centrés sur la femme dans 7 zones de Santé

Published

on

Le ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention par le biais du Programme National de Santé de la Reproduction (PNSR) a ouvert, depuis le dimanche 23 mai au Pullman Grand Hôtel, un atelier de revu périodique des activités des soins complets d’avortements centrés sur la femme (SCACF) intégrées dans 7 zones de sante de la Direction Provinciale de Santé Kinshasa, à titre pilote.

Session motivée par la problématique de la surmortalité maternelle tant à Kinshasa que dans le Congo profond, elle réunit les différents prestataires afin de réfléchir sur des plans de redressements clairs assortis des recommandations pour une amélioration des Soins et Services
SCACF de qualité dans le cadre de la mise en œuvre des activités inscrites dans la feuille de route du Protocole de Maputo.

Atelier appuyé par IPAS, ses animateurs ont fait savoir que son objectif général est contribuer à l’amélioration de la qualité des soins et services offerts dans le cadre de SRMN.

Il convient de noter que la situation de la santé de la mère et du nouveau-né demeure préoccupante au regard des ratios de mortalité maternelle et néonatale (693 pour 100.000 NV, selon les statistiques de la BM 2016). Parmi les causes, rappelle-t-on, figurent les avortements dont ceux qui se font de manière clandestine.

Pour freiner cette hémorragie, plusieurs spécialistes se sont convenus de dispenser des services d’avortement qui tiennent compte des divers facteurs qui influencent les besoins individuels de chaque femme en termes de santé physique et mentale, ainsi que sa situation personnelle et sa capacité à accéder à des services compétents.

Ces services d’avortement centrés sur la femme comprennent un ensemble de services médicaux et en rapport avec la santé qui aident les femmes à exercer leurs droits sexuels et reproductifs.

A titre pilote, la mise en œuvre de ces normes et directives a débuté depuis quelques mois dans 7 Zones de Santé de la Division Provinciale de la Santé de Kinshasa, notamment Binza, Bumbu, Kintambo, Kimbanseke, Kisenso, Kokolo et Selembao.

C’est ce lundi 24 mai que va se clôturer ledit atelier.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Stade des Martyrs : Halte à l’intox, l’aire de jeu n’a jamais été utilisée pour une quelconque fête !

Published

on

Une forte campagne sur les réseaux sociaux, tendant à remettre en cause l’état actuel du stade des Martyrs, a été observée dans la journée de jeudi dernier. Pour en avoir le coeur net, CONGOPROFOND.NET a fait une descente sur terrain, ce vendredi 20 mai afin de faire le constat. Résultat: Plus d’intoxication et de peur que de mal. L’aire de jeu du plus grand temple sportif du pays est aussi propre que ses alentours immédiats.

Interrogé sur la polémique créée sur la toile, un des responsables de ce stade, Gallet Lengelo, a tenu à rappeler à l’opinion qu’au delà de sa mission sportive, le stade des Martyrs de la Pentecôte a aussi pour vocation  d’accueillir de grands événements socio-culturels drainant un large public. ” C’est le cas notamment des cérémonies de prestation de serment, des cultes religieux de grande envergure, des concerts, ou encore des funérailles des grandes personnalités…”, a précisé cet administrateur en charge de la sécurisation du site.

A l’en croire, les photos qui circulent sur les réseaux sociaux sont celles d’un événement caritatif organisé le samedi dernier aux abords du terrain de jeu et qui a connu la participation des personnalités tant nationales qu’internationales. Celles-ci avaient, d’ailleurs, largement apprécié la propreté et la sérénité qui règnent dans ce complexe sportif. “Aussitôt l’événement achevé, notre équipe en charge de la maintenance s’est, comme à l’accoutumée, chargée de remettre la propreté dans le stade et dans des alentours. Point n’est besoin de rappeler qu’après chaque événement, sportif ou socio-culturel, il y a toujours une quantité énorme de déchets que nous nous chargeons d’évacuer pour garder le stade propre…”, a-t-il martelé.

Balayant d’un revers de la main l’usage de l’aire de jeu pour la fête du week-end dernier, Gallet Lengelo a indiqué qu’après cette manifestation 4 rencontres comptant pour la Ligue 2 se sont jouées sur ce même site sans la moindre complication. D’ailleurs, insiste-t-il, le stade s’apprête pour accueillir la reprise du championnat national ainsi que la rencontre de l’équipe nationale portant qualification à la coupe d’Afrique. ” Tout le reste, c’est juste pour faire du buzz sur les réseaux sociaux et pour des raisons inavouées !”, a-t-il conclu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising