Connect with us

À la Une

Kinshasa : le PNSR passe en revue ses activités des soins complets d’avortements centrés sur la femme dans 7 zones de Santé

Published

on

Le ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention par le biais du Programme National de Santé de la Reproduction (PNSR) a ouvert, depuis le dimanche 23 mai au Pullman Grand Hôtel, un atelier de revu périodique des activités des soins complets d’avortements centrés sur la femme (SCACF) intégrées dans 7 zones de sante de la Direction Provinciale de Santé Kinshasa, à titre pilote.

Session motivée par la problématique de la surmortalité maternelle tant à Kinshasa que dans le Congo profond, elle réunit les différents prestataires afin de réfléchir sur des plans de redressements clairs assortis des recommandations pour une amélioration des Soins et Services
SCACF de qualité dans le cadre de la mise en œuvre des activités inscrites dans la feuille de route du Protocole de Maputo.

Atelier appuyé par IPAS, ses animateurs ont fait savoir que son objectif général est contribuer à l’amélioration de la qualité des soins et services offerts dans le cadre de SRMN.

Il convient de noter que la situation de la santé de la mère et du nouveau-né demeure préoccupante au regard des ratios de mortalité maternelle et néonatale (693 pour 100.000 NV, selon les statistiques de la BM 2016). Parmi les causes, rappelle-t-on, figurent les avortements dont ceux qui se font de manière clandestine.

Pour freiner cette hémorragie, plusieurs spécialistes se sont convenus de dispenser des services d’avortement qui tiennent compte des divers facteurs qui influencent les besoins individuels de chaque femme en termes de santé physique et mentale, ainsi que sa situation personnelle et sa capacité à accéder à des services compétents.

Ces services d’avortement centrés sur la femme comprennent un ensemble de services médicaux et en rapport avec la santé qui aident les femmes à exercer leurs droits sexuels et reproductifs.

A titre pilote, la mise en œuvre de ces normes et directives a débuté depuis quelques mois dans 7 Zones de Santé de la Division Provinciale de la Santé de Kinshasa, notamment Binza, Bumbu, Kintambo, Kimbanseke, Kisenso, Kokolo et Selembao.

C’est ce lundi 24 mai que va se clôturer ledit atelier.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte