Connect with us

À la Une

Kinshasa : le ministre Guy Matondo échappe à un lynchage populaire !

Published

on

 

Chauffés à blanc, des membres des cabinets politiques, de l’administration urbaine et des régies de la ville-province de Kinshasa ont voulu en finir à leur manière avec le ministre provincial des Finances, Guy Matondo, à l’issue de la plénière de ce lundi 6 mai 2019 à l’Assemblée provinciale de Kinshasa( APK).

Évitant de prendre son véhicule officiel ciblé par des manifestants en colère, ce proche collaborateur de l’ancien gouverneur André Kimbuta a eu de justesse la vie sauve grâce à son instinct de survie en allant s’engouffrer dans la Jeep de la police nationale pour quitter l’hémicycle provincial.
Malgré cela, il a essuyé insultes, quolibets et chants hostiles de ses collaborateurs de la ville de Kinshasa qui réclamaient à cor et à cri son arrestation.

Il convient de noter que Guy Matondo a été mis, ce lundi 06 mai 2019, à la disposition du parquet général près la Cour de cassation, par l’assemblée provinciale de Kinshasa que dirige Godefroid Mpoyi.

Il revient donc à cette institution judiciaire de tirer les conséquences de droit de ce dossier.

Accusé de surendettement de la ville province de Kinshasa à la hauteur de 18 millions USD, de création des comptes parallèles ou fictifs et des arriérés de salaire des ministres provinciaux, des membres de leurs cabinets, des fonctionnaires de l’Assemblée provinciale de Kinshasa ainsi que ceux attachés à l’administration de la ville, Guy Matondo n’a pas du tout convaincu les députés provinciaux qui ont donc décidé de le mettre à la disposition de la justice.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

RDC : Denise Nyakeru Tshisekedi honore la 6ème promotion de l’École de Renseignement Militaire

Published

on

Cent quatre vingt-cinq (185) Officiers de renseignement militaire ont reçu des mains de Denise NYAKERU TSHISEKEDI les brevets de fin de formation ce vendredi au Centre supérieur militaire dans la commune de Ngaliema.

L’épouse du Chef l’Etat a, à cette occasion, témoigné son soutien aux vaillants militaires qui défendent, de fois au péril de leur vie, l’intégrité du territoire national en ce moment où le pays fait face à une guerre injuste imposée par le Rwanda à cause de ses ressources naturelles.

Pour la Distinguée Première dame, l’engagement de servir sous les couleurs du drapeau national est un motif de fierté mais aussi une marque de courage exceptionnel.

 » C’est une vraie source d’inspiration sur le sens du devoir pour nos populations et particulièrement pour notre jeunesse.
En tant que femme congolaise, je me réjouis de la présence de cinq (5) femmes parmi les 185 lauréats de cette promotion. Cependant , je me questionne sur le faible taux de représentativité de la femme dans cette session soit 3%.
Ce constat est presque général au sein de nos forces de sécurité « , a-t-elle dit.

Denise NYAKERU TSHISEKEDI a, à cet effet, plaidé auprès des autorités militaires pour qu’elles assurent une présence féminine dans le commandement des différents services de sécurité et d’impliquer davantage les femmes dans les opérations dans les zones de conflit.

Cela aiderait, à l’en croire, à la prévention de certaines formes de discrimination que pourrait subir les femmes au sein de l’ appareil sécuritaire et à la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre en zone de conflit.

La Première Dame a, par ailleurs, indiqué que cela ne peut être possible que si les femmes elles-mêmes comprennent qu’elles ont des capacités pour servir le pays dans ce domaine.

Pour sa part, le Chef d’Etat Major des FARDC, Christian TSHIWEWE SONGESHA, a exhorté les lauréats à mettre à contribution les connaissances acquises pour améliorer la qualité des services de renseignements en RDC.

L’effectif de ces officiers de renseignements était de Deux -cent- cinquante six (256), cent quatre vingt cinq (185) réussites avec cinq (5) distinctions, trente-six (36) échecs, trente- trois (33) ont abandonné et deux(2) sont décédés.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising