Connect with us

À la Une

Kinshasa :  »Le Débat » de Top Congo interdit, Dolly Makambo refuse de laisser le Peuple parler

Published

on

MILRDC dénonce la décision liberticide interdisant aux bourgmestres l’émission Le Débat de Top Congo FM, un de ses membres.

L’Association des médias d’informations en ligne en RDC (MILRDC ASBL) dénonce fermement une atteinte grave à la liberté de presse dont s’est rendue coupable le ministre provincial chargé de l’Intérieur en interdisant, ce mardi la production de l’émission Le débat de Top Congo dont le tournage était prévue à la maison communale de N’djili.

En effet, en conditionnant cette production à son aval préalable, Dolly Makambo a porté atteinte au droit constitutionnel à l’information.

MILRC condamne cet acte liberticide et attire l’attention du président de la République, garant du respect de la Constitution qui consacre le droit à l’information pour tous.

MILRDC souligne que ce comportement du ministre provincial de l’intérieur est en porte en faux avec la vision du chef de l’État clairement exprimée sur le rôle que doit jouer les médias dans l’érection d’un état de droit.

MILRDC demande au gouverneur de la ville de rappeler à l’ordre son ministre de l’Intérieur.

MILRDC estime que la redevabilité des autorités publiques que promeut l’émission « Le Débat », à laquelle plusieurs bourgmestres ont souscrit librement, favorise la recevabilité de l’action publique, la bonne gouvernance et l’éveil citoyen.

MILRDC rappelle au ministre de l’Intérieur de la ville de Kinshasa que les communes ont l’autonomie administrative et que partant, les bourgmestres sont libres de rendre compte à leurs administrés.

MILRDC rappelle à l’attention de l’opinion que lorsque Dolly Makambo fut bourgmestre de la Commune de la Gombe, il s’était déjà illustré par un comportement anti-républicain en entrant par effraction au centre interdiocesain pour y enlever une banderole.

MILRDC prévient que des actions d’envergure pourraient être menées contre tout membre de l’exécutif provincial qui s’evertuerait, en cas de récidive, de porter atteinte au droit du public d’être informé, à celui des journalistes d’informer et au respect scrupuleux de l’obligation de redevabilité qui incombe à tout commis d’Etat.

MILRDC invite tous les journalistes et médias congolais à se montrer solidaire avec Top Congo FM, un de ses membres, pour protéger leur droit d’informer.

Fait à Kinshasa le 23 juillet 2018.

Israël Mutala
Président


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising