Connect with us

À la Une

Kinshasa : Gentiny Ngobila refuse de lâcher le morceau et recourt au Premier ministre

Published

on

Dans une correspondance adressée, depuis vendredi 12 janvier 2024, au Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, se réfère à la compétence chef du gouvernement pour instruire son vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur de rapporter sa décision de le suspendre qui “va mettre en mal la cohésion post-électorale voulue par tous”.

«Je n’ai pas connaissance de l’existence d’un acte juridique de suspension ou de révocation créant une vacance de poste de Gouverneur de la ville de Kinshasa et donnant droit à l’intérim…», a-t-il martelé d’entrée de jeu.

Tout en affirmant avoir découvert dans les réseaux, comme tout commun de mortel, que l’intérim à la tête de la Ville de Kinshasa a été au vice-gouverneur, le gouverneur suspendu révèle qu’à sa connaissance le patron de la Sécurité nationale est bien présent à Kinshasa pour signer un tel télégramme qui “est de nature à perturber le bon fonctionnement de la Ville de Kinshasa en cette période post- électorale”. 

” L’autorisation des poursuites contre ma personne par l’Assemblée provinciale de Kinshasa revêt deux cas d’irrégularités suivants : premièrement, le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, par son télégramme avait suspendu, au regard de la situation qui a prévalu dans le temps, toute initiative de convocation de plénière et/ou autre activité de l’Assemblée provinciale dans l’enceinte de l’hémicycle provincial et/ou à tout autre endroit de la Ville c’est-à-dire même les activités du Bureau sont interdites. Deuxièmement, au cas où l’Assemblée provinciale de Kinshasa devrait siéger normalement, il y a lieu de noter le non-respect du droit de la défense conformément à l’article 95 de son Règlement intérieur car je n’avais reçu aucune invitation et non plus, n’avais été entendu par le Bureau”, a écrit Gentiny Ngobila.

Tout en rappelant que ledit message télégramme est consécutif aux irrégularités constatées par la CENI dans le cadre des élections législatives nationales, provinciales et des Conseillers municipaux, le gouverneur suspendu indique qu’il a exercé son droit de recours juridictionnel devant les instances compétentes. ” Ce qui me fait bénéficier de la présomption d’innocence conformément à la loi”, a-t-il conclu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

L’ambassadeur Francis Nsita Mahungu honore la RDC au Future Aviation Forum 2024 à Riyad

Published

on

La troisième édition du Future Aviation Forum 2024 a débuté, ce mardi 21 mai à Riyad( Royaume d’Arabie Saoudite), accueillant plus de 5 000 leaders de l’industrie de 120 pays. L’événement met en lumière des opportunités d’investissement d’une valeur de plus de 100 milliards de dollars dans le secteur aéronautique saoudien. Etat entretenant d’excellentes relations avec le pays organisateur de ces assises internationales, la RDC y est représentée par son ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Mr Francis Nsita Mahungu.

L’événement réunit plus de 30 ministres, 77 dirigeants de l’aviation civile, PDG de compagnies aériennes, des diplomates et 5 000 experts de l’aviation du monde entier.

Parmi les annonces clés du premier jour, citons la signature par Saudi Arabian Airlines (Saudia) du plus gros contrat jamais réalisé avec Airbus. L’Arabie saoudite a également annoncé sa coopération avec Boeing et Airbus pour utiliser de l’aluminium et du titane produits localement dans leurs avions, dans le but de stimuler la fabrication locale.

De plus, des projets de lancement d’une nouvelle compagnie aérienne nationale plus tard cette année ont été révélés.

Saleh Al-Jasser, ministre des Transports et des Services logistiques et président de l’Autorité générale de l’aviation civile (GACA), a lancé la conférence de trois jours à Riyad.

Notons que la première journée du forum avait été marquée par un grand succès, avec de nombreux accords commerciaux, initiatives et accords visant à améliorer la connectivité mondiale.

Les accords annoncés lors du forum témoignent de la confiance dans les opportunités de croissance et d’investissement offertes par le secteur de l’aviation civile dans le Royaume, réaffirmant la position de leader du Royaume dans le secteur de l’aviation mondiale.

Saudi Arabian Airlines (Saudia), par exemple, a conclu un accord avec Airbus pour l’achat de 105 avions des modèles A320-Neo et A321-Neo afin d’étendre et de moderniser sa flotte, améliorant ainsi la connectivité aérienne mondiale avec divers pays.

Au cours du forum, la GACA a également lancé la première édition du rapport sur le secteur de l’aviation du Royaume, qui met en évidence la contribution du secteur de l’aviation civile à l’économie du Royaume, d’un montant de 53 milliards de dollars.

La GACA a également publié une feuille de route pour l’aviation générale, visant à développer le secteur de l’aviation d’affaires et des avions privés dans le Royaume, avec pour objectif de décupler sa taille d’ici 2030.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte