Connect with us

À la Une

Kinshasa : Fatshi lance les 9èmes jeux de la Francophonie et appelle les hôtes à découvrir la richesse du patrimoine culturel congolais 

Published

on

Le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a lancé officiellement ce vendredi 28 juillet 2023, la 9ème édition des jeux de la Francophonie devant des personnalités venues de différents horizons et athlètes, réunis au Stade des Martyrs à Kinshasa.

D’emblée, Félix Tshisekedi a mis en évidence l’enjeu que ces jeux symbolisent. A l’en croire, ils sont à la fois la réalité de la vitalité de la famille francophone universelle et la solidarité des francophones avec les Congolais, victimes de l’agression rwandaise et du pillage massif des richesses naturelles.

“Nous ouvrons, ce jour, les 9èmes jeux de la Francophonie, événement qui nous donne l’occasion de célébrer cette belle communauté qui nous réunit du Nord au Sud, d’Est en Ouest grâce à la langue française que nous avons en commun. Aujourd’hui le peuple Congolais et moi-même sommes fiers et heureux d’accueillir les francophones venus des 4 coins du monde pour célébrer l’amitié, la solidarité et la complémentarité entre les peuples dans la diversité culturelle”, a déclaré Félix Tshisekedi.

Et de poursuivre : “Ces 9èmes jeux sont aussi un symbole fort en ce qu’ils représentent la solidarité des francophones avec les Congolais, victimes d’une agression injuste à l’est du pays et du pillage massif de nos richesses naturelles par des groupes armés et terroristes de tous bords avec l’appui de certains pays voisins”. 

A travers ces jeux, le chef de l’Etat congolais a laissé entendre que les francophones dans leur acceptation la plus large, peuvent palper la réalité de la vitalité de la famille francophone universelle et renforcer leur participation active à la vie francophone.

Par ailleurs, il a aussi souligné que ces jeux est un symbole fort du vouloir vivre collectif et de la détermination partagée de les léguer à la jeunesse future, pour pérenniser l’œuvre prophétique des pères fondateurs de la Francophonie dont Léopold Sédar Senghor.

Pendant 10 jours, il a invité les hôtes à mettre à profit cette période pour découvrir les talents des athlètes et la richesse du patrimoine culturel Congolais avec ses écrivains, ses peintres, ses artistes
musiciens et autres produits du génie Congolais qui font la beauté de la ville de Kinshasa, vitrine de la RDC et véritable carrefour de la diversité culturelle.

Luange Kalonda( Stagiaire/CONGOPROFOND.NET)


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

La corruption à son paroxysme : Quand le pouvoir corrompt même les plus hauts organes de décision

Published

on

Dans un récent scandale révélé au grand jour, le camp du candidat déclaré provisoirement Gouverneur de la province du Haut-Uélé Jean Bakomito Gambu malgré les irrégularités et la fraude industrielle orchestrée lors des élections du 29 Avril 2024 a été pris en flagrant délit de tentative de corruption au sein du Conseil d’État, dépassant ainsi tout ce que l’on aurait pu imaginer. Après une audience décisive, les membres de ce camp se sont retrouvés dans l’impasse financière, manquant des fonds nécessaires pour soudoyer les membres du Conseil d’état.

Face à cette situation critique, ils se sont tournés vers un allié de poids, l’ancien Gouverneur Christophe Baseane Nangaa, mais ce dernier a refusé de prêter la somme colossale exigée. Sans alternative, ils ont décidé de s’endetter auprès de la principale entreprise minière de la province, Kibali Gold Mine compromettant ainsi leur intégrité et leur légitimité.

Cette affaire d’une gravité extrême a attiré l’attention de toutes les autorités de la république, mettant en lumière l’étendue des ravages causés par la corruption dans les rouages du pouvoir. Elle soulève des questions essentielles sur l’éthique et la transparence des processus politiques, et appelle à une réaction ferme et sans équivoque de la part des institutions chargées de veiller à l’intégrité de notre démocratie.

Cette affaire révèle une triste réalité : la corruption a atteint des sommets insoupçonnés, menaçant les bases mêmes de notre système démocratique. Il est temps de prendre des mesures radicales pour lutter contre ce fléau qui gangrène notre société et compromet notre avenir collectif.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte