Connect with us

À la Une

Kinshasa : “Cause Rurale” relance le débat sur les violences contre les migrantes

Published

on

La situation des femmes et jeunes jeunes filles migrantes entre la république démocratique du Congo et ses voisins africains préoccupe le monde humanitaire. Un forum de haut niveau sur la migration est organisé par “Cause Rurale asbl”, une structure de la Société civile. Il réfléchit, particulièrement, sur la situation des Congolais en déplacement externe.

Dans son mot de bienvenue à l’ouverture dudit forum qui se tient à Béatrice Hôtel de Kinshasa, le président du conseil d’administration de Cause Rurale n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer les auteurs des violations et violences à l’endroit des femmes de manière spécifique.

Pour l’abbé Phocas Phunga-Phunga, “les autorités angolaises ainsi que les services de sécurité commis à la frontière ont été les principaux acteurs qui influent sur les violences”.

Le président du conseil d’administration de Cause Rurale a également épinglé ” la passivité relative des autorités congolaises ainsi que la faiblesse de la politique migratoire du pays”, qui selon lui “frisent une certaine irresponsabilité et légèreté sur cette question”.

L’abbé Phunga-Phunga faisait une rétrospection des expulsions des Congolais vivant en Angola et au Congo. ” les expulsions de l’Angola et celles de Brazzaville ont été accompagnées de plusieurs violations de droits de l’homme et violences sexuelles à l’endroit des femmes et des filles”.

Émile YIMBU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Ituri :Cinq groupes armés s’engagent à la cessation immédiate des hostilités sous les hospices du VPM JP Bemba

Published

on

Cinq (5) groupes armés identifiés dans la province de l’Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo) ont signé vendredi 19 avril 2024 à Bunia, en présence du vice-Premier, ministre de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba.

Cet acte d’engagement marque “la cessation immédiate” des hostilités dans cette province sous état de siège.

Nous, les groupes armés de l’Ituri (CODECO, FRPI, FPIC, AUTODÉFENSE, MAPI), réunis en date du 19 avril 2024, sous la haute responsabilité de son Excellence Monsieur le VPM de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba, prenons l’engagement de cesser immédiatement les hostilités dans l’intérêt de la paix“, ont-ils déclaré à travers l’acte d’engagement.

NB: Tout contrevenant au présent acte se verra sanctionner par les actions militaires ou judiciaires”, ont précisé les signataires.

Arrivé vendredi matin dans la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, dans le cadre de l’évaluation de la situation sécuritaire dans cette province, le vice-Premier ministre, ministre de la Défense Nationale, Jean-Pierre Bemba, a réuni 31 membres issus de cinq groupes armés locaux actifs depuis la reprise des hostilités en 2017, pour examiner les motivations à la base de la reprise des armes dans la province de l’Ituri en dépit des accords de paix régulièrement conclus à Nairobi et dans le territoire de Aru.

Je suis venu au nom du commandant suprême, le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, qui mise sur le retour de la paix, de gré où de force en Ituri, pour vous écouter et comprendre pourquoi en dépit des engagements pris dans le passé, vous continuez toujours à vous entretuer ici en Ituri. Nous devons ensemble dégager des propositions à même de contribuer efficacement au retour définitif de la paix ici“, avait introduit Jean-Pierre Bemba.

Elyane Mukuna/Congo profond


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte